Note de cc (30%) et de ct (70%)





télécharger 80.76 Kb.
titreNote de cc (30%) et de ct (70%)
date de publication19.10.2017
taille80.76 Kb.
typeNote
e.20-bal.com > documents > Note







Epistémologie – L3 – S6 – EM – 2014-2015
TD - 2 :

  • Fr l’appel (+ spécialité sportive)




  • Distribution des textes papiers

  • Recueil de textes sur internet (moodle)


Fonctionnement du cours :



10 TD de 2h (entre CM, lectures commentées et lecture/analyse de texte)

6 TD avec M.Schotté et 4 TD avec A.Waquet

Note de CC (30%) et de CT (70%)

CC : 2 présentations orales par groupe

CT : écrit de 2h, analyse épistémologique de l’EP scolaire


Organisation des enseignements





Numéro du TD

Thème

Date Groupe 1

Date Groupe 2

Qui intervient ?

1

Qu'est-ce que la science ? (Bachelard - Popper)

Mercredi 14 janvier

10h-12h

Mercredi 7.01

8h-10h

MS

2

Formes de théorisation en en (Lamour)

Mercredi 21 janvier

10h-12h

Mercredi 14.01

8h-10h


AW

3

Demeny*

Mercredi 28 janvier

10h-12h

Mercredi 21. 01

8h-10h


AW

4

Hébert*

Mercredi 4 février

10h-12h

Mercredi 28.01

8h-10h


AW

5

Mérand*

Vendredi 20 février

8h-10h

Mercredi 4 février

8h-10h

AW

6

Le Boulch*

Vendredi 13 mars

8h-10h

Mercredi 11 février

8h-10h

MS

7

Parlebas*

Vendredi 20 mars

8h-10

Mercredi 18 février

8h-10h

MS

8

Vigarello*

Vendredi 27 mars

8h-10h

Mercredi 11 mars 8h-10h

MS

9

Hébrard*

Vendredi 3 avril

8h-10h

Mercredi 18 mars

8h-10h

MS

10

Delignières*

Vendredi 10 avril

8h-10h

Mercredi 25 mars

8h-10h

MS


* séances avec exposés.

Modalités des présentations de CC



Il faut former, pour chaque groupe, 8 sous-groupes. Chacun de ces sous-groupes sera chargé de réaliser deux exposés au cours de semestre. Il devra aussi rendre par écrit sa présentation (avec possibilité d'intégrer les remarques faites à l'issue de la présentation orale).

Ces éléments (oraux + écrits) seront évalués et fourniront la note de contrôle continu.
Ces sous-groupes seront formés au cours du TD 2
La présentation devra comporter les aspects suivants :

  • présentation de l'auteur (comment et où il a été formé ; ses positions institutionnelles, …, sa biographie.)

  • présentation de son œuvre (ses écrits, bibliographie)

  • sa conception de l'EP (ref avec le type de discours)

  • sa façon d'envisager les rapports entre la théorie et la pratique.


Pour réaliser ce travail, vous pourrez vous appuyer sur le texte du dossier fourni mais également sur les textes complémentaires mentionnés ci-contre. Enfin, la qualité de la présentation sera évaluée sur la capacité du groupe à mobiliser d’autres références. Il convient donc de réaliser une recherche documentaire, à lire, à organiser les informations récoltées afin de produire une synthèse que vous présenterez et que vous structurerez également à l’écrit.

Consignes :

  • Chaque groupe dispose de 15 à 20 min pour présenter. Le temps doit être respecté (il convient de s’entraîner en amont)

  • Tous les membres doivent prendre la parole à part égale.

  • Vous assisterez votre discours d’un PPT

  • Vous devrez faire référence aux ouvrages et sources mobilisées (indiquer vos références bibliographiques suivant le modèle)

  • Votre travail écrit sera à remettre au plus tard 48 heures après votre présentation orale (en prenant en compte les remarques apportées) sous format PDF et envoyé à arnaud.waquet@univ-lille2.fr et manuel.schotte@univ-lille2.fr (selon l’enseignant responsable)


Objectif :

Cours collaboratif, mise en commun des présentations sur chaque auteur (via votre FB par exemple), afin de vous constituer une base de données utilisables pour votre préparation au concours.


