Note de cadrage pour les évaluations des épreuves du cap employé de vente spécialisé options a, b et c remarques générales La délivrance du diplôme : article 15 du règlement général du cap : «Le diplôme est délivré aux candidats qui ont obtenu la note moyenne,





télécharger 109.53 Kb.
titreNote de cadrage pour les évaluations des épreuves du cap employé de vente spécialisé options a, b et c remarques générales La délivrance du diplôme : article 15 du règlement général du cap : «Le diplôme est délivré aux candidats qui ont obtenu la note moyenne,
date de publication30.09.2017
taille109.53 Kb.
typeNote
e.20-bal.com > documents > Note



NOTE DE CADRAGE POUR LES ÉVALUATIONS DES ÉPREUVES

DU CAP EMPLOYÉ DE VENTE SPÉCIALISÉ - OPTIONS A, B et C

Remarques générales





  • La délivrance du diplôme : article 15 du règlement général du CAP : « Le diplôme est délivré aux candidats qui ont obtenu la note moyenne, d’une part à l’ensemble des unités du diplôme affecté de leurs coefficients et d’autre part, à l’ensemble des unités professionnelles affectées de leur coefficient » .

  • Le livret scolaire : article 15 précité : « Aucun candidat ayant produit un livret scolaire ne pourra être ajourné sans que le jury ait examiné ce livret ». Il est donc conseillé à l’ensemble des établissements de fournir au candidat un livret scolaire (voir les inspections académiques).

  • Les grilles d’évaluation des épreuves EP1 et EP2 en Contrôle en Cours de Formation (CCF) et en contrôle ponctuel sont téléchargeables sur le site académique : (http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/ecogestion/sitelp/).


Etablissements habilités à la pratique du CCF



  • Principes généraux du CCF (cf Annexe 1)

Ces principes généraux issus du site Éduscol et répondent en partie, aux interrogations sur la mise en œuvre des CCF (http://eduscol.education.fr/cid47720/des-reponses-aux-questions-d-organisation.html)




  • Le dossier CCF en CAP EVS : les épreuves du domaine professionnel




  • Les épreuves du domaine professionnel sont en CCF pour les établissements habilités. Elles se déroulent en deuxième année.




  • Le dossier doit contenir

      • Une page d’identification de l’élève et de son établissement d’origine

      • Un sous-dossier EP1 avec les documents suivants:

        • Attestation de formation en entreprise

        • Evaluation en entreprise

        • Evaluation en établissement de formation

        • Pratique de la vente et des services associés (2 fiches produits)

        • Partie économie / droit (3 fiches)

      • Un sous-dossier EP2

        • 3 situations + sujets + copies de l’élève

Le professeur principal ou le (les) professeurs de spécialité ont la charge de ce dossier CCF. Le cas échéant, le chef d’établissement veillera à nommer un professeur référent.


  • Toutes les notes des épreuves en CCF devront parvenir au secrétariat des IEN le 24 mai date de la commission d’harmonisation. Un sondage sur les sujets sera effectué dans les établissements par la commission d’harmonisation pour en vérifier leur conformité.




  • Chaque établissement est maître dans le choix des dates des épreuves en CCF. Attention à la nécessaire coordination avec les autres disciplines également en CCF.

  1. EP1 - Pratique de la vente et des services liés : deux situations d’évaluation

    1. S1 : Epreuve en établissement de formation : orale de vente (100 Points)





  • L’évaluation s’appuie sur une prestation orale de vente liée à l’une des deux fiches présentées (50 points) :

                • Le professeur répond aux questions du candidat en apportant des précisions sur le mobile d’achat du client.

                • Les élèves peuvent amener les produits mais il n’y a aucune d’obligation. Le sketch peut être totalement fictif.

                • Le rendu de monnaie n’est pas évalué. Cependant afin de simuler un entretien de vente complet, jusqu’à la prise de congé, on peut simuler le rendu de monnaie. Ne pas tenir compte d’éventuelles erreurs dans ce rendu de monnaie.

