I- programme : Eléments du programme





télécharger 199.22 Kb.
titreI- programme : Eléments du programme
page1/3
date de publication05.07.2017
taille199.22 Kb.
typeProgramme
e.20-bal.com > économie > Programme
  1   2   3


الأطر المرجعية لاختبارات الامتحان الموحد الوطني للبكالوريا -2014-

الإطار المرجعي لمادة الاقتصاد العام و الإحصاء

شعبة علوم الاقتصاد والتدبير: مسلك علوم التدبير المحاسباتي

Matière : Economie générale et statistique

Filière : Sciences de Gestion Comptable
I- Programme :

Eléments du programme

Recommandations et précisions

Eléments du programme faisant l’objet d’évaluation en examen national



Partie I : Les concepts


économiques de base

1- Le marché

1-1- Définition

1-2- Typologie : marchés de biens et

services, du travail, des capitaux et

celui de change


1-1- Définition

1-1-1- Sens concret

1-1-2- Sens abstrait

1-2- Composantes du marché (Définition)

1-2-1- Offre

1-2-2- Demande

1-2-3- Prix
1-3- Les types de marché selon l’objet

(Remarque : Préciser les différentes composantes du marché

pour chaque type)

1-3-1- Marché des biens et des services

1-3-2- Marché du travail

1-3-3- Marché des capitaux

1-3-3-1- A long terme

1-3-3-2- A court terme

1-3-4- Marché de change

1-1- Définition

1-1-1- Sens concret

1-1-2- Sens abstrait
1-2- Composantes du marché (Définition)

1-2-1- Offre

1-2-2- Demande

1-2-3- Prix

1-3- Les types de marché selon l’objet

(Remarque : Préciser les différentes composantes du marché

pour chaque type)

1-3-1- Marché des biens et des services

1-3-2- Marché du travail

1-3-3- Marché des capitaux

1-3-3-1- A long terme

1-3-3-2- A court terme

1-3-4- Marché de change


2- Le circuit économique

2-1- Les agents

2-2- les flux

2-3- les marchés






(Remarque : ce point est à traiter sur la base des principes

de la comptabilité nationale marocaine)

On détaille ce point comme suit : (puisque le circuit économique est traité en première année)

2-1- Rappels

2-1-1- Les agents économiques (secteurs institutionnels)

2-1-2- Les opérations et les flux

2-1-3- Les marchés (de biens et services, financier et du travail)
2-2- Elaboration d’un circuit économique élargi

2-2-1- Notion de circuit économique

2-2-2- Elaboration du circuit économique dans le cas d’une économie ouverte sur la base d’un exemple chiffré.

(Remarque : L’équilibre Ressources- Emplois pour chaque agent économique doit être mis en évidence)


(Remarque : ce point est à traiter sur la base des principes

de la comptabilité nationale marocaine)


2-2- Elaboration d’un circuit économique élargi

2-2-1- Notion de circuit économique

2-2-2- Elaboration du circuit économique dans le cas d’une

économie ouverte sur la base d’un exemple chiffré.
(Remarque : L’équilibre Ressources- Emplois pour chaque agent économique doit être mis en évidence)

Partie II : La mesure de


l’activité économique

1- …………….

1-1- La production : le PIB/ le PNB

1-2- La dépense : la consommation et l’investissement

1-3- Le revenu : le revenu national

1-4- L’épargne : l’épargne nationale

1-5- Les indices simples : notion et

propriétés




  1. Les agrégats de la comptabilité nationale :

(Remarque : ce point est à traiter sur la base des donnée élaborées par le HCP et des principes de la comptabilité nationale marocaine et de l’équilibre global Ressources-Emplois : P +M (de biens et services) = CF + CI + FBCF + Variation des stocks + (X de biens et services) )

1-1- Définition et détermination des agrégats à partir du tableau des ressources et des emplois (ou tableau des entrées et des sorties) chiffré ou des données tirées de la comptabilité nationale.
1-1-1- Agrégat de production

- Produit Intérieur Brut :

Définition : PIB, PIB à prix courants, PIB à prix constants, Taux de croissance économique

Remarque :

  • Le PIB en volume ou PIB à prix constants est -selon le système de la comptabilité nationale marocaine- le PIB exprimé aux prix de l'année précédente ;

  • Selon le système de la comptabilité nationale (Base 1998), la croissance économique annuelle constitue l'évolution en volume du PIB. Son taux correspond à la variation relative entre le PIB de l'année t, exprimé aux prix de l'année t-1, et le PIB de l'année t-1 exprimé aux prix de l'année t-1.


