Après la seconde générale et technologique





télécharger 236.36 Kb.
titreAprès la seconde générale et technologique
page16/18
date de publication03.10.2017
taille236.36 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > documents > Documentos
1   ...   10   11   12   13   14   15   16   17   18

Après le bac


Principaux repères sur les filières de l’enseignement supérieur accessibles dès le bac, pour nourrir la réflexion autour de vos centres d’intérêt, de vos objectifs et de vos aptitudes.

Enseignements, durée des études, coût des formations, modalités de sélection, rythme de travail, encadrement, de multiples critères sont à examiner à l’heure de choisir une filière d’études. Une première information à compléter avec http://www.onisep.fr, qui détaille chacune des filières évoquées et http://www.admission-postbac.fr, le site qui centralise l’inscription dans la plupart des formations du supérieur.

Les licence


À l’université, les licences se déclinent en quatre grands domaines de formation : arts, lettres, langues ; sciences humaines et sociales (dont géographie, histoire, philosophie, psychologie, sociologie) ; droit, économie et gestion ; sciences, technologie et santé (dont chimie, génie civil, informatique, mécanique, physique, SVT, sport). Au total, 45 mentions sont proposées. Des cursus qui mettent l’accent sur la culture générale et l’approche théorique.

À noter : à côté de la licence, l’université organise aussi une première année commune aux études de santé (PACES) qui permet d’accéder, sur concours, aux cursus de médecine, d’odontologie (chirurgie dentaire), de pharmacie, de maïeutique (sage-femme), de kinésithérapie.

  • Durée des études : 3 ans. La première année est dite L1 ; la deuxième année, L2 ; la troisième année, L3.

  • Frais de scolarité : moins de 200 € par an dans les universités publiques, très largement majoritaires.

  • Admission : l’accès est ouvert à tous les bacheliers quelle que soit leur série. Il est cependant fortement conseillé de choisir une filière cohérente avec le profil de son bac et, pour cela, de se renseigner sur les contenus des enseignements, les exigences, les profils adaptés.

  • Organisation des études : selon les licences, le nombre d’heures de cours varie de 15 à 30 heures par semaine. Certains se déroulent en amphi, d’autres en groupe réduit. Un nombre d’heures de travail personnel au moins équivalent à celui des heures de cours est à prévoir.

  • Poursuite d’études : les étudiants qui décident de continuer à l’université sont nombreux à s’inscrire en master en 2 ans, parfois complété par un doctorat en 3 ans pour rejoindre la recherche. Après une L2 validée, certains choisissent de préparer une licence professionnelle en 1 an, accès sur dossier et entretien. D’autres intègrent une école d’ingénieurs ou de commerce avec admission sur concours, ou une école spécialisée dans un domaine compatible avec la licence préparée avec admission sur concours ou dossier, puis entretien.

Les diplômes universitaires de technologie (DUT)


Les DUT préparent à une famille d’emplois, sans spécialisation pointue. Une quarantaine de spécialités sont proposées dans de multiples domaines : technique (mesures physiques, chimie, informatique, matériaux, sécurité, construction), commerce et gestion, carrières juridiques, métiers du social.

  • Durée des études : 2 ans, en institut universitaire de technologie (IUT).

  • Frais de scolarité : moins de 200 € par an.

  • Admission : sur dossier constitués des bulletins de première et terminale, et parfois lettre de motivation.

  • Organisation des études : avec environ 35 heures de cours par semaine, cette formation accorde autant de place à la théorie qu’à l’enseignement professionnel. Les cours magistraux en amphi représentent moins du quart de l’emploi du temps. Au moins 10 semaines de stage sont prévues et certains établissements proposent la formation en apprentissage.

  • Poursuite d’études : plus de 80 % des étudiants poursuivent leurs études, pour préparer une licence professionnelle en un an) ou une licence pour ceux qui visent un master. Autre possibilité : tenter les admissions en école de commerce, d’ingénieurs sur dossier et/ou sur concours.

Les brevets de technicien supérieur (BTS)


Les BTS préparent aux différents métiers d'un domaine d’activité. Près de 120 BTS sont déclinés dans presque tous les secteurs : le commerce et la vente, la comptabilité et la gestion, le tourisme, l’industrie et les techniques, le bâtiment, l’électricité et l’électronique…

Une vingtaine de BTS Agricole (BTSA) complètent l’offre de formation.