                • Evaluation : se référer à la grille EP1 – A1 et au guide d’évaluation des situations




  • Les deux fiches produits : 20 points (10 points par fiche)

  • Conditions de réalisation

  • Obligatoirement en deuxième année.

  • Suite à l’une ou l’autre des PFMP.

  • Deux possibilités :

      • Après entraînement sur d’autres fiches, réalisation des deux fiches en autonomie. Pas de correction de la fiche rendue dans le cadre de l’examen. La saisie est réalisée en salle informatique sous le contrôle de l’enseignant en règle générale.

      • Le professeur guide l’élève dans la réalisation de ses fiches, en annotant sur ces dernières des informations, des remarques, lui permettant de progresser.




  • Contenu

  • Le contenu des fiches restent celui défini lors de la réunion de décembre 2001 (Annexe 2 pour l’option A et Annexe 3 pour l’option B, sauf concernant le mobile d’achat). Les enseignants veilleront dans la mesure du possible à guider l’élève vers des produits lui permettant d’effectuer une recherche d’information personnelle.
    Argumentaire : Caractéristique + Avantage + Preuve, rédigé en français correct.

  • Argumentaire : 6 arguments exigés ;

  • Preuve obligatoire même si simpliste, au moins 3 preuves différentes nécessaires.

  • Mobile d’achat auquel répond l’argument spécifié.

  • Ne plus demander de mobile d’achat dans les caractéristiques psychologiques (le mobile étant lié à un argument et non au produit en général).

  • Présentation

  • Mode « paysage » ou « portrait ». Obligation toutefois de faire correspondre les arguments aux caractéristiques associées.

  • Les masques de saisie informatique peuvent être fournis.

  • Evaluation 

  • Deux fiches sur 10 points chacune : par fiche, 7 points sur le fond et 3 sur la forme.

  • Se référer à la grille EP1 – A1 et au guide d’évaluation des situations

  • Contenu sur 5 points (fond) :

      • Rédaction (style, orthographe, ponctuation) sur 2 points (forme).

      • Vocabulaire professionnel sur 2 points (fonds).

      • Présentation sur 1 point (obligatoirement informatisée + photo du produit exigée)




  • Les trois fiches d’économie et de droit : 30 points (10 points par fiche)

  • Conditions de réalisation

  • Les fiches sont établies obligatoirement en deuxième année.

  • La notation : 7 points pour le fond et 3 points pour la forme.

  • Les thèmes  

  • Thème juridique et social. A partir de documents extraits d’entreprise, et non d’articles de presse (contrat de travail, contrat d’apprentissage, récépissé de transport, facture, règlement intérieur…) ou d’une situation rencontrée (élection des représentants du personnel, fixation des congés…).

  • Thème économico commercial. A partir de documents d’entreprise (et non d’articles de presse) relatifs à l’évolution de son marché (graphique sur le chiffre d’affaires, statistiques de vente…) de son approvisionnement, à des pratiques de prix (tarifs…).

  • Une fiche point presse portant sur un thème économique et social.


Remarque : En première année, le professeur prépare l’élève à la réalisation d’une fiche au travers d’un document commun pour tous les élèves, fourni par le professeur, et en lien avec un thème étudié en classe,. En deuxième année, les élèves trouvent eux-mêmes les documents qui seront validés par le professeur. Il tient à la disposition des élèves des documents de secours le cas échéant. Le travail est fait en classe (2 séances approximatives) avec accompagnement du professeur. A la fin de la séquence, le professeur photocopie le travail réalisé pour en évaluer le fond. Pour l’évaluation de la forme, la saisie est réalisée en salle informatique sans aide spécifique du professeur.

Chaque fiche doit être présentée sur une page (format A4) et doit se reporter à 1 document. Il convient de joindre ce dernier. Il est rappelé que les exigences demandées doivent être adaptées aux élèves de CAP et qu’il s’agit d’une « initiation » à l’économie et au droit.