Calcul du PIB :

* Optique Production :

  • VA aux prix de base = Production – Consommation Intermédiaire = Somme des VA

  • PIB = VA aux prix de base +Impôts sur les produits nets de subventions


* Optique Demande :

PIB = CF des ménages + CF des administrations publiques + FBCF + Variation des stocks + Exportations de biens et services– Importations de biens et services

* Optique Revenu :

PIB = Somme des rémunérations des facteurs = rémunérations des salariés + excédent brut d'exploitation + revenu mixte brut des entrepreneurs individuels + impôts nets des subventions sur les produits, la production et les importations
1-1-2- Agrégats de revenu

  • Revenu National Brut (RNB)= PIB + Revenus de la propriété nets en provenance de l’extérieur

(Avec : Revenus de la propriété nets en provenance de l’extérieur = Revenus de la propriété reçus de l’extérieur – Revenus de la propriété versés à l’extérieur)


  • Revenu National Brut Disponible (RNBD)= RNB + Transferts courants nets en provenance de l’extérieur

(Avec : Transferts courants nets en provenance de l’extérieur = Transferts courants reçus de l’extérieur - Transferts courants versés à l’extérieur)

RNBD = Dépenses de CF +Epargne Nationale Brute
1-1-3- Agrégats de la dépense

  • Dépenses de Consommation Finale (des ménages et des administrations publiques) (DCF)




  • Formation Brute du Capital Fixe




  • Investissement national = FBCF + Variation des stocks




  • Demande intérieure = DCF + FBCF + Variation de stocks




  • Demande Globale = Demande intérieure + Demande extérieure nette = DCF + FBCF + Variation de stocks + (X-M)



1-1-4- Agrégat de l’épargne :

  • L’épargne nationale brute(ENB) = RNBD – Dépenses de CF




  • Capacité ou besoin de financement = ENB + transferts nets en capital – (FBCF + Variation de stocks)


Quelques ratios économiques :

  • PIB par habitant

  • RNBD par habitant

  • Dépenses de consommation finale /PIB

  • Taux d'investissement (FBCF/PIB)

  • Taux d'épargne nationale (ENB/PIB)

  • Capacité ou Besoin de financement/PIB

(Avec : Capacité ou Besoin de financement = ENB + Transferts nets en capital – (FBCF + Variation de stocks))
1-1-5-- Mesure de l’évolution des agrégats par l’indice simple

- Exemple (évolution d’un agrégat ou plusieurs)

- Définition et calcul d’indice simple

- Propriétés de l’indice simple

Observation : L’articulation de l’économie générale et de la statistique ne peut être limitée à ce point précis du programme ; d’autres points s’y prêtent aussi : les prix, la masse monétaire, …

Par ailleurs, le processus logique de tout travail scientifique consiste dans la collecte et le traitement de l’information pour dégager les généralisations qui s’imposent.


1- Les agrégats de la comptabilité nationale :

(Remarque : ce point est à traiter sur la base des donnée élaborées par le HCP et des principes de la comptabilité nationale marocaine et de l’équilibre global Ressources-Emplois : P +M (de biens et services) = CF + CI + FBCF + Variation des stocks + (X de biens et services) )

1-1- Définition et détermination des agrégats à partir du tableau des ressources et des emplois (ou tableau des entrées et des sorties) chiffré ou des données tirées de la comptabilité nationale.
1-1-1- Agrégat de production

- Produit Intérieur Brut :

Définition : PIB, PIB à prix courants, PIB à prix constants, Taux de croissance économique

Remarque :

  • Le PIB en volume ou PIB à prix constants est -selon le système de la comptabilité nationale marocaine- le PIB exprimé aux prix de l'année précédente ;

  • Selon le système de la comptabilité nationale (Base 1998), la croissance économique annuelle constitue l'évolution en volume du PIB. Son taux correspond à la variation relative entre le PIB de l'année t, exprimé aux prix de l'année t-1, et le PIB de l'année t-1 exprimé aux prix de l'année t-1.