  • Durée des études : 2 ans, en section de techniciens supérieurs, au sein d’un lycée, d’une école ou d'un centre de formation d’apprentis (CFA).

  • Frais de scolarité : dans les lycées publics, la scolarité est gratuite. Dans les nombreux établissements privés, les frais sont fixés par chaque établissement.

  • Admission : sur dossier constitués des bulletins de première et de terminale, et parfois test de niveau.

  • Organisation des études : des semaines de 35 heures de cours en moyenne, des devoirs et des projets à rendre, 8 à 16 semaines de stages. La pratique est toujours au rendez-vous. À côté des matières générales, deux tiers de l’emploi du temps sont consacrés aux enseignements professionnels. La plupart des BTS peuvent être préparés en apprentissage.

  • Poursuite d’études : plus d'un étudiant sur deux poursuit ses études pour préparer principalement une licence professionnelle en 1 an. Le BTS permet aussi de tenter les admissions dans les écoles de commerce ou d’ingénieurs, sur dossier et/ou sur concours, ou de postuler à des écoles spécialisées d’un domaine proche. Plus rares sont les étudiants qui rejoignent une licence à l’université.

Les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE)


Les CPGE ne délivrent pas de diplôme, mais préparent aux concours d’entrée de multiples établissements prestigieux : écoles de commerce, d’ingénieurs, vétérinaires, militaires, écoles normales supérieures (ENS). Économiques, scientifiques ou littéraires, les classes prépa se caractérisent par leur pluridisciplinarité.

Les 17 prépas proposées correspondent à une ou plusieurs séries de bac général ou technologique. Chaque prépa adapte son programme aux concours auxquels elle prépare. Au-delà des écoles visées, ces formations fournissent des méthodes de travail utiles quelle que soit la poursuite d’études.

  • Durée des études : 2 ans, en lycée public ou privé. Certains élèves refont une deuxième année avant de se présenter aux concours.

  • Frais de scolarité : dans les établissements publics, les frais de scolarité correspondent aux droits d’inscription dans l’université partenaire (moins de 200 €) ; dans le privé, ils sont fixés par chaque établissement.

  • Admission : sur dossier scolaire constitués des notes de première et de terminale et appréciations des professeurs.

  • Organisation des études : le rythme de travail est soutenu, avec environ 35 heures de cours par semaine auxquelles s’ajoutent les devoirs sur table, les colles (interrogations orales) et beaucoup de travail personnel.

  • Poursuite d’études : à l’issue de la deuxième année, les élèves présentent les concours et, selon leurs résultats, intègrent une école, recommencent la deuxième année ou rejoignent l’université. Certains élèves choisissent aussi de poursuivre leurs études dans une école spécialisée (journalisme, communication) ou un institut d’études politiques (IEP).

Diplôme d’ingénieur


Plus de 200 écoles, généralistes ou spécialisées (en agronomie, électronique, télécoms, mécanique), préparent au diplôme d’ingénieur, un titre de niveau bac + 5. Près de la moitié des écoles recrutent après le bac pour 5 ans, les autres après un bac + 2 pour 3 ans. Caractéristiques des études d’ingénieur : une culture scientifique et technique (mathématiques, physique, chimie, biologie, informatique) ; une formation au management (économie-gestion, droit, communication, langues vivantes) ; des compétences professionnelles (projets avec des entreprises ou des laboratoires de recherche).

  • Durée des études : pour les écoles qui recrutent dès le bac, deux cycles sont prévus : un cycle préparatoire en 2 ans, puis un cycle ingénieur en 3 ans.

  • Frais de scolarité : dans la plupart des écoles publiques, majoritaires, les droits d’inscription sont de 610 €. Frais plus élevés du côté des écoles privées entre 1 500 et 9 000 € par an.

  • Admission : concerne les bacheliers S en majorité, mais aussi STI2D, STL et STAV. S’effectue le plus souvent sur concours (dossier, entretien et/ou épreuves), propres à chaque école ou communs à plusieurs établissements.