  • Evaluation : Se référer à la grille EP1 – A1 et au guide d’évaluation


1.2 S2 : Evaluation liée à la formation en entreprise (60 points)
  • Rappel législatif


  • utilisation des machines dangereuses :

  • par défaut, spécifier dans les conventions que ces machines ne doivent pas être utilisées

  • sinon :

      • demander à l’entreprise les attestations de conformité des machines,

      • le chef d’établissement doit demander une dérogation à l’inspection du travail deux mois avant le début de la PFMP.
  • Choix des entreprises


  • L’équipe pédagogique propose des entreprises dans lesquelles les élèves peuvent effectuer leur PFE (BO n°25 du 29 juin 2000). Cette recherche peut faire l’objet d’un exercice de communication et de préparation à la future recherche d’emploi.

  • Les enseignants de spécialité valident les terrains des PFE.



  • Durée et attestation de présence


  • Seize semaines obligatoires : huit semaines en première année (évaluation formative) et huit semaines en deuxième année (évaluation certificative) réparties en deux périodes de 4 semaines. Toutefois, et uniquement lorsque le cas de force majeure est invoqué (raison médicale grave, hospitalisation…), il convient d’effectuer, sous couvert du chef d’établissement et après acceptation de l’équipe pédagogique, une demande de dérogation auprès des inspections académiques et des inspecteurs de filière. Cette demande, précisant le nombre de jours manquants, doit obligatoirement être accompagnée par les certificats médicaux.

  • Durée de travail de 30 à 35 heures par semaine (soit entre 120 et 140 heures pour 4 semaines)
  • Évaluation des PFE


Se référer à la grille et guide d’évaluation EP1 – B (site académique)
Rappel : Les évaluations sont faites conjointement par le (ou les) professeurs de l’établissement et le tuteur. Les évaluations certificatives sont, si possibles, assurées par le professeur de spécialité. Les professeurs des domaines généraux participent aux évaluations conformément au BO n° 25 du 29 juin 2000.

La synthèse de l’évaluation proposée au jury est faite par le (les) professeur(x) de vente et le tuteur. La concertation entre le professeur de spécialité et le tuteur n’est pas obligatoirement couplée à la visite en entreprise.


  • Compétences professionnelles sur 50 points

  • Attitudes professionnelles sur 10 points

  • Mise en place d’une séquence d’évaluation permettant d’apprécier les compétences C3 et C4 = Sketchs de vente. Même les élèves qui ne font pas réellement de la vente en stage (mais plus de mise en rayon) doivent être évalués sur les compétences C3 et C4 en magasin à l’occasion de cette séquence.

  • Pas de pondération automatique des croix sur la grille d’évaluation pour trouver une note. Les croix servent à positionner le niveau global du candidat.

  • Les compétences et les attitudes professionnelles ne sont évaluées qu’une seule fois, conformément au principe général du CCF.

  • Un élève qui n’a pas la totalité de ses seize semaines de PFMP (sauf cas de dérogation spécifique), se voit attribuer une note de zéro.


NB : Pour les attestations de PFMP se référer aux documents EP1- C


  1. EP2 – TROIS OPTIONS 

  • Option A : Travaux professionnels liés au suivi des produits alimentaires et à l’hygiène


  • Option B : Pratique de la gestion d’un assortiment

  • Option C : Travaux professionnels liés à la relation client, à l’utilisation de l’espace commerciale et à sa valorisation




  • La répartition des points sur chaque épreuve (Total 120 points – Coefficient 6)

Se référer au référentiel spécifique concernant la définition des épreuves


  • Trois épreuves de 40 points = 120 points = coefficient 6 pour cette épreuve.

  • Epreuves uniquement en deuxième année.

  • Déroulement et d’organisation propre à chaque établissement (cf. réglementation générale du CCF).