Calcul du PIB :

* Optique Production :

  • VA aux prix de base = Production – Consommation Intermédiaire = Somme des VA

  • PIB = VA aux prix de base +Impôts sur les produits nets de subventions


* Optique Demande :

PIB = CF des ménages + CF des administrations publiques + FBCF + Variation des stocks + Exportations de biens et services– Importations de biens et services

* Optique Revenu :

PIB = Somme des rémunérations des facteurs =rémunérations des salariés + excédent brut d'exploitation + revenu mixte brut des entrepreneurs individuels + impôts nets des subventions sur les produits, la production et les importations

1-1-2- Agrégats de revenu

  • Revenu National Brut (RNB)= PIB + Revenus de la propriété nets en provenance de l’extérieur

(Avec : Revenus de la propriété nets en provenance de l’extérieur = Revenus de la propriété reçus de l’extérieur – Revenus de la propriété versés à l’extérieur)


  • Revenu National Brut Disponible (RNBD)= RNB + Transferts courants nets en provenance de l’extérieur

(Avec : Transferts courants nets en provenance de l’extérieur = Transferts courants reçus de l’extérieur - Transferts courants versés à l’extérieur)

RNBD = Dépenses de CF +Epargne Nationale Brute
1-1-3- Agrégats de la dépense

  • Dépenses de Consommation Finale (des ménages et des administrations publiques)(DCF)




  • Formation Brute du Capital Fixe




  • Investissement national = FBCF + Variation des stocks




  • Demande intérieure = DCF + FBCF + Variation de stocks




  • Demande Globale = Demande intérieure + Demande extérieure nette = DCF + FBCF + Variation de stocks + (X-M)



1-1-4- Agrégat de l’épargne :

  • L’épargne nationale brute(ENB) = RNBD – Dépenses de CF




  • Capacité ou besoin de financement = ENB + transferts nets en capital – (FBCF + Variation de stocks)


Quelques ratios économiques :

  • PIB par habitant

  • RNBD par habitant

  • Dépenses de consommation finale /PIB

  • Taux d'investissement (FBCF/PIB)

  • Taux d'épargne nationale (ENB/PIB)

  • Capacité ou Besoin de financement/PIB

(Avec : Capacité ou Besoin de financement = ENB + Transferts nets en capital – (FBCF + Variation de stocks))
1-1-5-- Mesure de l’évolution des agrégats par l’indice simple

- Exemple (évolution d’un agrégat ou plusieurs)

-


- Définition et calcul d’indice simple

Observation : L’articulation de l’économie générale et de la statistique ne peut être limitée à ce point précis du programme ; d’autres points s’y prêtent aussi : les prix, la masse monétaire, …

Par ailleurs, le processus logique de tout travail scientifique consiste dans la collecte et le traitement de l’information pour dégager les généralisations qui s’imposent.

2- Limites de la comptabilité nationale


2-1- Imprécision dans le calcul

2-2- Evaluation du bien- être



2-1- Limites méthodologiques : Imprécision dans le calcul des agrégats 

2-2- Les limite de l’agrégat P.I.B. 


2-2- Les limites de l’agrégat P.I.B. 









Partie III : L’intervention de

l’Etat


1- La nécessité de l’intervention de l’Etat

1-1- La régulation par le marché

      1. Marché des biens et services

      2. Marché du travail

1-2- Le dysfonctionnement du marché

1-2-1- L’inflation

1-2-1-1-Mesure ( indices synthétiques)

1-2-1-2- Définition

1-2-1-3- Typologie

1-2-2- Le chômage

1-2-2-1- Mesure

1-2-2-2- Définition

1-2-2-3- Typologie





1-1- La régulation par le marché

1-1-1- Notion de régulation par le marché La loi de l’offre et de la demande

1-1-2-Les régimes de marché

1-1-2-1- Régimes théoriques

- Cas de la concurrence pure et parfaite

- Cas du monopole 
1-1-2-2- Régimes concrets

* Cas de l’oligopole

- oligopole de paix

- oligopole de guerre

* Cas de la concurrence monopolistique

Remarque : Les différents régimes constituent des grilles de lecture et d’analyse de situations concrètes.

