Définir un diagnostic Qu’est-ce que le diagnostic ?





télécharger 51.17 Kb.
titreDéfinir un diagnostic Qu’est-ce que le diagnostic ?
date de publication21.10.2017
taille51.17 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > documents > Documentos
Marc FOURDRIGNIER1 IRTS DE CHAMPAGNE-ARDENNE

Septembre 2014 V2ES

LE RECUEIL DE DONNEES2

Module 7A34 "Elaborations de projets"

5 jours de travail dont 4 sur leur projet réalisé dans le cadre de leur stage deuxième année. Les étudiants sont accompagnés par un formateur par petits groupes de 15. 
Objectifs de la journée 

Temps de travail sur le recueil de données. Il doit permettre de connaitre les outils existants pour recueillir des données dans le but d'étoffer le diagnostic pour ensuite l'analyser et fixer des objectifs, des moyens…..et critères d'évaluation.
La connaissance des outils n’est pas suffisante , elle doit s’inscrire dans une démarche d’ensemble, préalable à la définition d ’un projet, que l’on peut nommer le diagnostic. Dans la démarche de projet nous sommes en amont de la définition du projet. Dans le référentiel des compétences des éducateurs spécialisés que trouvons nous ?


DOMAINE DE COMPÉTENCES 2
Conception et conduite de projet éducatif spécialisé

COMPÉTENCES

INDICATEURS DE COMPÉTENCES

Participer à l’élaboration et à la conduite du projet éducatif.
Observer, rendre compte et analyser les situations éducatives.

- Savoir collecter et analyser des données et des observations.


- Savoir formaliser et restituer les éléments recueillis.


- Savoir évaluer l’apport des activités au projet éducatif.


- Savoir réajuster l’action éducative en fonction de cette évaluation.


- Savoir tenir compte des éléments qui caractérisent une situation individuelle, des groupes ou un territoire dans la réponse éducative.


- Savoir mettre en lien des constats avec l’environnement social et économique.


Dans la compétence visant à « participer à l’élaboration et à la conduite du projet éducatif » quatre éléments sont plus particulièrement à retenir :
- Savoir collecter et analyser des données et des observations.


- Savoir formaliser et restituer les éléments recueillis.


- Savoir tenir compte des éléments qui caractérisent une situation individuelle, des groupes ou un territoire dans la réponse éducative.


- Savoir mettre en lien des constats avec l’environnement social et économique.
  1. Définir un diagnostic

  1. Qu’est-ce que le diagnostic ?

  • Qu’est-ce que c’est ?


des définitions du diagnostic

  • Le terme diagnostic possède un sens étymologique proche de « discernement ». Il désigne « la connaissance par l’observation des signes ». Il s’agit d’une démarche qui consiste à rassembler et à choisir les éléments d’information qui permettront ensuite de produire un jugement.
    Savoir faire un diagnostic suppose donc une « aptitude à reconnaître » fondée à la fois sur :

- l’observation : savoir lire ces fameux signes

- la précision : savoir les distinguer de façon fine et spécifique

- la connaissance : avoir une culture du domaine observé pour pouvoir reconnaître sélectivement certains signes

- la compréhension : avoir une intelligence des choses qui permette de les interpréter

- l’expérience : établir des relations avec d’autres signes déjà observés dans des situations analogues ». ( Lorthiois, J, 1996)



  • la définition de Franssen et Georis ( 2013)



des diagnostics spécifiés :


  • le diagnostic éducatif ( définition de l’OMS) ( Laboratoire de pédagogie de la Santé, 2010, p 10)




  • le diagnostic socio-éducatif : faire le lien avec le diagnostic médical et les décisions d’orientation (CDAPH par exemple). Voir aussi le cas particulier de l’ « errance diagnostique » dans le cas des maladies rares.




  • le diagnostic partagé : avec qui ? les usagers , les collègues , les partenaires ?




  • le diagnostic ressources

« Habituellement les diagnostics sont bâtis sur une analyse négative des territoires. Il s’agit d’une compilation de données faisant ressortir les problèmes et les déficits. (...) Appréciant des catégories de difficultés les administrations, par voie de conséquence, positionnent les populations dans une logique réparatrice de ces situations problématiques. Il faut savoir sortir de la sempiternelle démarche « catalogue de problèmes », basée sur l’analyse du passé et l’identification des manques ! Seules des ressources peuvent permettre de construire un projet de bien être de la société locale. (..) On ne mobilise pas sur de la pénurie et du déficit, mais sur du désir, des ressources et du sens (Lorthiois, J, 2005).

