Comment synthétiser fidèlement l’image de l’entreprise ?





télécharger 100.94 Kb.
titreComment synthétiser fidèlement l’image de l’entreprise ?
date de publication04.01.2017
taille100.94 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > documents > Documentos

/

THEME 2 : ANALYSER LA SITUATION DE L’ENTREPRISE

Questions de gestion

Notions

Contexte et finalités de l’étude

Comment synthétiser fidèlement l’image de l’entreprise ?

Exercice comptable

Inventaire

Le découpage de l’activité en périodes conduit à déterminer le résultat dégagé au cours d’une période donnée et à dresser un état de la situation patrimoniale de l’entreprise à la fin de cette période.

La clôture des comptes à la fin de l’exercice comptable nécessite de faire un inventaire physique des actifs et des passifs de l’entreprise et d’opérer un rapprochement entre les éléments figurant dans les comptes et les éléments issus de l’inventaire.
L’élève doit être capable :

- de justifier le découpage de l’activité en périodes et l’inventaire.

Les principes comptables :

- principe de prudence

- principe d’indépendance des exercices

- principe de continuité de l’exploitation

- principe de permanence des méthodes
L’évaluation et les traitements à la clôture de l’exercice :

- des stocks 

- des charges et des produits 

- d’amortissements économiques 

- des dépréciations des actifs 

- d’une cession d’une immobilisation corporelle amortissable.
Les documents annuels de synthèse en système de base : compte de résultat, bilan et annexe

Pour atteindre l’objectif fondamental d’image fidèle, il convient de respecter des principes pour évaluer les éléments constitutifs du patrimoine de l’entreprise à la date d’arrêté des comptes et pour passer d’un exercice comptable à l’autre.

Cela conduit à enregistrer des opérations d’ajustement des comptes avant d’établir une représentation de la situation financière de l’entreprise au travers du compte de résultat et du bilan.

L’annexe qui accompagne ces deux documents permet de préciser la composition de certains postes et les évolutions significatives intervenues sur la présentation des comptes depuis le précédent exercice.
À partir d’un contexte d’étude construit à partir de documents produits au sein d’une entreprise et en se référant aux principes comptables concernés, l’élève doit être capable :

- d’exploiter les tableaux des immobilisations, des amortissements, des dépréciations fournis dans l’annexe afin d’y repérer les informations complémentaires permettant d’expliciter les postes figurant au bilan et au compte de résultat ;

- d’évaluer et d’enregistrer, à la clôture de l’exercice, les stocks de marchandises, d’approvisionnements et de biens finis sur la base du coût moyen pondéré ;

- de régulariser et d’enregistrer les charges et les produits revenant à l’exercice : charges à payer, produits à recevoir, charges et produits constatés d’avance ;

- d’établir et d’enregistrer les dotations aux amortissements d’une immobilisation corporelle ;

- d’enregistrer la cession d’une immobilisation corporelle ;

- de déterminer et d’enregistrer la dépréciation d’un actif (terrain, stock et créances) ;

- d’analyser l’incidence des opérations 0d’inventaire sur le compte de résultat et le bilan ;

- d’indiquer le processus de clôture et d’ouverture d’un exercice.


Comment transcrire le principe de prudence dans les comptes de l’entreprise pour en synthétiser fidèlement l’image financière ?
Mise en situation


L’entreprise Focus installée à Saint Etienne fabrique et commercialise des enceintes acoustiques et des hauts parleurs à destination du grand public (équipement de la maison et des voitures), des collectivités et des studios professionnels. Même si la concurrence des systèmes audio numériques a entraîné le déclin de ce marché, Focus continue d’accroitre son chiffre d’affaires +10 % en 2011 pour atteindre 6 millions d’euros et 125 collaborateurs contribuent au succès international de cette PMI française qui exporte 75% de sa production. Pour ne pas passer à côté de la révolution du numérique, Focal propose également une gamme de produits dédiés aux nouvelles technologies.