1-2- Les dysfonctionnements du marché

1-2-1 Le dysfonctionnement sur le marché des biens et

des services : le cas de l’inflation

1-2-1-1- Mesure de l’inflation

1-2-1-1-1- Indices synthétiques ( avec des commentaires)

- Indice Laspeyres

* Laspeyres - quantité

*Laspeyres - prix

- Indice Paasche

*Paasche- quantité

*Paasche – prix

-L’indice Fisher

1-2-1-1-2- Instrument de mesure de l’inflation au Maroc : Indice des prix à la consommation(IPC)

- Caractéristiques : Année de base, échantillon, couverture géographique…

- Calcul (pondération par les coefficients des principaux postes budgétaires)

- Evolution : détermination du taux d’inflation

1-2-1-2- Définition de l’inflation (distinguer inflation, inflation sous-jacente, désinflation, déflation et stagflation).


1-2- 2- Dysfonctionnement sur le marché du travail :cas du chômage

1-2-2-1- Définition :

- Chômage ;



- Chômeur :

  • Au sens du Haut Commissariat au Plan (Direction de la Statistique – Maroc)

  • Au sens du BIT (Bureau International du Travail)


1-2-2-2- Mesure du chômage :

- Calcul du taux de chômage : (Population active en chômage / population active âgée de 15 ans et plus)x100

* Taux d'activité : (Population active âgée de 15 ans et plus / Population totale) x 100

- Caractéristiques du chômage au Maroc (Approche statistique) : par âge, par sexe, milieu de résidence, diplôme, durée.

1-2-2-3-Types de chômage : chômage conjoncturel,

structurel, technologique et frictionnel



1-1- La régulation par le marché

1-1-1- Notion de régulation par le marché La loi de l’offre et de la demande

1-1-2-Les régimes de marché

1-1-2-1- Régimes théoriques

- Cas de la concurrence pure et parfaite

- Cas du monopole 
1-1-2-2- Régimes concrets

* Cas de l’oligopole

- oligopole de paix

- oligopole de guerre

* Cas de la concurrence monopolistique

Remarque : Les différents régimes constituent des grilles de lecture et d’analyse de situations concrètes.

1-2- Les dysfonctionnements du marché

1-2-1 Le dysfonctionnement sur le marché des biens et

des services : le cas de l’inflation

1-2-1-1- Mesure de l’inflation

1-2-1-1-1- Indices synthétiques ( avec des commentaires)

- Indice Laspeyres

* Laspeyres - quantité

*Laspeyres - prix

- Indice Paasche

*Paasche- quantité

*Paasche – prix




1-2-1-1-2- Instrument de mesure de l’inflation au Maroc : Indice des prix à la consommation(IPC)

- Caractéristiques : Année de base, échantillon, couverture géographique…

- Calcul (pondération par les coefficients des principaux postes budgétaires)

- Evolution : détermination du taux d’inflation

1-2-1-2- Définition de l’inflation (distinguer inflation, inflation sous-jacente, désinflation, déflation et stagflation).

1-2- 2- Dysfonctionnement sur le marché du travail :cas du chômage

1-2-2-1- Définition :

- Chômage ;
- Chômeur :

  • Au sens du Haut Commissariat au Plan (Direction de la Statistique – Maroc)

  • Au sens du BIT (Bureau International du Travail)


1-2-2-2- Mesure du chômage :

- Calcul du taux de chômage : (Population active en chômage / population active âgée de 15 ans et plus)x100

* Taux d'activité : (Population active âgée de 15 ans et plus / Population totale) x 100

- Caractéristiques du chômage au Maroc (Approche statistique) : par âge, par sexe, milieu de résidence, diplôme, durée.

1-2-2-3-Types de chômage : chômage conjoncturel,

structurel, technologique et frictionnel ;

2- Des instruments de l’intervention

de l’Etat


2-1- La politique monétaire

2-1-1- La monnaie ( formes, fonctions, masse monétaire, contreparties de la masse monétaire)

2-1-2- Le système financier

2-1-3- Objectifs et actions de la politique monétaire

2-2- La politique budgétaire

2-2-1- Notion ( budget général de l’Etat)

2-2-2- Objectifs et actions de la politique budgétaire

2-1- La politique monétaire

2-1-1- La monnaie

2-1-1-1 Fonctions

2-1-1-2- Formes

- Bref historique

-Formes actuelles

2-1-1-3- Masse monétaire (agrégats monétaires)

- M1, M2 et M3

NB : Se conformer à la nomenclature en vigueur adoptée par BAM

2-1-1-4- Contreparties de la masse monétaire

*Réserves internationales nettes ;

* créances sur l’économie ;

* créances nettes sur l’administration centrale

* Autres.

