La coopération franco-tunisienne 1 L’historique





télécharger 88.3 Kb.
titreLa coopération franco-tunisienne 1 L’historique
page1/5
date de publication06.02.2020
taille88.3 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > documents > Documentos
  1   2   3   4   5
Éducation technologique en Tunisie

Coopération Franco-tunisienne
(Article rédigé par I. RAK et publié par la revue Education Technologique n°16, juin 2002, pages 18-26, CRDP-Editions Delagrave)
Au cours de ces dix dernières années, le Maroc, puis la Tunisie, ont demandé la coopération de la France pour les aider à mettre en place la rénovation des programmes de l’éducation technologique au collège. Ce qui avait déterminé la demande de ces pays, c’était l’intérêt du concept de projet technique qu’ils avaient trouvé dans le programme français en technologie de 1985. Chacun de ces deux pays a installé une éducation technologique adaptée à leurs spécificités. J’ai eu le privilège, entre 1989 et 1996, d’être associé à leur contenu et à leur durée1. Il m’a semblé intéressant de communiquer sur ce sujet. En effet, il faut rappeler que l’Angleterre, en particulier, sillonne le monde entier avec le concept de « Design and Technology », une éducation technologique qui se limite en fait à des activités de « conception » et ne se prolonge pas sur des activités de réalisation industrielle contrairement à la France.

Le Maroc et la Tunisie ont perçu comme pertinente l’approche de la démarche du projet technique telle que l’Éducation Nationale l’avait définie et généralisé puis mise en œuvre dans tous les collèges.

L’IUFM d’Aix Marseille a développé avec le Chili une coopération pour l’instauration d’une éducation technologique en développant une stratégie de projet technique2.

De façon succincte, il est relaté ci-après quelques points de repères des décisions prises par ces deux pays francophones, à l’attention des professeurs de technologie afin qu’ils sachent que l’éducation technologique dont ils ont la responsabilité a des « petites sœurs ». Ce sont autant d’affirmations pour la nécessaire reconnaissance d’une discipline à vocation de culture technique générale pour tous, qui débute à l’école élémentaire et qui ne devrait pas s’arrêter mais se poursuivre au lycée.

Voici le témoignage des deux coopérations françaises sur la mise en place d’une éducation technologique :

- avec la Tunisie (ci-dessous) ;

- avec le Maroc (dans le prochain numéro).

La coopération franco-tunisienne

1.1 L’historique


C’est après avoir examiné les différentes organisations de l’éducation technologique, notamment en France, au Québec, en Belgique et en Angleterre, qu’une délégation tunisienne conduite par M. Masmoudi, directeur général de l’enseignement auprès de M. le Ministre de l’Éducation Nationale tunisien, accompagnée de deux inspecteurs principaux de l’enseignement technique, MM. Ben Hamida et Refifa, a été chargé en 1991 de mettre en œuvre la coopération avec la France, représentée par la Direction des Affaires Générales Internationales et de la Coopération (DAGIC).

Cette coopération n’était pas limitée à l’éducation technologique. Elle s’étendait à la totalité de la réforme de l’enseignement technologique, du collège au lycée avec la création de diplômes universitaires techniques à bac + 2. A cela s’ajoutait la création d’agrégations techniques tunisiennes auxquelles la France a été associée dans les différentes phases : réduction des programmes, formation de formateurs, définition des équipements, aide à la rédaction des sujets de concours de recrutement, participation aux jurys de concours, etc.

Le présent article, sur la réforme de l’éducation technologique dans tous les collèges de Tunisie, ne concerne donc que cette partie de la réforme du système éducatif tunisien. Cependant les modifications ont concerné tous les cycles et toutes les disciplines de l’école primaire au lycée, y compris la refonte des baccalauréats pour ne garder que deux baccalauréats techniques : un dans le domaine technique-scientifique et un autre dans le domaine tertiaire. Il a été récemment question de rétablir quelques « baccalauréats technologiques » et d’engager une coopération sur ce thème avec la France.

  1   2   3   4   5

similaire:

La coopération franco-tunisienne 1 L’historique iconLa genèse de la coopération franco-allemande au début des années...
«couple» franco-allemand est le moteur de l’Europe; IL est moins trivial d’affirmer que ce «couple» est né en 19635

La coopération franco-tunisienne 1 L’historique iconLes relations bancaires franco-allemandes (1900-1970) : admiration,...

La coopération franco-tunisienne 1 L’historique iconL’émergence de la coopération industrielle, bancaire et commerciale...
«Georges Pompidou accorde en effet au facteur économique une place clef qui le conduit tout au long de son mandat à encourager le...

La coopération franco-tunisienne 1 L’historique iconIii. Relations Dcc / Service de Coopération et d’Action Culturelle...

La coopération franco-tunisienne 1 L’historique iconAgenda prévisionnel de Christine Lagarde Ministre de l’Economie,...
«Forum franco-italien» en présence de Franco frattini, ministre italien des Affaires Etrangères, à Bercy

La coopération franco-tunisienne 1 L’historique iconVétérinaires sans frontières Centre International de Coopération...

La coopération franco-tunisienne 1 L’historique iconCommission nationale de la coopération décentralisée
«correspondants pour la coopération décentralisée» désignés au sein de nombreux postes

La coopération franco-tunisienne 1 L’historique iconContexte historique Historique du Tabac

La coopération franco-tunisienne 1 L’historique iconCommission nationale de la coopération
«e-apd 2013» qui est à remplir par les conseils régionaux, les conseils généraux, les établissements publics de coopération intercommunale...

La coopération franco-tunisienne 1 L’historique iconProgramme de cofinancement de projets de partenariat pour le développement...
«Programme de cofinancement de projets de coopération dans les pays en développement présentés par des acteurs de la coopération...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com