Compétences développées pendant le cours :


  • Lecture soutenue et analyse de texte (en lien avec les besoins des concours)

  • Réflexion sur l’utilisation des sciences, sur l’EPS

  • Ecriture : argumentation et critique



Qu’est-ce que l’épistémologie ?


  • Discussion ouverte (épistème : science, théorie ; logos : discours scientifique)

  • Construction d’une définition simplifiée 

 Epistémologie : Etude critique de la construction et de l’utilisation des savoirs scientifiques

Utilité de l’épistémologie et positionnement par rapport à la filière EM et au CAPEPS



En EPS, l’épistémologie permet de situer les rapports entre l’EP, les sciences, les théories

Pour la discipline scolaire que représente l’EP, l’enjeu fut de taille et reste d’actualité car elle est dans une nécessité constante de légitimation dans son histoire au sein de l’institution scolaire. L’analyse épistémologique de l’EPS renvoie au processus de scientifisation de l’EP ainsi qu’à la relation théorie/pratique dans la formation des enseignants, la construction des contenus d’enseignements, la position de l’EP au sein du système éducatif.

Entre utilisation et production de connaissance scientifique, l’EPS rentre dans un processus de scientifisation qui contribue à sa légitimation.

L’analyse épistémologique de l’EP a pour fonction d’analyser la construction et l’utilisation des connaissances scientifique en EP.

CAPEPS & Epistémologie :


  • réutilisables dans les deux écrits afin de justifier l’utilisation des sciences supports mais aussi pour justifier les orientations prises en EP à certaines époques.

    • Il est nécessaire de comprendre l’écrit 1 par exemple comme un temps d’explication (à votre correcteur) de la position de l’enseignant par rapport à la société, à l’institution scolaire, aux attentes et besoins de la société, aux compétences à développer, aux connaissances supports

    • L’histoire, la didactique ne sont que des supports à la réflexion critique (l’argumentation). L’épistémologie en est un autre, …. Tout comme la socio, l’anat, la physio, la psycho



Connaissez-vous les objectifs des écrits du CAPEPS ?

Le programme ?


Rapport 2014

ou

http://cache.media.education.gouv.fr/file/cpe_cop/55/3/Rapport_CAPEPS_Renove_2014_%282%29_346553.pdf

L’Epistémologie, science de la science… mais qu’est ce que la science ?



Quelles sont les caractéristiques des sciences, de l’esprit scientifique ?

  • Texte de K.Popper et de G.Bachelard



Un besoin de définitions



Science : discipline scientifique qui renvoie à un ensemble de connaissance. La science a un objet d’étude déterminé, propre et reconnu. Une méthode propre, fondée sur des relations objectives et vérifiables. Une science donne lieu à des connaissances, à des lois, à des principes, à des raisonnements, objectifs et vérifiables.
Scientifique : conforme aux exigences d’objectivité et aux méthodes des sciences
Théorie : « système explicatif qui rend provisoirement compte de la façon la plus satisfaisante possible du maximum de faits observés », Parlebas, 1971.
Paradigme : Conception théorique dominante ayant cours à une certaine époque dans une communauté scientifique donnée (ex : empirisme, constructivisme, …)
Dogme : affirmations présentées comme incontestables (illégitime dans un discours rationnel, scientifique. considéré comme une manifestation de rigidité intellectuelle, d’intolérance).

Epistémologie : définition, démarche, la question de l’EPS


 Claude Bayer, Epistémologie des APS, Paris, PUF, 1990.

c:\users\arnaud\documents\fac\cours dispensés\lille\lille 2012-2013\epistémologie - l3\pistmologie\20130107_011348_resized.jpg

Déf : réflexion philosophique et étude critique sur les hypothèses, les principes et les résultats obtenus par une science
La démarche épistémologique s’appuie sur l’histoire des sciences. (Sciences différentes à chaque époque). L’épistémologie se situe donc dans une perspective historico-critique.
Revendication corporatiste en faveur d’une épistémologie de l’EPS.

c:\users\arnaud\documents\fac\cours dispensés\lille\lille 2012-2013\epistémologie - l3\pistmologie\20130107_011405.jpg

Quelle est l’utilité de l’épistémologie pour les enseignants d’EPS, pour les STAPS ?