  • Une étape dans une démarche


Le diagnostic ne constitue pas une démarche en soi mais s’inscrit dans une démarche d’ensemble

- la démarche de la HAS pour l’éducation thérapeutique du patient ( HAS, 2007, p 3).

- la démarche de Franssen ( 2013, p 22).
  • Pour quoi faire ?



Inutilités et utilités du diagnostic ( Franssen, p 13)
Le diagnostic vise à identifier les besoins, les demandes, les attentes d’une personne ou d’un ensemble de personnes, au sein d’une institution ou d’un territoire, afin de pouvoir ajuster au mieux les réponses apportées, via la démarche de projet.
  • Sur quoi cela peut porter ?


Quels points de vue privilégier dans l’élaboration d’un diagnostic ?

Les différents points de vue : Je, Tu , Il ... (Hunyadi, 2010, 73-85).Voir sur ce point l’exemple de Murphy (Murphy, 1990).

Le diagnostic peut porter sur une personne, un ensemble de personnes, un territoire. Il peut, également, porter sur les différents domaines de la vie (éducation, alimentation, culture, loisirs, formation, emploi ....) .
  1. Définir le diagnostic à réaliser


Faire une distinction entre trois éléments :
  1. La réponse :


Le penchant naturel est souvent de prévoir ou de proposer une activité, voire un projet en fonction de ses propres intérêts ou de ses propres compétences ou de ce qui a été vu ou fait ailleurs, de ce que j’ai déjà mis en place et qui a fonctionné…..
  1. L’intention :


Si je veux proposer telle activité, quelle intention ai je ? A quoi je veux répondre au regard du projet de l’établissement, du projet de l’équipe, des personnes accueillies ou rencontrées ....
  1. Le diagnostic


Sur la base de cette intention, qui va orienter mes investigations je vais définir un projet de diagnostic.

Sur la base de cette distinction il est important de bien faire jouer au diagnostic le rôle qu’il doit jouer. Il ne doit pas servir à justifier une réponse choisie - plus ou moins explicitement- au départ mais à fonder une réponse à venir.
  1. Identifier les outils disponibles


Deux opérations sont à distinguer : la connaissance des outils et le choix des outils
  1. Les outils disponibles


Qu’est-ce que j’ai dans ma caisse à outils ?

Les outils de la recherche sont divers; ils ne reposent pas forcément sur le discours, ils peuvent prendre appui sur l’observation ou sur l’utilisation secondaire de données existantes. Néanmoins le recours aux différentes formes d’interrogation, allant du questionnaire à l’entretien non directif, reste une référence incontournable.

La connaissance de chaque outil, préalable nécessaire, doit aussi reposer sur la connaissance de l’usage de l’outil; ce n’est qu’en fonction de cela qu’un choix pertinent des outils de recherche pourra être fait.

Pour réaliser le diagnostic on va devoir se positionner sur les trois points suivants :
  1. Trois sous-ensembles :


    • les territoires : données socio-démographiques, socio-économiques, bassin d’emploi , bassin d’éducation ….




    • Les publics : (sens large ) l’ensemble des personnes susceptibles d’être concernées par vos actions et interventions



    • Les usagers : il s’agit ici des personnes avec lesquelles vous êtes directement en contact au quotidien dans vos différents lieux


Cette distinction a à voir avec le phénomène croissant du « non recours aux droits ». 3
  1. Quatre points de vue :


    • celui des personnes concernées




    • celui des professionnels




    • celui des institutionnels (responsables, politiques…)




    • celui des bénévoles.



  1. Cinq grands types d’outils :


    • le recueil de données et documents existants  (statistiques, rapports d’activité, diagnostics….) ; il s’agira ici d’un usage secondaire




    • la constitution et l’utilisation de statistiques

      • les statistiques de l’environnement

      • les statistiques des partenaires

      • les statistiques d’activité (adaptation des modes de recueil et d’exploitation via – ou non- les logiciels à vos besoins)




    • l’observation et l’écoute au quotidien : en situation réelle et dans les interactions quotidiennes beaucoup est dit sur les besoins, sur la pertinence de la réponse aux besoins , sur les besoins non couverts, le tout est de recueillir cette information




    • le recueil direct d’informations par questionnaire

      • la conception du questionnaire

      • la définition de la population ou de l’échantillon

      • la formalisation du déroulement de l’enquête




    • l’investigation directe auprès des personnes par le biais des différentes formes d’entretiens