Le 1er décembre 2012, vous venez d’arriver dans l’entreprise Focus pour un stage. Maud Mélody, la responsable comptable, vous fait visiter l’entreprise avant de vous confier un certain nombre de dossiers à traiter concernant la clôture de l’exercice comptable. L’exercice comptable coïncide avec l’année civile



LE PRINCIPE DE PRUDENCE

« Article 120.3. du Plan comptable général– La comptabilité est établie sur la base d’appréciations prudentes, pour éviter le risque de transfert, sur des périodes à venir, d’incertitudes présentes susceptibles de grever le patrimoine et le résultat de l’entité. »

Expliquer ce que signifie pour vous ce principe comptable

Il faut tenir compte de tous les événements qui peuvent diminuer la valeur de l’entreprise (patrimoine & résultat) mais on ne doit pas tenir compte de ce qui peut l’augmenter.
Dossier 1 : De nouvelles acquisitions
1 – Ces acquisitions sont-elles des actifs amortissables ?
Voici notre dernière acquisition : une machine Fx354 permettant la manipulation des composants d’enceinte acoustique. Mise en service depuis le 1er novembre, elle facilite le travail des opératrices de montage et permet d’accroitre leur productivité. Acquise 25 000 € HT, elle sera utilisée pendant cinq ans. Cette année, elle aura permis de monter 5 000 pièces. Mais l’année prochaine et les deux années suivantes, elle permettra d’usiner 55 000 pièces par an. La dernière année, nous devrions pouvoir l’utiliser pour 40 000 pièces.




L’entreprise Focus a changé son système informatique et vient de faire l’acquisition d’un nouveau serveur et de changer certains postes informatiques pour un coût total HT de 3 000 €. La durée d’utilisation prévue est de trois ans. Ce matériel a été mis en service le 15 septembre 2012.
Maud Mélody met à votre disposition des extraits de la réglementation comptable

Extraits du PCG

Article 322.1. – Un actif amortissable est un actif dont l’utilisation par l’entité est déterminable. L’usage attendu de cet actif est limité dans le temps en raison de critères physiques tels que l’usure, techniques tels que l’obsolescence, ou juridiques.

Son utilisation se mesure par la consommation des avantages économiques attendus de l’actif, appelée amortissement. Elle peut être déterminable en termes d’unités de temps ou d’autres unités d’œuvre lorsque ces dernières reflètent plus correctement le rythme de consommation des avantages économiques attendus de l’actif. Cette perte de valeur est irréversible.

Le principe de prudence veut que les diminutions de la valeur des biens soient comptabilisées dans les documents de synthèse de l’exercice concerné.

Source : d’aprèsPlan comptable général

Elle vous demande d’évaluer la valeur de ces deux biens à la clôture de l’exercice.

1 - De quel type de biens s’agit-il ?

Ce sont des immobilisations, biens destinés à être utilisés pendant plusieurs exercices par l’entreprise et qui vont lui permettre d’améliorer les conditions d’exercice de son activité.

Remarque : notion vue dans le thème 1 question « Comment traduire l’activité (cycle investissement financement).
2 – Pourquoi la valeur de ces biens a-t-elle diminué au cours de l’exercice ?

La valeur de ces biens a diminué car l’entreprise a consommé une partie des avantages économiques attendus de l’immobilisation. La machine prévue pour usiner 210 000 pièces en a déjà usiné 5000 elle pourra donc en théorie usiner encore 205 000 pièces. Elle est déjà un peu usée.

Le serveur doit fonctionner de façon optimale pendant trois ans or il a déjà été utilisé pendant 3 mois et demi => il ne sera plus utilisé que pendant 2 ans et 8,5 mois.
3 – Pour respecter le principe de prudence, que devra faire l’entreprise ?

Constater cette perte de valeur cad diminuer la valeur de l’immobilisation inscrite dans le patrimoine de l’entreprise. Pour cela il va falloir constater un amortissement.


4 – Rappelez la définition de l’amortissement

C’est l’évaluation comptable de la consommation annuelle des avantages attendus d’une immobilisation. Lors de l’exercice de son activité, l’entreprise consomme des CI mais aussi une fraction de ses immobilisations qui perdent de la valeur de façon irréversible. Consommations des avantages économiques attendus de l’immobilisation. Perte de valeur irréversible d’un bien en raison de son utilisation (usure) ou de l’évolution technologique.
On peut demander aux élèves de définir des termes de la définition (usure obsolescence….) et même de définir la notion d’amortissement.
2 – Comment prévoir les pertes de valeur ?
Le PGI qu’utilise l’entreprise a fourni lors de l’enregistrement de l’acquisition de ces immobilisations les documents suivants :




Deux plans d’amortissement attirent votre attention :





Extrait du PCG

Article 322.1. – […] Le plan d’amortissement est la traduction de la répartition de la valeur amortissable d’un actif selon le rythme de consommation des avantages économiques attendus en fonction de son utilisation probable [...].