EPS et construction des savoirs : le rapport théorie – pratique



Référence : Collinet Cécile, ……………………………….


  • comment s’organise le rapport entre théorie (les sciences, les savoirs scientifiques) et pratique (pratiquants, entraineurs, enseignants) dans la recherche en STAPS (pour le sport et/ou l’EPS) ?

  • Il existe différents types de rapport T/P : Opposition, coopération, création d’outils, supériorité, remise en cause

  • utilisation des savoirs scientifiques par les professionnels

  • prise en compte des problèmes de terrain par les chercheurs

  • utilisation des savoirs de terrains améliore la théorie et les théories permettent de rendre plus efficient la pratique.

  • la réalité en EPS se situe entre expérience de laboratoire et expérience de terrain

  • Les rapports T/P sont organisés selon deux voies : la voie ascendante et la voie descendante




    • V.Ascendante (inductivisme) : des pbl de terrain à la construction d’une théorie

    • V.Descendante (déductivisme) : utilisation des savoirs scientifiques pour optimiser/rationnaliser la pratique



Quelles sont les voies de construction et d’utilisation des savoirs (connaissances) scientifiques en sport/en EPS ?

  • les STAPS, construction de la pratique vers la théorie.

  • Utilisation de plusieurs sciences supports. Lesquelles ? à quelle époque ?

  • Rapport T/P intégré au STAPS  utilisation des sciences pour répondre à un pbl de terrain (de sport, en EPS, en APA, …)




  • Construction :

    • Voie descendante : utilisation des savoirs scientifiques pour le professionnel (lien direct P/T)  Déductivisme

&

    • Voie ascendante : comment la prise en compte du terrain intervient dans la scientifisation de l’EPS/Sport. théorisation scientifique de la pratique  Inductivisme




    • En EPS: le rapport T/P s’appuie sur 3 domaines : 1. La pédagogie : étude des modalités et des conditions d’apprentissage. 2. Les différentes didactiques : sur les savoirs et les contenus d’enseignement, les représentations des élèves, des outils et des stratégies de transmission de connaissances et des activités corporelles. 3. Les sciences.




  • Utilisation :

    • Souhait lien de proximité entre T/P pour professionnelle (entraineur, enseignant, éducateur)

    • Les connaissances scientifiques découpent le réel de façon artificielle, déformation par l’utilisateur.

    • But d’opérationnalité, d’économie de décision

    • Rapport de vassalisation


Travail de Groupe



Constitution de groupes (groupe définitif pour l’ensemble du semestre)

Les différentes théorisations de l’EP – rapport EP et théories



Référence : Texte de référence : Henri Lamour, « Les quatre théorisations de l’Education Physique », Revue EPS n°187, 1984. pp.10-13.

Quels types de discours formulent les acteurs de l’EPS pour théoriser leur pratique ? Est-ce tjs un discours scientifique ? faire le lien avec la conjoncture, la période de publication.
Questions :

  • Quelle est la problématique défendue par H.Lamour ?

  • Quelle est la définition de pratique et de théorie ? (s’appuyer sur les auteurs cités et donner les références)

  • Quelle relation existe entre pratique et théorie en EP ? (chercher le point commun)

  • Quelles sont les caractéristiques des différents discours théoriques de l’EP ? (quelle est la nature des discours, leur spécificité, citer des exemples en EP)




  1. Problématique

L’EP a un besoin de théorisation pour se légitimer au sein de l’institution scolaire. Toutefois, « la science n’est pas et ne peut-être la seule voie de théorisation pour l’éducation physique » (Lamour, 1984).
L’EP a un besoin de théorisation afin d’être légitime dans le champ de l’éducation. La science ne peut pas être la seule voie de théorisation.