NB : Se conformer à la nomenclature en vigueur adoptée par BAM
Remarque : exploiter les données statistiques et nomenclature de Bank Al-Maghrib (masses ou contreparties) pour analyser l’importance de chaque composante.
2-1-2- Le système financier

2-1-2-1- La finance indirecte : le système bancaire marocain

2-1-2-1-1- Cadre réglementaire : loi bancaire de février 2006

- Bank Al Maghrib

- Etablissements de crédit

- Organes de consultation et de coordination

2-1-2-1-2- Approche quantitative du système bancaire

* caractéristiques (banques, guichets, niveau de

concentration,…)

* activités des établissements de crédit

- emplois

- ressources

2-1-2-2- La finance directe : le marché des capitaux

2-1-2-2-1- le marché monétaire (à court terme)

- marché interbancaire

- Marché des titres de créances négociables

2-1-2-2-2- le marché financier (à long terme)

- notion

- intervenants

- rôle du marché financier

- Mesure de la performance du Marché financier :

indices boursiers (définition et interprétation des principaux MASI, MADEX, FTSE)

2-2- 3 - Objectifs et instruments de la politique monétaire

2-1-3-1- Notion de politique monétaire

2-1-3-2- Objectifs de la politique monétaire

- objectifs finals

- objectifs intermédiaires (taux d’intérêt, taux de

change, évolution raisonnable de la masse monétaire,…)

2-1-3-3- Instruments de la politique monétaire (en cas de relance ou de stabilisation)

* Instruments à objectifs internes

- Action sur les liquidités bancaires : Réserve monétaire

- Actions sur le marché monétaire :

- Taux directeur

- Open Market

- Avances de Bank Al Maghrib 

- Reprises des liquidités

- Facilité de dépôt

- Pension livrée

- Swaps de change

* Instruments à objectifs externes

- Généralités : Notion de change, parité de la monnaie,

marché de change, les régimes de change (fixe, flottant),

notion de convertibilité

- Actions des autorités monétaires :

- en situation de change fixe (dévaluation, réévaluation)

- en situation de change flottant :

- en cas de dépréciation

- en cas d’appréciation de la monnaie nationale
2-2- La politique budgétaire :

2-2-1- Le Budget

2-2-1-1- Evolution de la conception du budget

- La conception libérale

- La conception keynésienne
2-2-1-2- La loi de finances

* Définitions des types de lois de finances

loi organique, loi initiale, loi rectificative et loi de

règlement.

* Etude de la loi de finances initiale (Maroc) :

- Composition (budget général, SEGMA,

comptes spéciaux du trésor).

- Calcul des soldes (solde ordinaire ou épargne publique, solde du budget général, solde global)
Remarque :

Pour le Budget Général :

  • Solde Ordinaire du budget général = Ressources budgétaires ordinaires – Dépenses budgétaires ordinaires

Avec :

* Ressources ordinaires :

- Recettes fiscales,

- Produits de monopoles, d’exploitation et de participations financières de l’Etat,

- Produits et revenus du domaine,

- Recettes diverses.

* Dépenses ordinaires :

- Dépenses de fonctionnement,

- Dépenses en Intérêts et Commissions se rapportant à

la dette publique,


  • Solde du budget général = (Ressources budgétaires ordinaires + Recettes d'emprunts, dons et legs + Produits des cessions de participations de l'Etat) – (Dépenses budgétaires ordinaires + Dépenses relatives aux Amortissements de la Dette à moyen et long termes + Dépenses d'investissement du Budget Général)



Pour les Ressources et les charges de l’Etat : (Solde global) :

Solde global = Solde du budget général +solde des SEGMA + soldes des CST

Avec :

* Solde des SEGMA = Ressources des Budgets des SEGMA – (Dépenses d'exploitation des SEGMA + Dépenses d'investissement des SEGMA)

* Solde des CST = Ressources des CST – Dépenses des CST
- Illustration : la loi des finances marocaine en cours.
Remarque : Solde budgétaire dans l’optique comptable (ou au sens du trésor) = solde ordinaire – dépenses d’investissement du budget général.
2-2-2- La régulation par le budget

2-2-2-1-Définition de la politique budgétaire

2-2-2-2- Politique de relance :

* Objectifs : Relance économique, Réduire le chômage…

* Actions par les recettes et par les dépenses

* Limites : Risque d’inflation, L’effet d’éviction, l’effet boule de neige, la contrainte extérieure.