Article 322.4. – L’amortissement d’un actif commence à la date de début de consommation des avantages économiques qui lui sont attachés. Cette date correspond généralement à la mise en service de l’actif
1 - Comment se traduit de façon opérationnelle la consommation des avantages économiques attendus de l’immobilisation ?

Le PGI de l’entreprise édite un plan d’amortissement c'est-à-dire un document prévisionnel qui indique pour chaque année d’utilisation la perte de valeur du bien (consommation des avantages économiques).

2 - Quelles sont les modalités de calcul de l’amortissement retenues par l’entreprise ? Justifiez ce choix.

Choix : modalité qui reflète le mieux l’utilisation du bien et la cause de sa perte de valeur.

Machine : plus elle tourne plus elle s’use donc amortissement économique en fonction du nombre de pièces : non linéaire.

Matériel informatique : obsolescence => Temps : linéaire.
3 – Dans le cas du matériel informatique, comment se calcule le taux d’amortissement ?


exprimé en % T= t*100 ici T = 33,33%


4 – Pour chacun des deux biens, justifiez le calcul de la première annuité d’amortissement. Vous en déduirez les formules générales de calcul de l’amortissement.
Machine :


Matériel informatique :


5 – Que représente la Valeur Nette Comptable (VNC) ? Explicitez son mode de calcul

C’est la valeur résiduelle du bien à la clôture de l’exercice, après constatation de sa perte de valeur (consommation des avantages économiques).

VNC = Base – Amortissements cumulés
6 - Expliquez pourquoi le plan d’amortissement du matériel informatique s’étale sur quatre ans, alors que la durée d’utilisation de la machine est de trois ans.

La première et la dernière ligne du tableau d'amortissement forment une année complète en terme de présence de l'immobilisation dans le patrimoine de l'entreprise : 46 jours en 2012 et 314 jours en 2015 soit 360 jours au total, une année. Mais ces deux périodes sont dissociées puisque la machine n'est acquise que le 15 septembre 2012. Les amortissements cumulés de ces deux périodes constituent une annuité entière d'amortissement : 127.78+872.22 = 1 000 €.

Donc nous sommes bien en présence d'un amortissement sur 3 ans.

Prorata temporis : répartition d'un montant proportionnellement au temps de présence du bien dans l'entreprise.
7 - A votre avis, pourquoi le PGI fournit deux plans d’amortissement pour un même bien : l’usine de Saint Etienne ?

L’usine est une immobilisation qui est composée d’éléments ayant des durées d’utilisation différentes (immobilisation enregistrée par composants), il faut tenir compte de ces différentes durées d’utilisation et donc faire autant de plan d’amortissement qu’il y a de composants puisque les plans d’amortissements sont réalisés en fonction de la durée d’utilisation des biens. Ici deux composants donc deux plans d’amortissement.

8 – Pourquoi la date de mise en service du système de climatisation chauffage est-elle différente de celle de du bâtiment de l’usine ?

Le bâtiment a une durée d’utilisation prévisionnelle de 10 ans et le système de climatisation chauffage de cinq ans. Nous sommes au cours de la 9me année d’utilisation, le système de climatisation chauffage a donc été remplacé une fois en 2009.


3- Comment comptabiliser ces pertes de valeur ?
Le PGI propose d’enregistrer l’écriture suivante pour tenir compte de la perte de valeur de la machine Fx354 :



1 - Analyser cette écriture en justifiant les numéros de compte utilisés


Opération







Constatation comptable Perte de valeur

Consommation des avantages économiques attendus

Charges => classe 6 débit




Diminution valeur élément d’actif : un matériel industriel

Diminution d’un compte de classe 2 (215) => crédit

Pas de flux réel mais un calcul

Charge calculée et perte de valeur forfaitaire

On intercale un 8 en 2de position


2 – A votre avis, quelle(s) écriture(s) va être proposée(s) par le PGI pour tenir compte de la perte de valeur du matériel informatique et de l’usine de Saint-Etienne ?


