Le calendrier universitaire pour 2006-2007 est consultable en ligne





télécharger 119.8 Kb.
titreLe calendrier universitaire pour 2006-2007 est consultable en ligne
page1/5
date de publication13.12.2016
taille119.8 Kb.
typeCalendrier
e.20-bal.com > documents > Calendrier
  1   2   3   4   5
Paris-Sorbonne en Bref n°19
sommaire


ACTUALITES




Rentrée universitaire: Le bilan sur les grands chantiers de Paris-Sorbonne



Paris-Sorbonne renforce et développe l'orientation de ses étudiants



Un nouveau partenariat entre Paris-Sorbonne et HEC



L'Observatoire de l'insertion professionnelle publie progressivement ses résultats d'enquête



Paris-Sorbonne candidate à l'intégration de l'IUFM



Les meilleurs étudiants d'Espagne en visite à la Sorbonne


VIE DE LA SORBONNE



Quatre nouveaux professeurs délégués à Paris-Sorbonne, de nouveaux administrateurs pour les sites de l’Université

Les PUPS inaugurent En toutes lettres, leur nouvelle collection



Réouverture prochaine du Club des Enseignants



Le calendrier universitaire pour 2006-2007 est consultable en ligne



Une journée d’accueil pour tous les nouveaux personnels de Paris-Sorbonne


VIE CULTURELLE




Adrien Goetz publie son quatrième roman



Fête de la Science des universités


Le Service culturel des Etudiants inaugure un atelier de lecture à haute voix


Calendrier des manifestations culturelles en octobre

COLLOQUES / PUBLICATIONS / AGENDA ETUDIANT

Souvenirs d’avenir, colloque international en hommage à Borges

Colloque "Annotation automatique de relations sémantiques et recherche d’informations : vers de nouveaux accès aux savoirs "

Publications récentes


Rentrée universitaire: Le bilan sur les grands chantiers de Paris-Sorbonne
Le séminaire de rentrée de Paris-Sorbonne, qui s'est tenu le 5 septembre à la Cité Universitaire, a permis de dresser le bilan provisoire des actions en cours et de présenter, pour en débattre, les grandes lignes de la politique universitaire pour l'année 2006-2007. Le Président a ainsi fait le point sur les chantiers importants déjà engagés, ainsi que sur les projets de l'Université.
Pour ce qui concerne les actions déjà engagées, le Président a insisté particulièrement sur deux points. D'une part, l'importance de l'orientation des étudiants, sur laquelle la réflexion a déjà été largement ouverte, afin d'éviter que les étudiants subissent une sélection par l'échec – c'est-à-dire l'élimination, année après année, de ceux qui, mal orientés au départ, abandonnent leurs études en cours de route, parfois sans aucun diplôme. D'autre part, rectifier les quelques dysfonctionnements de la réforme L.M.D., fruit de plusieurs années de réflexion et de travail, dont l'application a commencé l'an dernier. Les efforts de cette rentrée porteront essentiellement sur les cours de langues, généralisés en première année, dont la mise en place l'an dernier avait été délicate.
Le Président a évoqué la question d’un éventuel regroupement des U.F.R. Sans doute ce regroupement pourrait-il être utile à long terme, mais il faudrait dans tous les cas l'envisager avec prudence, d'autant que les U.F.R. non regroupées présentent un intérêt pour la défense et le développement de chaque discipline. En outre, elle restent à taille humaine. Une réflexion sur cette question sera menée sans précipitation, mais elle n'est pas à l'ordre du jour cette année. En revanche, reste d'actualité l’initiative prise l'an dernier, d’associer directement les U.F.R. à la préparation du budget de l'Université par des rencontres préliminaires avec tous les directeurs d'U.F.R., destinées à discuter des besoins de chacune.
Au-delà des questions de politique interne, c'est bien sûr le projet d'Abou Dhabi qui est aujourd’hui l’action phare de notre université. Les enjeux sont importants, du fait notamment de ses implications politiques – les plus hautes autorités émiriennes et le gouvernement français s’étant engagés aux côtés de Paris-Sorbonne. Notre université conserve pleinement son identité aux Emirats Arabes Unis, et notamment son statut d'établissement laïc et mixte, et elle dispose sur place d’une grande liberté. Compte tenu de l'ampleur d'une telle réalisation et des acteurs engagés en dehors de l'Université, il y a un « devoir absolu de réussite ». Paris-Sorbonne – Abu Dhabi est sur le point d’ouvrir, et les conditions sont réunies pour que la nouvelle université contribue, comme c'est sa vocation, à une vraie présence française au Moyen-Orient à travers l'éducation et la culture.
Sept Maîtres de conférences ont accepté de partir pour deux ans. Dès l'année prochaine, deux Masters seront proposés en formation continue, l'un en communication, l'autre en urbanisme et aménagement. Par ailleurs, Paris-Sorbonne va s'associer avec une autre université parisienne afin de proposer sur place des formations en droit, économie, gestion et sciences-politiques. Pour l'heure, l'Université Paris-Sorbonne – Abu Dhabi, qui ouvre le 8 octobre prochain, compte déjà près de 150 inscrits venus de tout le Moyen-Orient et d'Afrique du Nord : elle est donc largement ouverte sur toute la zone moyen-orientale.

