Synthèse méthodologique pour la réalisation du diagnostic territorial 12





télécharger 399.62 Kb.
titreSynthèse méthodologique pour la réalisation du diagnostic territorial 12
page1/20
date de publication07.02.2017
taille399.62 Kb.
typeThèse
e.20-bal.com > documents > Thèse
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   20
LISTE DES ABREVIATIONS


AEP : Association des usagers de l’Eau Potable

AGR : Activité Génératrice de Revenus

ANOC : Association Nationale Ovine et Caprine

APTE : Association des Parents et Tuteurs des Elèves

AUEA : Association des Usagers de l’Eau Agricole

CBTHA : Projet de Conservation de la Biodiversité par la Transhumance dans le versant sud du Haut Atlas

CE : Cercle (ensemble de CR)

CFI : Centre de Formation des Instituteurs

CMV : Centre de Mise en Valeur agricole

CR : Commune Rurale

CRCA : Caisse Régionale de Crédit Agricole

CSC : Centre de Santé Communal

Dh : Dirham (10 Dh = 1,08 € lors du diagnostic)

DR : Dispensaire Rural

DRS : Défense et Restauration des Sols

FEM : Fonds pour l’Environnement Mondial

FIDA : Fonds International pour le Développement Agricole

GSM : Global System for Mobile communication

Ha : Hectare

INDH : Initiative Nationale pour le Développement Humain

ITHT : Institut de Technologie Hôtelière et Touristique

Km : Kilomètre

MADRP : Ministère de l’Agriculture, du Développement Rural et de la Pêche maritime

MARP : Méthode Active de Recherche Participative (désigne aussi la réunion en elle-même)

MU : Municipalité

NEF : Near East Foundation

ONE : Office National de l’Electricité

ONG : Organisation Non Gouvernementale

OP : Organisation Pastorale

ORMVAO : Office Régional de Mise en Valeur Agricole de Ouarzazate

PICB&GD : Plan Intégré de Conservation de la Biodiversité et de Gestion Durable

PIDH&CB : Plan Intégré de Développement Humain et de Conservation de la Bioversité

PNRR2 : Programme National des Routes Rurales (2ème phase)

PNUD : Programme des Nations Unies pour le Développement

PSB : Pulpe Sèche de Betterave

RGPH : Recensement Général de la Population et de l’Habitat

RME : Résidents Marocains à l’Etranger

SAU : Surface Agricole Utile

SIG : Système d’Information Géographique

UICN : Union mondiale pour la nature

LISTE DES FIGURES




Figure 1 : Intégration des deux programmes INDH et CBTHA 8

Figure 2 : Synthèse méthodologique pour la réalisation du diagnostic territorial 12

LISTE DES TABLEAUX

Tableau 1 : Les fractions qui composent la commune 18

Tableau 2 : Structure de la population 25

Tableau 3 : Estimation de la répartition des surfaces agricoles utiles (SAU) 40

INTRODUCTION
La Commune Rurale (CR) d’Imi N’Oulaoune se trouve sur les versants sud du Haut Atlas Central. Cette zone constitue l’un des écosystèmes méditerranéens les mieux préservés. L’étagement climatique et altitudinal (le Djebel Toubkal, le plus haut sommet, culmine à 4165m) offre une hétérogénéité d’habitats qui permet un haut degré d’endémisme ainsi qu’une grande biodiversité. Or, cette diversité biologique est menacée par des causes naturelles (sécheresses successives), mais surtout par la pression anthropique, exercée par les activités agricoles et d’élevage, qui constituent les principales ressources économiques des populations locales.

Le Projet de Conservation de la Biodiversité par la Transhumance dans le versant sud du Haut Atlas (CBTHA), mis en place à partir de 2000 dans le cadre de la coopération entre le Ministère marocain de l’Agriculture, du Développement Rural et de la Pêche maritime (MADRP), le Fonds Mondial pour l’Environnement (FEM) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) vise à lutter contre cette dégradation de l’environnement. Cet objectif passe par la relance de la transhumance -activité bio-amicale, globalement en déclin- et le développement local.