  • Organisation des études : les élèves suivent environ 35 heures de cours par semaine alternant enseignements théoriques et mise en pratique (travaux pratiques, projets de groupe). 28 semaines de stage au minimum sont prévues. Certaines écoles proposent le cycle ingénieur en apprentissage.

  • Poursuite d’études : seule une minorité d’étudiants, moins de 20 %, poursuit ses études.

Diplôme d’école de commerce


Les premières années des écoles de commerce sont généralistes et couvrent l’ensemble des fonctions de l’entreprise : comptabilité, marketing, communication, contrôle de gestion, droit des affaires, ressources humaines. Les spécialisations plus ou moins marquées interviennent en fin de parcours. Toutes privées ou consulaires (dépendant d’une chambre de commerce et d’industrie (CCI)), ces écoles sont de réputation inégale. Quelques labels à étudier de près distinguent les formations.

  • Durée des études : 3, 4 ou 5 ans. De multiples possibilités permettent de rejoindre ces écoles après un premier diplôme.

  • Frais de scolarité : en moyenne 9 000 € par an.

  • Admission : sur concours propre à une école ou commun à plusieurs écoles, ouvert en majorité aux bacheliers S et ES, mais aussi aux bacheliers L et STMG.

  • Organisation des études : stages, travaux de groupes, interventions de professionnels, ouverture à l’international, etc. La pratique occupe toujours une place de choix à côté d’enseignements théoriques.

  • Poursuite d’études : seule une minorité d’étudiants, moins de 5 %, issus d’un cycle master poursuit ses études.

D’autres filières après le bac


Les instituts d’études politiques (IEP).

Appelés communément Sciences Po, dix IEP, à Paris et en région, délivrent un diplôme de niveau bac + 5. Pour l’accès en première année, sept IEP sélectionnent les bacheliers dans le cadre d’un concours commun. La formation est pluridisciplinaire et plus spécialisée en cycle master. Les frais annuels de scolarité sont modulés en fonction des revenus du foyer fiscal de rattachement.

Les écoles spécialisées.

De nombreuses écoles spécialisées accessibles après le bac visent des secteurs d’activité ciblés : paramédical, social, arts, architecture, police, armée. De durée très variable, elles sont toutes sélectives et permettent souvent de se préparer à des métiers bien précis. Hormis les écoles de l’armée et de la police, la plupart des écoles étant privées, des frais de scolarité parfois importants sont à prévoir.

Après le bac, avec un handicap


Comme les lycéens, les étudiants en situation de handicap qui en font la demande peuvent bénéficier d’aménagements particuliers, notamment pour les concours d’entrée. La plupart des établissements ont un référent handicap qui informe sur les aménagements possibles. Les journées portes ouvertes permettent de vérifier l’accessibilité. Plus d’infos sur http://www.onisep.fr/Formation-et-handicap.

1   ...   10   11   12   13   14   15   16   17   18

similaire:

Après la seconde générale et technologique iconLa seconde géNÉrale et technologique

Après la seconde générale et technologique iconSeconde Générale et Technologique

Après la seconde générale et technologique iconSeconde Générale et Technologique
«Atmosphère 53». Les élèves inscrits participent au festival mayennais «reflets du cinéma» programmé au printemps

Après la seconde générale et technologique iconLes études au lycée – Voies générale, technologique, professionnelle

Après la seconde générale et technologique iconLes études au lycée – Voies générale, technologique, professionnelle

Après la seconde générale et technologique iconRéunion des Directeurs Délégués aux Formations Professionnelles et...

Après la seconde générale et technologique iconAnnonce des 6 premiers instituts de recherche technologique
«Instituts de Recherche Technologique» au sein de campus d'innovation technologique de dimension mondiale. IL s’agit de nouveaux...

Après la seconde générale et technologique iconCurriculum vitae
«Après le bac professionnel ou technologique : la poursuite d’études jusqu’au niveau III et sa rentabilité salariale en début de...

Après la seconde générale et technologique iconAdresse commune
«certificat professionnel Commerce International et Langue orientale» (cilo) niveau II au rncp- accessible après une licence, et...

Après la seconde générale et technologique iconLes organisations de planteurs de caoutchouc indochinois et l’Etat...
«d’obtenir, pour le plus grand bien de l’économie générale de la France, un prompt rétablissement de la production des plantations...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com