2-2-2-3- Politique de rigueur :

* Objectifs : Réduire le déficit budgétaire, stabilité des prix…

* Actions par les recettes et par les dépenses

* Limites : risque de : Ralentissement de la croissance, Chômage, Pression fiscale ((recettes fiscales / PIB) x100)…



2-1- La politique monétaire

2-1-1- La monnaie

2-1-1-3- Masse monétaire (agrégats monétaires)

- M1, M2 et M3

NB :Se conformer à la nomenclature en vigueur adoptée par BAM

2-1-1-4- Contreparties de la masse monétaire

*Réserves internationales nettes ;

* créances sur l’économie ;

* créances nettes sur l’administration centrale

* Autres.

NB :Se conformer à la nomenclature en vigueur adoptée par BAM
Remarque : exploiter les données statistiques et nomenclature de Bank Al-Maghrib (masses ou contreparties) pour analyser l’importance de chaque composante.
2-1-2- Le système financier


2-1-2-2- La finance directe : le marché des capitaux

2-1-2-2-1- le marché monétaire (à court terme)

- marché interbancaire

- Marché des titres de créances négociables

2-1-2-2-2- le marché financier (à long terme)

- notion

- intervenants

- rôle du marché financier

- Mesure de la performance du Marché financier :

indices boursiers (définition et interprétation des principaux MASI, MADEX, FTSE)

2-2- 3 - Objectifs et instruments de la politique monétaire

2-1-3-1- Notion de politique monétaire

2-1-3-2- Objectifs de la politique monétaire

- objectifs finals

- objectifs intermédiaires ( taux d’intérêt, taux de

change, évolution raisonnable de la masse monétaire,…)

2-1-3-3- Instruments de la politique monétaire (en cas de relance ou de stabilisation)

* Instruments à objectifs internes

- Action sur les liquidités bancaires : Réserve monétaire

- Actions sur le marché monétaire :

- Taux directeur

- Open Market

- Avances de Bank Al Maghrib 

- Reprises des liquidités

- Facilité de dépôt

- Pension livrée

- Swaps de change

* Instruments à objectifs externes



  1   2   3

similaire:

I- programme : Eléments du programme iconUn programme dans la continuité
«sciences de gestion» et leur donne tout leur sens. Ce programme comporte à la fois des éléments de continuité par rapport au programme...

I- programme : Eléments du programme iconÉléments du programme travaillés durant la période (connaissances/compétences)

I- programme : Eléments du programme iconProgramme(s) Programme actuel
«la sécurité et les risques majeurs», de celle proposée par le programme de géographie, «des inégalités devant les risques», car...

I- programme : Eléments du programme iconProgramme n° pro-inno 08 (à supprimer si non concerné :) et du programme «Précarité énergétique»

I- programme : Eléments du programme iconA / Partie 1 : mobilisation de connaissances. (6 points)
«sur un contenu figurant explicitement dans les indications complémentaires du programme et son énoncé utilise les notions des titres...

I- programme : Eléments du programme iconI / presentation de l’Épreuve et des attentes
«sur un contenu figurant explicitement dans les indications complémentaires du programme et son énoncé utilise les notions des titres...

I- programme : Eléments du programme iconProgramme : Vendredi 14 mai
«Sésame Syrie», programme de formation au management, développé par le club d’entrepreneurs franco-syrien et l’Ecole supérieure des...

I- programme : Eléments du programme iconProgramme 177 «Prévention de l’exclusion et insertion des personnes vulnérables»
«Jeunesse et vie associative», en raison du transfert vers ce programme des subventions fonjep qui relevaient jusque-là du programme...

I- programme : Eléments du programme iconAu programme (programme complet en pièce jointe)
«se faire accompagner». Repérez le logo «Créer autrement» (ci contre) et découvrez la liste des exposants avec leurs coordonnées...

I- programme : Eléments du programme iconProgramme 1 «Installation»
«grands travaux» : ce programme s’adresse uniquement aux exploitants qui subissent une occupation temporaire des terres les empêchant...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com