A ce stade d’avancement du Projet, plusieurs diagnostics de certaines parties de la zone d’action (qui couvre environ 700000 ha.), basés sur les découpages ethniques, ont déjà été réalisés. L’originalité de la présente étude réside dans le fait que le diagnostic territorial est ici basé sur le découpage administratif, puisqu’il s’intéresse à une CR en particulier. L’origine de cette nouvelle approche, vient du partenariat entre le PNUD et le gouvernement du Maroc, qui a retenu la CR d’Imi N’Oulaoune pour bénéficier d’un Programme initié en 2005 par le Roi du Maroc : l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH).

Imi N’Oulaoune fait en effet partie de la région Souss-Massa-Drâa, l’une des plus pauvres du Maroc, avec un taux de pauvreté qui avoisine les 20%. La région est hétérogène géographiquement et économiquement, et dans cette partie spécifique que constitue le Haut Atlas, la pauvreté y est encore plus élevée. Les richesses ne manquent pourtant pas. Les activités économiques principales sont relativement diversifiées et s’orientent principalement autour des secteurs primaires (agriculture essentiellement de subsistance et élevage), touristiques, miniers, de l'industrie cinématographique et de l’artisanat. Mais le relief et la sécheresse du climat contribuent au faible développement socio-économique de la zone et de la CR. L’INDH, à travers « La lutte contre la pauvreté en milieu rural », l’un de ses quatre sous-programmes, vise ainsi à améliorer la scolarisation des enfants et à réduire l’analphabétisme, à soutenir l’accès aux services, à la santé et aux infrastructures de base, ainsi qu’à renforcer la gouvernance locale.

La mission qui m’a été confiée consiste à élaborer un outil d’aide à la décision participatif, qui doit intégrer les approches et objectifs du CBTHA, qui a encadré mon travail, et ceux de l’INDH. Il s’agit d’une action pilote, qui pourra être reproduite si les résultats sont jugés satisfaisants par les deux parties.
Ce document se compose d’une première partie qui s’attachera à montrer la nécessaire intégration des deux programmes INDH et CBTHA. La méthodologie adoptée sera présentée, accompagnée d’une critique et des limites des choix faits en la matière. Nous exposerons également les difficultés rencontrées pour mener à bien la mission.

La deuxième partie exposera le diagnostic territorial proprement dit, réalisé en partenariat avec la population et les acteurs locaux. Il ne s’agit toutefois pas d’un document finalisé. En effet, la barrière de la langue et le temps imparti n’ayant pas permis une précision optimale, certaines informations contenues ici sont encore sujettes à être modifiées et/ou complétées. Par exemple, des points intéressant plus spécifiquement le Projet CBTHA, comme les Agdal1 ou les institutions coutumières. En outre, les cartes, faute de compétences suffisantes en la matière, n’ont pu être achevées. Il s’agit donc d’un diagnostic préliminaire, qui pourra être poursuivi et approfondi, selon les besoins et objectifs que se fixent respectivement l’INDH et le CBTHA.

La troisième partie met en relief les éléments les pus saillants du diagnostic grâce à une synthèse des forces et faiblesses du territoire. C’est sur cette base que nous présenterons la stratégie de développement préconisée à l’échelle de la CR, ainsi que les propositions d’actions associées. 