Paris-Sorbonne se propose d’aider les primo-arrivants à mieux s’orienter
Après plusieurs années d'efforts et d'initiatives, l'orientation reste un enjeu central de l'action pédagogique de Paris-Sorbonne, qui s'efforce de s'ouvrir toujours davantage sur le monde professionnel et sur l'entreprise, afin d'offrir aux étudiants la plus grande variété possible de débouchés. Trop d'étudiants encore se rendent compte, à tous les niveaux de formation, qu'ils ont été mal orientés et quittent parfois l'université sans diplôme : un gâchis qu'il faut à tout prix éviter.
Pour cela, en plus des rencontres déjà proposées aux étudiants, la réflexion s'oriente sur le travail qui pourrait être effectué en amont, auprès des élèves de Terminale qui désireront à venir étudier à Paris-Sorbonne. C'est le moment où chaque lycéen s'apprête à faire un choix décisif pour son avenir. L’idéal serait qu'il le fasse en pleine connaissance de cause, en sachant assez précisément quel est le contenu des différentes formations proposées, quelles en sont les exigences. L'enjeu de cette information dispensée à l'articulation de l'enseignement secondaire et de l'enseignement supérieur est donc très important.
Paris-Sorbonne renseigne déjà les élèves de Terminale sur les cursus qu'elle propose lors de la journée « portes ouvertes », qui touche actuellement 4.000 élèves. Notre université est également présente aux différents salons de l'éducation et de l’enseignement supérieur, et, depuis l'an dernier, invite des proviseurs et professeurs principaux de lycée à la Sorbonne – initiative très bien accueillie, au point de créer une demande pour d'autres présentations de ce type.
Nous devons renforcer notre action afin de toucher davantage d'étudiants. Il s'agit de leur donner, d'une part, l'image la plus claire possible de la formation qu'ils souhaitent suivre. L’instauration d’entretiens personnalisés au moment des préinscriptions Ravel en février serait certainement un bon moyen d’aider les primo-arrivants à choisir la voie qui leur convient le mieux, non seulement en fonction de leurs goûts, mais aussi de leurs qualités propres. Ces entretiens pourraient être organisés dans le cadre de la journée « portes ouvertes », avec une information générale en matinée à la Sorbonne, et une information ciblée l’après-midi, par discipline, sur le site même de la discipline, ou dans des salles qui lui seraient exclusivement réservées, permettant ainsi de proposer des entretiens personnels à tous ceux qui le demandent. Une telle démarche requiert naturellement la participation de tous les enseignants. De petits stages d'une journée, au cours desquels des élèves viendraient à la Sorbonne assister à certains cours, complèteraient le dispositif. Les futurs étudiants pourraient alors mieux évaluer leurs chances, et se renseigner sur les débouchés des disciplines qu’ils ont choisies.