Amortissements des constructions

2813


Possibilité de faire deux écritures

3 – Analysez l’incidence de ces écritures sur la valeur du patrimoine de l’entreprise (l’actif du bilan) et sur son résultat.

Diminution actif et augmentation des charges => diminution résultat
4 – En quoi ces informations sont-elle importantes pour les parties prenantes ?

Elles permettent de savoir si les biens possédés par l’entreprise sont récents ou non en fonction de la valeur des biens et du montant cumulé des amortissements pratiqués => évaluation de l’outil de production.

4 – Comment comptabiliser la cession d’une immobilisation ?
Maud Mélody vous communique la facture suivante. Elle concerne la cession de l’ancien serveur informatique. Elle a été enregistrée dans les comptes de l’entreprise mais Madame Mélody vous demande de vérifier si les écritures d’inventaire concernant cette cession ont bien été passées.


Serveur informatique XML 32

Date mise en service : 01/01/2010

Durée d’utilisation : 3 ans

Mode d’amortissement : linéaire

Coût acquisition : 2 000 €


Extrait du journal de l’entreprise FOCUS


1 – Comment est calculée la dotation aux amortissements de l’année 2012 pour le serveur XML 32 ?

Du 1er jour de l’exercice au jour de cession
2 – A quoi correspond la valeur enregistrée dans le compte 675 Valeur nette comptable des éléments d’actif cédés ?

C’est la valeur de l’immobilisation évaluée le jour de la cession compte tenue de l’usure
3 – Pourquoi cette valeur s’analyse-t-elle comme une charge pour Focus ?

L’entreprise vend son immobilisation avant la fin de la durée d’utilisation prévue, elle n’a donc pas consommé tous les avantages économiques prévus.
4 – A quelle catégorie de charges le compte 675 Valeur nette comptable des éléments d’actif cédés appartient il ? Justifiez cette classification.

Le numéro 7 en seconde position => charge exceptionnelle.

Vente d’immobilisation ne fait pas partie de l’activité courante de l’entreprise, ce n’est pas une opération financière => exceptionnelle.
5- Quelle est l’incidence de ces écritures sur le compte de résultat et sur le bilan ?

Résultat : Augmentation des charges => diminution résultat.

Bilan diminution valeur actif.
6 – Selon vous l’entreprise réalise-t-elle une plus-value de cession (un gain) ou une moins value de cession (une perte) sur cette opération ?

Prix de vente : 500 € VNC : 594,44

Px vente – VNC = - 94,44 perte donc moins-value car le montant des produits (500) est inférieur à celui des charges, de la VNC (594.44).
Conclusion : En quoi les amortissements sont-ils une application du principe de prudence ?

Immobilisation : durée de vie limitée => usure, obsolescence, progrès technique

Il faut constater la perte de valeur qui est irréversible

La consommation a eu lieu au cours de l’exercice => comptabilisation pendant l’exercice

Diminution de la valeur du patrimoine (valeur de l’actif) et du résultat (augmentation des charges)

On évalue donc la valeur des éléments de l’actif immobilisé sur des bases qui tiennent compte de pertes de valeur irréversibles évaluées de façon forfaitaire.
Dossier 2 : analyse des risques





Une mauvaise nouvelle : le terrain acquis pour une valeur de 100 000 € l’an dernier par Focus pour construire un nouvel entrepôt de stockage risque d’être classé zone verte et de devenir inconstructible.

Notre architecte pense que sa valeur diminuerait alors d’environ 3 %.