I. Concilier « Conservation de la Biodiversité »

et « Développement Humain »
A priori, sémantiquement les termes « conservation » et « développement » semblent sinon opposés, du moins difficilement compatibles. Pourtant, nous le verrons, ils sont en réalité très complémentaires et particulièrement dans l’exemple qui nous intéresse. « Le diagnostic devient stratégique parce qu’il permet de caractériser pour le territoire d’un côté ce qui relève d’une logique de soutien de l’existant et de l’autre ce qui en permet la transformation. Conservation et Transformation sont les deux pôles stratégiques complémentaires qui permettent d’envisager les mesures de développement appropriées au territoire étudié. » [YENGO - 2005]
A. La biodiversité : définition et enjeux
« La biodiversité ou encore biodiversité biologique est la variété de la vie sur terre. Elle se mesure par la variété au sein des espèces (diversité génétique), la variété entre les espèces et la variété des écosystèmes. »2. Or, à l’exemple de l’Atlas, en raison de nombreuses activités humaines, cette biodiversité connait dans le monde une dégradation importante. Selon l’Union mondiale pour la nature (UICN), 12 à 52% des espèces actuelles seraient menacées. Le manque de précision des chiffres provient des lacunes de l’inventaire des espèces (près de 2 millions recensées, mais certaines estimations vont jusqu’à avancer le chiffre de 100 millions d’espèces), notamment parmi les invertébrés, les plantes et les micro-organismes. Pourtant, malheureusement encore peu présente dans les décisions politiques, la préservation de la biodiversité est essentielle pour l’homme puisque nous utilisons actuellement près de 40 000 espèces.
B. Le contexte local
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   20

similaire:

Synthèse méthodologique pour la réalisation du diagnostic territorial 12 iconSynthèse du diagnostic et enjeux 2014-2020 en Champagne-Ardenne vok
«feuille de route» méthodologique de novembre 2012 à juin 2013, date à laquelle les programmes opérationnels devront être achevés...

Synthèse méthodologique pour la réalisation du diagnostic territorial 12 iconSynthèse du diagnostic territorial stratégique du Nord Pas-de-Calais
«expérience» et un savoir-faire des mutations qui lui confèrent des capacités particulières face aux changements et autant de points...

Synthèse méthodologique pour la réalisation du diagnostic territorial 12 iconGuide méthodologique pour l'élaboration
«appauvrissement méthodologique de la réalité» et qui, ne pouvant supporter l'existence de ce qu'elle a décidé de ne pas prendre...

Synthèse méthodologique pour la réalisation du diagnostic territorial 12 iconPratiques de médiation et diagnostic territorial : quelles représentations...
«Le genre humain a parfaitement les moyens d'assumer un développement durable, de répondre aux besoins du présent sans compromettre...

Synthèse méthodologique pour la réalisation du diagnostic territorial 12 iconDirection generale des services direction generale adjointe secretaire general
«Le Gal Est Mayotte recherche son chef de projet pour la réalisation du diagnostic du territoire, l’émergence des projets et le pilotage...

Synthèse méthodologique pour la réalisation du diagnostic territorial 12 iconAtelier 3 et 4
«les connecteurs logiques» : aide à la compréhension d’un document et à la réalisation d’une synthèse

Synthèse méthodologique pour la réalisation du diagnostic territorial 12 iconLe formulaire dc1 est un modèle de lettre de candidature, qui peut...
«Prestation d’accompagnement méthodologique et technique à la réalisation d’un benchmark sur les blocs opératoires et sur les unités...

Synthèse méthodologique pour la réalisation du diagnostic territorial 12 iconDéfinir un diagnostic Qu’est-ce que le diagnostic ?
«participer à l’élaboration et à la conduite du projet éducatif» quatre éléments sont plus particulièrement à retenir

Synthèse méthodologique pour la réalisation du diagnostic territorial 12 iconSéminaire sur la coopération décentralisée et le développement territorial...
«développement territorial et articulation entre zones rurales, urbaines et periurbaines»

Synthèse méthodologique pour la réalisation du diagnostic territorial 12 iconLes installations dédiées à des bâtiments neufs ou en construction...
«pré-diagnostic du bâtiment». Ainsi, petit à petit, dans chaque étude de faisabilité pour la mise en place d’une énergie renouvelable,...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com