  1. Définition

    1. Pratique : P.Arnaud. « la pratique, c’est l’action concrète de l’éducateur sur le terrain, lui conférant une certaine expérience personnelle ». (1979)

    2. Théorie : K.Popper : « solution provisoire apportée à des problèmes » (1978)




  1. Relation T/P

  • Quelle relation existe entre pratique et théorie en EP ? (chercher le point commun)



  • La P et la T recherchent une légitimité qui vient de la société et qui s’observe dans la réponse qu’elles fournissent à un problème donné.




  • La relation T/P en EP recherche l’acquisition d’une compétence et d’une motricité particulière




  • Les T expliquent la P. Les points communs entre T et P : la pédagogie et la motricité.




  1. Caractéristiques des différents discours




  • Quelles sont les caractéristiques des différents discours théoriques de l’EP ? (quelle est la nature des discours, leur spécificité, citer des exemples en EP)







Nature

Spécificité

Exemples

  1. Scientifique

Théorisation scfq de l’action qui connote surtout l’édifice hypothétique échafaudé pour rendre compte des faits d’expérience de la manière la plus satisfaisante possible


Reproductibilité et réfutabilité

Physiologique, biomécanique

  1. Philosophique

Le discours philo en EPS est suspendu à des normes qui ne peuvent avoir d’autres justifications que celles émanant de réflexions entre corps, âme, société, culture, nature (philosophique)


Réflexif

Moraliste

S’appuie sur les normes et les valeurs de la société, le rapport nature/culture, inné/acquis

Danse (APSA) :

Esthétique, émotion, jugement, rapport au corps.

  1. Intuitif

S’appuie sur les expériences personnelles de l’enseignant


Opinion

empirisme




  1. Idéologique

Cherche à imposer sa vérité.

Croyance propre à une époque. Manque de rationalité (réfutabilité/reproductibilité)






Répartition des présentations





Auteurs

TD

Groupes

Demeny

3







Hebert

4







Mérand

5







Le Boulch

6









TD – 3





  • DEMENY Georges


Travail à réaliser pour tout le monde, lecture du texte extrait de Georges Demeny, Les bases scientifiques de l'éducation physique, 1902
Pour la présentation :

Vous appuyez sur les textes de la liste et sur votre recherche documentaire (Cairn, Persée, Sudoc, Bibliothèque, ….) en plus du texte de Georges Demeny, Les bases scientifiques de l'éducation physique, 1902.

Textes complémentaires : à mettre sur le moodle

  • Pociello Christian, Georges Demeny (1850-1917), in Arnaud Pierre (dir.), Le corps en mouvement, 1981, pp. 209-221

  • Fernandez Gilles, Construction d’une éducation physique scolaire, Chap 1 – l’éclectisme des méthodes, 2004, pp. 32-47

  • Prendre connaissance des textes présents sur le moodle ‘Epistémologie L3 EM’


TD d'Epistémologie – L3 EM

M. Schotté et A. Waquet (2014-2015)

Recueil de textes

Séance 1 : Qu'est ce que la science ?

Textes de références :

Extrait de Gaston Bachelard, La formation de l'esprit scientifique, 1938.

Extrait de Karl Popper, Misère de l'historicisme, 1945

Séance 2 : Les formes de théorisation en EPS

Texte de référence : Henri Lamour, « Les quatre théorisations de l’Education Physique », Revue EPS n°187, 1984. pp.10-13.

Séance 3 : Le rapport Théorie/Pratique chez Demeny

Texte de référence : Extrait de Georges Demeny, Les bases scientifiques de l'éducation physique, 1902

Textes complémentaires :

  • Pociello Christian, Georges Demeny (1850-1917), in Arnaud Pierre (dir.), Le corps en mouvement, 1981, pp. 209-221

  • Fernandez Gilles, Construction d’une éducation physique scolaire, Chap 1 – l’éclectisme des méthodes, 2004, pp. 32-47

Séance 4 : Le rapport Théorie/Pratique chez Hébert

Texte de référence : Extrait de Georges Hébert, L'éducation physique virile et morale par la méthode naturelle, 1923

Textes complémentaires :

  • Villaret Sylvain, Delaplace Jean-Michel, « La Méthode Naturelle de Georges Hébert ou « l'école naturiste » en éducation physique (1900-1939) », Staps 1/ 2004 (no 63), p. 29-44
    URL : www.cairn.info/revue-staps-2004-1-page-29.htm.