Un nouveau partenariat entre Paris-Sorbonne et HEC
Paris-Sorbonne inaugure avec HEC un nouveau type de partenariat, dont l’esprit est de favoriser la mobilité interdisciplinaire. Il donne la possibilité à une vingtaine d’étudiants de chaque établissement de suivre une partie de sa formation dans l’autre, et d’obtenir les ECTS correspondants. Nos étudiants pourraient ainsi dès le second semestre de cette année universitaire, suivre à HEC un module d’économie de l’entreprise, qui vaut 5 ECTS. Il s’agit d’un cours bi-hebdomadaire, donné sur le site de l’Ecole, à Jouy-en-Josas. Cette possibilité de formation mixte est ouverte aux étudiants de tous les parcours.
Symétriquement, les nouveaux élèves d’HEC vont, pour la première fois pouvoir choisir entre le cursus standard de l’Ecole, et l’inscription en L3 dans une Licence de Paris-Sorbonne. Les élèves des classes préparatoires qui intègrent HEC ont déjà un niveau L2 ; aux élèves qui choisiraient d’effectuer une partie de leur formation dans notre université, Paris-Sorbonne donnera une équivalence globale L1-L2, ainsi que la possibiloité d’avoir recours au tutorat. Cette année, les élèves d’HEC suivront une majorité d’enseignements à la Sorbonne, et quelques cours dans leur Ecole, correspondant aux UE transversales. Les étudiants d’HEC pourront donc obtenir un double diplôme : le diplôme de l’Ecole, et une Licence de Paris-Sorbonne (pour laquelle ils devront obtenir 40 ECTS correspondants aux UE fondamentales du parcours suivi, complétés par 20 ECTS à HEC).
Pour plus de renseignements, contacter myriam.desert@ paris4.sorbonne.fr .
L'Observatoire de l'insertion professionnelle publie progressivement ses résultats d'enquête
L'Observatoire de l'Insertion Professionnelle, situé à la Maison de la Recherche et intégré au SCUIO, mène depuis un an et demi environ des recherches sur l'insertion professionnelle des anciens étudiants, diplômés et non diplômés, de Paris-Sorbonne. Sont pris en compte le cursus et le niveau universitaire atteint. Les enquêtes, menées à 3 ans, ou 2 ans pour les anciens DESS et doctorats, sont progressivement publiées sur le site Internet de l'Université.
Il est beaucoup trop tôt pour avoir un panorama complet, mais des éléments d'information apparaissent déjà. Pour les étudiants qui sortent de l'université avec une maîtrise, la situation n'est pas uniforme ; certaines formations tirent leur épingle du jeu: les étudiants d'anglais trouvent ainsi assez facilement des emplois pérennes, tout comme ceux d'histoire, pour lesquels les taux d'activité sur des emplois durables sont également élevés. Comme on pouvait s'y attendre, après un DESS, l'insertion est nettement plus aisée : deux ans après avoir quitté notre université, 83% d’anciens étudiants occupent un emploi, le plus souvent pérenne, et plutôt dans le secteur privé. Les étudiants titulaires d'un DESS se déclarent généralement satisfaits de leur formation. Les docteurs de Paris-Sorbonne ont un taux d'emploi également élevé deux ans après la thèse : 82% des personnes ayant répondu à l'enquête occupent un emploi.

Paris-Sorbonne candidate à l'intégration de l'IUFM
L'IUFM de chaque Académie sera bientôt rattaché à une seule université, dont elle deviendra une école, dotée d'un conseil élu et d'un directeur nommé par le ministre Elle disposera de son autonomie financière. L'Université Paris-Sorbonne s'est portée candidate pour intégrer l'IUFM de Paris, qui compte environ 5.000 étudiants et stagiaires. Une candidature assez logique, puisque notre université représente de loin le premier partenaire de l'IUFM aujourd'hui ; une candidature qui correspond par ailleurs à la volonté de Paris-Sorbonne de s'ouvrir sur le monde du travail en développant les formations professionnalisantes… Cette intégration serait le prolongement naturel de sa mission essentielle et de son expérience dans la formation des maîtres.