  • entretiens non directifs

  • entretiens semi directifs

  • entretiens de groupe



  1. Le recueil de données


Au préalable le recueil des données se doit de tenir compte :

- des capacités des personnes ( Vie sociale, 2013)

- de la conjoncture de l’organisation ou du territoire dans lequel est prévu le diagnostic.
  1. Trois principes


Pour définir la population sur laquelle va porter le diagnostic on peut identifier trois principes légitimes :

    • l’exhaustivité : toute la population est enquêtée




    • la représentativité : l’échantillon est un modèle réduit de la population



    • la significativité : les personnes retenues sont dans des positions distinctes et significatives, sans tenir compte de leur représentation effective.
  1. L’observation


L’observation va permettre de ne pas être tributaire du seul discours tenu par les individus.

Elle peut dans un premier temps être « flottante », au sens de porter son attention sur l’intégralité d’une situation. Elle se doit ensuite d’être plus centrée et systématique par le biais d’une grille.
  1. Les entretiens

Les entretiens peuvent prendre des formes variées selon le degré de directivité. Pour faire le choix il faut à la fois tenir compte de la connaissance que l’on a priori du thème de l’entretien, mais aussi de la capacité des personnes interviewées à tenir un discours.


Il est aussi nécessaire d’être vigilant aux conditions mêmes de l’entretien (temps, lieu, enregistrement....).
  1. Le questionnaire


Pour être utilisé le questionnaire suppose que l’on ait une bonne connaissance de l’objet sur lequel il porte et un effectif assez important pour que cela vaille la peine. Son élaboration se fait à la fois sur la base de questions fermées et de questions ouvertes. Elles peuvent porter sur des faits, des opinions ou des attitudes. Certaines doivent permettre de caractériser les personnes d’un point démographique, social ou institutionnel.

Le mode de passation des questionnaires doit être adapté aux caractéristiques des personnes visées et notamment des capacités de lecture, d’écriture et de compréhension.
  1. L’analyse de documents


Divers documents professionnels (ordonnance du juge, synthèse, contrat d’insertion...) peuvent faire l’objet d’une analyse de contenu. Pour ce faire il va être nécessaire de se constituer une grille d’analyse à partir de thèmes et de décomposer le contenu en fonction de ces thèmes. Sur cette base une analyse comparative peut être faite.
  1. Réaliser un diagnostic





  1. La mise en œuvre des outils.

Celle-ci passe par :

  • la construction de l’outil (grille d’entretien, questionnaire, grille d’observation...)

  • la définition du protocole (qui, où, quand, mode de recueil...)

  • le test de l’outil pour vérifier sa validité, la compréhension des consignes et sa pertinence.

  • Le recueil de données

On veillera à ce que pour chaque outil on puisse identifier quelques caractéristiques des répondants (le qui dit/écrit quoi et le qui fait quoi est fondamental pour l’analyse).
  1. Le traitement des données et la mise en forme du diagnostic


Ce n’est pas un exercice en soi. Il s’agit de pouvoir argumenter au regard de l’intention initiale, de pouvoir objectiver son point de vue, fonder le diagnostic.

L’exploitation visera à :

- présenter l’outil retenu et construit et les modalités d’usage de l’outil

- décrire les principaux résultats du recueil des données

- analyser ces résultats pour pouvoir conclure en termes de diagnostic, de jugement à porter pour revenir à la définition de départ.
  1. Du diagnostic au projet



Sur la base du diagnostic, je vais pouvoir construire le projet.

Pour aller plus loin

Site de Marc Fourdrignier. Rubrique : Territoires, analyse des besoins sociaux, diagnostics.

http://marc-fourdrignier.fr/category/analyse-des-besoins-sociaux-diagnostics-des-territoires/
Site de jacqueline Lorthiois. Rubriques :Méthodes et outils

http://j-lorthiois.fr/


ARBORIO, AM. FOURNIER, P. (2008). L’enquête et ses méthodes. L’observation directe. Armand Colin, collection 128, 2° édition.
BLANCHET, A. GOTMAN, A. ( 2007). L’enquête et ses méthodes. L’entretien. Armand Colin, collection 128, 2° édition refondue.
COPANS, J. (2011). L’enquête et ses méthodes . L'enquête ethnologique de terrain. Armand Colin, collection 128, 3 ° édition.
DE SINGLY, F. ( 2012). L’enquête et ses méthodes : le questionnaire. Armand Colin, collection 128, 3 ° édition.
FENNETEAU, H. (2007). Enquête : entretien et questionnaire. Dunod, les topos, 2° édition, 128 p.
FRANSEN, A. GEORIS, V. (2013). Le processus de prévention générale dans l'aide à la jeunesse : guide méthodologique pour la réalisation des diagnostics sociaux des services d’Aide en Milieu Ouvert (AMO) et des Conseils d’Arrondissement d’Aide à la Jeunesse (CAAJ). Université Saint Louis, Bruxelles, mai, 76 p.
HAUTE AUTORITE DE SANTE (2007). Education thérapeutique du patient. Comment la proposer et la réaliser ?