Nous avons une flotte de camions de livraison. Hier, un de nos camions a eu un accident avant d’arriver chez notre client, la FNAC de Lyon centre. Les enceintes qu’il transportait ont reçu des chocs. Nous avons donc décidé de livrer de nouvelles enceintes à notre client et nous avons rapatrié à l’usine ce lot d’enceintes sur lequel nous effectuons par précaution des tests de qualité. Nous estimons que ce lot risque de ne pouvoir être vendu en l’état ce qui occasionnerait une perte de 8 000 € pour l’entreprise. Mais nous aurons les résultats définitifs des tests au mois de janvier


Dernier jour de l’année mais surtout de l’exercice comptable de Focus. Notre client Idea, installé à Nancy, ne nous a toujours pas payé sa facture du 1er septembre 2012 (5 760 € TTC) alors que le délai de règlement accordé est de 45 jours. Nous avons envoyé un mail puis une lettre recommandée AR mais sans résultat. D’après notre commercial, ce client a eu un dernier trimestre très difficile et la période des fêtes semble avoir été bien en deçà de ses prévisions. Il n’a d’ailleurs pas passé de nouvelle commande. Maud Melody pense qu’Idea risque de ne pas pouvoir payer l’intégralité de créance, une perte de 20 % est probable.





2400,00

Deux mille quatre cents euros___

Focus

Imagin’Sons

25 avenue de Launaguet

31 Toulouse

Toulouse

30/12/12





Il est possible d’ajouter des exemples de biens ayant vu leur valeur augmenter : exemple un stock de composants en raison de l’envolée des cours de matières premières.
L’article 322.5 du PCG précise que l’entreprise doit apprécier à chaque clôture des comptes s’il existe un indice montrant qu’un actif a pu perdre notablement de sa valeur. Lorsqu’il existe un indice de perte de valeur, un test de dépréciation est effectué : la valeur nette comptable de l’actif immobilisé est comparée à sa valeur actuelle (ou valeur estimée à la date d’inventaire, qui est aussi la valeur de vente probable).

Si la valeur actuelle d’un actif immobilisé devient inférieure à sa valeur nette comptable, cette dernière est ramenée à la valeur actuelle par le biais d’une dépréciation.

Dépréciation = Valeur nette comptable – Valeur actuelle

Cette dépréciation est réversible dans le temps : lorsque le risque disparaît, elle est annulée

1 – Comment analyser ces risques ?
1- Dans un court paragraphe argumenté, analysez la situation des différents éléments composant le patrimoine de l’entreprise.

Divers éléments du patrimoine de l’entreprise voient leur valeur probablement diminuée en raison d’événements qui ont eu lieu au cours de l’exercice 2012 :

  • Un terrain risque d’être classé en zone verte et de devenir inconstructible, il risque de perdre une partie de sa valeur

  • Un camion a eu un accident, le stock d’enceintes n’a pu être livré en l’état et il risque probablement de perdre une partie de sa valeur.

  • Le client Idea subit de plein fouet la crise et ses mauvais résultats le mettent dans une situation financière difficile et pour l’instant nous n’arrivons pas à récupérer notre créance

  • La situation financière du client Imagin’Sons s’est améliorée cette année et il nous a payé l’intégralité de sa facture alors que nous pensions en perdre une partie.



2 – Que devra faire l’entreprise concernant le terrain, le stock et la créance Idea?

Elle devra constater des dépréciations pour tenir compte des risques de perte de valeur réversible.

Quand le risque disparaît, il faut annuler la dépréciation.
3 - Concernant le client Imagin’Sons, à votre avis, que faudra-t- il faire ?

Risque => dépréciation

Risque n’existe plus => dépréciation sans objet => annulation

2 – Comment prévoir ces pertes de valeur ?
Maud Mélody vous demande d’évaluer l’incidence des événements survenus au mois de décembre sur la valeur des actifs de l’entreprise. Elle vous transmet le tableau qu’elle a commencé à élaborer.

Evénements

Eléments d’actif concernés

Valeur d’entrée

Valeur au 31/12/N

Perte probable

Classement zone verte => inconstructible

Terrain

100 000,00 €

80 000,00 €

20 000,00 €

Accident

Stock de PF

15 000,00€

7 000,00 €

8 000 €

Elément d’actif concerné

Créance TTC

Créance HT

Taux de perte probable




Créance Idea

5 760,00 €

4 800,00 €

20%

960,00


1 – Complétez le tableau ci-dessus.
2 – Comment est calculez la perte sur la créance Idea ? Justifiez ce mode de calcul.