Les meilleurs étudiants d'Espagne en visite à la Sorbonne
L'Université Paris-Sorbonne a reçu, les 18 et 19 septembre, un groupe de soixante étudiants espagnols de première année, lauréats de la bourse « Becas Europa », grâce à laquelle ils effectuaient un tour d'Europe. Cette bourse sélectionne, dans toute l'Espagne, les meilleurs étudiants, et organise l'ensemble du voyage ainsi que les rencontres. A chaque étape du voyage, ils ont pu découvrir les meilleures universités des pays visités et le fonctionnement de l'enseignement supérieur.
Le 18 septembre, les jeunes invités ont d'abord écouté Estela Erausquin, Maître de Conférences en Études Hispaniques, leur parler de l'histoire de la Sorbonne. Le lendemain, ils étaient reçus par le Président de l'Université, qui leur a parlé de l'enseignement supérieur français et de la spécificité de Paris-Sorbonne dans le paysage universitaire. A ces tout jeunes étudiants curieux de connaître notre université, le Président, en donnant un aperçu des formations dispensées à Paris-Sorbonne, a souligné la place fondamentale des Humanités dans le monde contemporain : un établissement qui forme des « têtes bien faites », et qui donne aux étudiants une solide culture générale, forme aussi des décideurs capables de réfléchir sur les grands problèmes contemporains. C’est pourquoi les étudiants de très bon niveau qui sortent de la Sorbonne devraient également entrer dans le monde de la décision, et mettre à profit leur formation dans des domaines très variés, comme le commerce ou la diplomatie... Le dialogue s'est aussi engagé sur la question de la mobilité étudiante et l'intérêt d'effectuer une partie de sa formation à l'étranger. Un certain nombre de ces étudiants, manifestement convaincu de la richesse des échanges interuniversitaires, pourrait bien retrouver, dans les années à venir, les bancs de la Sorbonne.

  1   2   3   4   5

similaire:

Le calendrier universitaire pour 2006-2007 est consultable en ligne iconCalendrier universitaire annee 2006-2007

Le calendrier universitaire pour 2006-2007 est consultable en ligne iconCorrigé de l’examen Cours Génie Logiciel glg105 Année universitaire...

Le calendrier universitaire pour 2006-2007 est consultable en ligne iconUniversité de Caen Année universitaire 2006/2007
«La bce aura de plus en plus de mal à justifier des hausses de taux d'intérêt en 2007»

Le calendrier universitaire pour 2006-2007 est consultable en ligne iconI. P. A. G. Année universitaire 2006-2007 Licence d’Administration Publique

Le calendrier universitaire pour 2006-2007 est consultable en ligne iconProfesseur des universités, première classe
«Guerre conflit, société, xvie-xviiie siècles» pour les années 2006-2007, 2007-2008, Paris I

Le calendrier universitaire pour 2006-2007 est consultable en ligne iconFiche methode n°5- euros courants et euros constants
«comme si» les prix n’avaient pas bougé entre 2006 et 2007. Nous allons donc «tricher» et poser en 2007 le même prix qu’en 2006

Le calendrier universitaire pour 2006-2007 est consultable en ligne iconCalendrier Les calendriers hp 2006 sont disponibles dès aujourd'hui...

Le calendrier universitaire pour 2006-2007 est consultable en ligne iconCalendrier universitaire

Le calendrier universitaire pour 2006-2007 est consultable en ligne iconCalendrier universitaire

Le calendrier universitaire pour 2006-2007 est consultable en ligne iconDates importantes : 22 novembre 2006 14 février 2007 6 juin 2007
«Le secteur bancaire assume-t-il toutes ses responsabilités vis-à-vis des entreprises ?»






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com