http://has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/etp_-_comment_la_proposer_et_la_realiser_-_recommandations_juin_2007.pdf
HUNYADI, M. (2010). Des personnes singulières à toujours considérer au pluriel in Collectif. L’éternel singulier. Questions autour du handicap. Editions le bord de l’eau, pp 70-92.
KAUFMANN,JC. (2011). L'entretien compréhensif - L'enquête et ses méthodes. Armand Colin, collection 128, 3 ° édition.

Laboratoire de Pédagogie de la Santé, Université Paris13. (2010). Les 30 mots de l’éducation thérapeutique du patient. 44 p. http://www.ipcem.org/etp/PDFetp/MOTS.pdf
LORTHIOIS, J. ( 2005). Diagnostic de territoire : l’art du sur mesure. Revue Française de service social, N° 217, juin, 86-96.
LORTHIOIS, J. ((1996). Le diagnostic local de ressources. Editions W.
MARTIN, O. (2012). L’enquête et ses méthodes : l’analyse des données quantitatives. Armand Colin, collection 128, 2° édition.
LAPLANTINE (François).- La description ethnographique. Nathan Université, collection 128, 1996.
MUCCHIELLI (Alex).- Dictionnaire des méthodes qualitatives en sciences humaines et sociales. A.Colin, 1996.

MURPHY, R.F. (1990). Vivre à corps perdu. le témoignage et le combat d’un anthropologue paralysé. Plon.

PERETZ, H. (2004). Les méthodes en sociologie. L’observation. La découverte, Repères, 124p.


VIE SOCIALE. (2013). Ceux qui ne parlent pas, 3.



1 . Sociologue. Maître de Conférences , Chercheur au CEREP, Université de Reims Champagne-Ardenne. mafourdrig@aol.com. Site personnel : http://marc-fourdrignier.fr/

2 - Une première version a été mise en ligne en septembre 2013. Il s’agit, ici , d’une version actualisée et complétée.

3 - Voir sur ce point les actes du colloque . Le non recours en débat . Expériences et usages des droits et des services sociaux parmi les professionnels et les ayants droits. Angers, décembre 2013. (http://f.hypotheses.org/wpcontent/blogs.dir/1210/files/2014/07/ACTES_COLLOQUES_OUEST_PDF.pdf

MF 09-2014 Page

similaire:

Définir un diagnostic Qu’est-ce que le diagnostic ? iconQuestion 35 : quelle est l’importance du diagnostic économique dans l’étude d’une entreprise ?
«mathématique (financier)». Mais le diagnostic d’une entreprise ne peut être porté qu’à partir de comptes de sociétés. Non, ceux-ci...

Définir un diagnostic Qu’est-ce que le diagnostic ? iconLes installations dédiées à des bâtiments neufs ou en construction...
«pré-diagnostic du bâtiment». Ainsi, petit à petit, dans chaque étude de faisabilité pour la mise en place d’une énergie renouvelable,...

Définir un diagnostic Qu’est-ce que le diagnostic ? iconRecherche à l’université à l’horizon 2025 1 Titre de l’exposé : «La...
«La recherche à l’université en France : éléments de diagnostic». Intervenant : Didier Houssin2

Définir un diagnostic Qu’est-ce que le diagnostic ? iconLe diagnostic stratégique

Définir un diagnostic Qu’est-ce que le diagnostic ? iconLe diagnostic interne

Définir un diagnostic Qu’est-ce que le diagnostic ? iconObjectif du diagnostic énergétique 4

Définir un diagnostic Qu’est-ce que le diagnostic ? icon1. Diagnostic financier (annexes 1 et 2)

Définir un diagnostic Qu’est-ce que le diagnostic ? iconPlan d'un pré-diagnostic

Définir un diagnostic Qu’est-ce que le diagnostic ? iconDemarche du diagnostic financier

Définir un diagnostic Qu’est-ce que le diagnostic ? icon2 – Diagnostic des activités






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com