  • Andrieu Gilbert, Georges Hébert (1875 – 1957), in Arnaud Pierre (dir.), Le corps en mouvement, Toulouse, Privat, 1981, pp. 291-314

Séance 5 : Le rapport Théorie/Pratique au sein du « courant sportif »

Texte de référence : Merand Robert, « Spécificité de l’éducation physique », in Revue Mouvement, n 6, 1971, pp. 101-116 : lien pour texte = http://www.epsetsociete.fr/IMG/pdf/merand4.pdf

Textes complémentaires :

  • Fernandez Gilles, Construction d’une éducation physique scolaire, Chap 3 – 1965-1967 : le sport et l’enfant, Vigot, 2004, pp. 157-177.

  • Entretien avec Robert Mérand, Revue EPS, n°186, 1984, pp. 5-10

Séance 6 : Le rapport Théorie/Pratique chez Le Boulch

Texte de référence : Extrait de Jean Le Boulch, Mouvement et développement de la personne, 1995

Textes complémentaires :

  • « Entretien avec Jean Le Boulch », Revue EPS, n° 183, 1983.

http://www.revue-eps.com/fr/entretien-avec-jean-le-boulch_a-3361.html

  • André Rauch, « Jean Le Boulch ou l'homme en mouvement », Revue EPS, n° 293, 2002

http://www.revue-eps.com/fr/jean-le-boulch-ou-l-homme-en-mouvement_a-7549.html

Séance 7 : Le rapport Théorie/Pratique chez Parlebas

Texte de référence : « Pour une épistémologie de l'éducation physique », Revue EPS, n° 110, 1971.

  • Cécile Collinet, Les grands courants de l'éducation physique en France, 2000 (chapitre sur Pierre Parlebas)

  • Bordes, P., Collard, L., Dugas, E, Vers une science des activités physiques et sportives. La science de l’action motrice. 2007 (introduction)

Séance 8 : Le rapport Théorie/Pratique chez Vigarello

Texte de référence : « La sciene et la spécificité de l'éducation physique et sportive. Autour de quelques illusions », in Psychopédagogie des APS, 1985.

Textes complémentaires :

  • « Georges Vigarello », Revue EPS, n° 241, 1993



Séance 9 : Le rapport Théorie/Pratique chez Hébard

Séance 10 : Le rapport Théorie/Pratique chez Delignières

similaire:

Note de cc (30%) et de ct (70%) iconNote  14, Assez Bien si 14> note  12, Passable si 12 > note  10 et enfin Ajourné sinon

Note de cc (30%) et de ct (70%) iconNote sur L'auteur Note sur la traduction

Note de cc (30%) et de ct (70%) iconMaster 1 organisations des firmes et des marches, connaissance et innovation
«Economie et Management de l’Organisation Industrielle» (diplôme) est prononcée à l’issue de la soutenance du mémoire de stage. La...

Note de cc (30%) et de ct (70%) icon«Les Cahiers des Charges en lotissement» La présente note ne prétend pas au «rigorisme»
«caution juridique» de sa part lors de son intervention le 27 mars 2009, à la journée organisée sur ce thème par l’Atelier d’Urbanisme...

Note de cc (30%) et de ct (70%) iconNote de cadrage pour les évaluations des épreuves du cap employé...
«Le diplôme est délivré aux candidats qui ont obtenu la note moyenne, d’une part à l’ensemble des unités du diplôme affecté de leurs...

Note de cc (30%) et de ct (70%) iconNote téléchargeable sur
«Droits de mutation et montant des transactions immobilières, 1800-2007», qui elle-même actualisait et complétait une note antérieure...

Note de cc (30%) et de ct (70%) iconNote : 11

Note de cc (30%) et de ct (70%) iconNote : /10

Note de cc (30%) et de ct (70%) iconNote: /10

Note de cc (30%) et de ct (70%) iconNote de présentation






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com