Perte = 20% * 4 800 = 20% * créance HT

On ne tient pas compte de la TVA, ce n’est pas une charge ni un produit pour l’entreprise. L’entreprise est un simple intermédiaire entre le consommateur final et l’Etat => si elle ne reçoit pas la TVA car le client ne paie pas la facture, elle demandera à l’Etat de la lui rembourser.
3 - Quelle sera la valeur des différentes dépréciations à comptabiliser ?

Dépréciation = perte probable d’où : terrain : 20 000 € ; stock : 8 000 €

et créance Idea 960,00 €.

3 – Comment comptabiliser les dépréciations ?
Maud Mélody a généré les écritures suivantes dans le PGI



Elle vous communique également un extrait de balance au 01/12/2012 Observez les écritures ci-dessus.



Extrait de la balance au 01/12/12

N°compte

Libellé

Solde débiteur

Solde créditeur

416IS

Client douteux – Imagin’Sons

2400,00




491

Dépreciation des comptes clients




800,00


1 - Quelle est la correspondance entre les comptes d’actif et les comptes de dépréciation d’actif ? Donnez un exemple.

On ajoute un 9 en 2ème position

411 491 35 395
2 -Comment l’entreprise traduit-elle dans ses comptes d’actif la constatation de la dépréciation ?

le risque va diminuer la valeur d’un actif. Actif enregistré au débit car flux d’entrée

=> diminution valeur = crédit
3 - A l’aide de l’extrait de balance, retrouvez le montant de la perte probable relative à la créance Imagin’Sons enregistrée en 2011. Que va devoir faire l’entreprise au 31 décembre 2012 ?

L’entreprise Focus va devoir enregistrer le règlement de la créance. La dépréciation est relative à une perte de valeur qui n’existe plus. Le risque ne s’est pas réalisé. La dépréciation est sans objet. Il faut l’annuler.
4 - Enregistrez l’écriture d’inventaire relative à la créance Imagin’Sons




 

31/12/2012

 







491

Dépréciation des créances clients

800,00

 

781

Reprise sur Dépréciation des créances clients

 

800,00




Dépréciation créance Idéa

 

 

 


5 - Quelles est l’incidence de ces opérations sur la trésorerie, le résultat et la valeur du patrimoine de l’entreprise ?

Aucune incidence sur la trésorerie => évaluation forfaitaire, éléments calculés

Résultat Augmentation charges => Diminution résultat mais si risque disparaît augmentation des produits et donc du résultat.

Patrimoine diminution valeur nette du patrimoine donc de l’actif.


Conclusion :
En quoi les dépréciations sont elles la traduction du principe de prudence ?

Comment l’évolution du risque est elle traduite ?
Les dépréciations sont la traduction comptable d’un risque pesant sur les éléments positifs du patrimoine de l’entreprise : des évènements survenus au cours de l’exercice viennent modifier la valeur des droits possédés par l’entreprise sur des éléments matériels ou immatériels.

L’entreprise doit donc évaluer cette perte de valeur probable et la traduire dans ses comptes à l’aide de dépréciations.

Celles-ci vont venir diminuer la valeur des éléments de l’actif et vont être ajustées en fonction de l’évolution du risque pesant sur l’actif du patrimoine : si celui-ci augmente les dépréciations augmentent si le risque disparait ou diminue la dépréciation est partiellement ou totalement reprise.

Si un élément de l’actif voit sa valeur augmenter, il n’y a pas de transcription dans les comptes car la comptabilité est basée sur des appréciations prudentes.

Les dépréciations qui sont la traduction comptable des risques de perte de valeur réversible des éléments de l’actif du patrimoine de l’entreprise sont donc bien une application du principe de prudence.

Dossier 3 : Les documents de synthèse
Maud Mélody vous donne les documents de synthèse édités grâce au PGI. En voici des extraits :
Extrait du bilan de Focus au 31/12/2012



Extrait du compte de résultat de Focus au 31/12/2012



1 – Rappelez le rôle du bilan et du compte de résultat ainsi que celui de l’annexe

Bilan photographie du patrimoine

Compte de résultat : regroupe les charges et les produits pour calculer le résultat de l’exercice.

Annexe : informations venant expliquer les variations de certains postes du bilan ou du compte de résultat.
2 – Où vont apparaître dans l’annexe les opérations relatives à la machine Fx 354 et au matériel informatique ? Expliquez les sommes inscrites dans les tableaux de l’annexe et relatives à ces immobilisations.

Dans le tableau des immobilisations et des amortissements

Machine & Mat info : Immo entrée colonne B

Vente mat info : sortie colonne C pour son coût acquisition

Amortissement Augmentation colonne B
3 – Concernant le terrain, la dépréciation est elle indiquée dans les documents de synthèse ? Justifiez votre réponse.

Oui on la trouve colonne B du tableau des dépréciations.

4 – Expliquez la ligne de l’annexe relative aux dépréciations des créances.

Créance : les dépréciations augmentent du montant de la perte probable sur la créance client Idea et diminue du risque de perte qui n’existe plus pour Imagin’Sons.
5 – Observez le bilan et le compte de résultat. Vos précédentes analyses concernant l’incidence de la comptabilisation des amortissements et des dépréciations sont-elles confirmées ou infirmées ? Justifiez votre réponse.

Oui car la valeur de l’actif net est < à celle de l’actif brut => dépréciations et amortissements viennent diminuer la valeur du patrimoine.

Charges : dotation qui viennent augmenter les charges > reprises (augmentation produits) => diminution résultat.
6 – Dans quelle mesure les informations fournies par l’annexe sont indispensables aux parties prenantes de l’entreprise ? Vous analyserez cette question en prenant différents points de vue.


  • Investisseur : état du capital productif : renouvelé régulièrement ouobsolète ; vétuste en fonction du montant des amortissements.

  • Banquier : prêt / découvert risque pesant sur les encaissements futurs et est ce que ce risque augmente ou diminue

  • Actionnaires suivent évolution patrimoine et des risques auxquels est soumise l’entreprise

  • ….



11 – Dans un court paragraphe argumenté, expliquer de quelle façon le principe de prudence est transcrit dans les comptes de l’entreprise pour en synthétiser fidèlement l’image.

Economie et gestion – Académie de Toulouse – Ressource pédagogique publiée le 28juin 2013 Auteure : Sophie FABRE Page


similaire:

Comment synthétiser fidèlement l’image de l’entreprise ? iconL’image d’une entreprise à travers sa communauté

Comment synthétiser fidèlement l’image de l’entreprise ? iconChapitre 3 : L'identité de l'entreprise : une image, un projet, une culture
«culture d'entreprise» à Elliot Jacques du Tavistock institute à Londres. Pour lui, la culture de l'entreprise se définit comme son...

Comment synthétiser fidèlement l’image de l’entreprise ? iconÉconomie approfondie : Exercice pour synthétiser le chapitre 1

Comment synthétiser fidèlement l’image de l’entreprise ? iconLes modes de fixation des prix : Analyse en Fonction des coûts de l’entreprise
«l’effet d’image» ou l’influence qu’exerce le prix sur la propension des distributeurs à pousser un produit

Comment synthétiser fidèlement l’image de l’entreprise ? iconPourquoi ? Comment décider dans une entreprise aujourd'hui ?

Comment synthétiser fidèlement l’image de l’entreprise ? iconScénario pédagogique
«Comment organiser les traitements pour répondre aux besoins de l’entreprise ?»

Comment synthétiser fidèlement l’image de l’entreprise ? iconComment enseigner les ias / ifrs ?
«une ressource contrôlée par l’entreprise du fait d’évènements passés et dont les avantages économiques futurs sont attendus par...

Comment synthétiser fidèlement l’image de l’entreprise ? iconSéquence : Economie en 1stmg
«Nos formations placent l'hôtesse de caisse dans une démarche commerciale. Elle n'est plus seulement une technicienne, elle est aussi...

Comment synthétiser fidèlement l’image de l’entreprise ? iconRapport sur la mesure de la performance économique et du progrès social
«Nous sommes tombés d'accord sur le fait qu'un chiffre unique ne pouvait tout synthétiser»

Comment synthétiser fidèlement l’image de l’entreprise ? iconDe la fin du xixè au premier choc pétrolier, la France est un pays d’immigration
«La France multiculturelle» est l’image donnée par les équipes sportives. Citez d’autres domaines dans lesquels cette image reste...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com