  • La durée de chaque évaluation est précisée dans le référentiel (de 30 minutes à 1 heure selon les options et les épreuves).

  • Chaque compétence n’est évaluée qu’une seule fois (cf. réglementation générale du CCF).

  • La totalité des compétences doit, en règle générale, être évaluée.

  • La répartition des compétences à évaluer pour chaque épreuve est définie dans le référentiel (cf. référentiel spécifique à chaque option).

  • L’équipe pédagogique du domaine professionnel doit réaliser les trois sujets (cf. référentiel spécifique à chaque option).

  • En option A, certaines épreuves portent également sur les compétences C0, enseignées par des professeurs de biotechnologie.

  • Evaluation : se référer aux grilles spécifiques.

Etablissements non habilités à la pratique du CCF



1. EP1 - Pratique de la vente et des services liés : évaluation ponctuelle – Durée 45 minutes





  • L’évaluation prend appui sur un dossier professionnel préparé par le candidat. Ce dossier doit contenir :

  • Une page d’identification de l’élève et de son centre de formation

  • Les attestations de formation en entreprise

  • Deux fiches produits

  • Trois fiches liées à l’environnement économique, juridique et social

Remarque : les contenus des différentes fiches, leur présentation sont identiques à celles des établissements habilités au CCF. Pour la préparation du jeune à la production de ses trois fiches, le formateur veillera à suivre les consignes données pour les établissements habilités au CCF.



  • L’évaluation a lieu en fonction des possibilités locales, sur les lieux de vente en règle générale, lieux de stage ou d’apprentissage.




  • Le déroulement :

  • Se référer à la grille d’évaluation.

  • Prestation de vente de 10 à 15 minutes (cf. référentiel)

  • Entretien de 15 minutes sur la prestation réalisée et sur les deux fiches produits

  • Entretien de 15 minutes sur les fiches liées à l’environnement économique, juridique et social

Les membres du jury interrogeront le candidat sur ses trois fiches. Ils veilleront particulièrement à tenir compte de l’implication du candidat dans la réalisation des fiches. Le questionnement doit permettre de vérifier si le candidat est à même décrire la provenance du document (source), son utilité pour l’entreprise et pour le salarié, si ce dernier à un caractère obligatoire ou non…et s’il utilise des termes appropriées liés à l’environnement économique et juridique de l’entreprise.


  • La répartition des points sur chaque épreuve de l’EP1 

Se référer au référentiel spécifique concernant la définition des épreuves

  1. EP2 – TROIS OPTIONS (A, B, C)


  • L’évaluation des acquis des candidats s’effectue sur la base d’une épreuve ponctuelle terminale écrite en établissement (cf. référentiel)

  • Option A : durée 1 h 30

  • Option B : durée 1 h

  • Option C : durée 1 h 30


Annexe 1 : Questions/Réponses CCF – Site Éduscol
Annexe 2 : Fiche produits Option A

Annexe 3 : Fiche produits Option B

Annexe 1 : Questions/Réponses CCF – Site Eduscol

LA MISE EN ŒUVRE DU CONTRÔLE EN COURS DE FORMATION

http://eduscol.education.fr/cid47720/des-reponses-aux-questions-d-organisation.html)

Faut-il fixer un calendrier des situations d'évaluation en établissement ?

Un calendrier rigide fixé précocement et qui ne prendrait pas en compte le degré de performance des candidats ne saurait être satisfaisant.

Rappelons l'esprit du CCF :
- Objectif : "Les situations d'évaluation sont mises en place lorsque les acquis de la formation sont significatifs."
- Définition : une évaluation réalisée par les formateurs "... au moment où ils estiment que les apprenants ont le niveau requis ou ont bénéficié des apprentissages nécessaires et suffisants pour aborder une évaluation sommative et certificative... Le formateur évalue, quand c'est possible... ceux qui sont réputés avoir atteint les compétences visées par la situation d'évaluation."
- Principe : Le CCF privilégie "une évaluation individualisée des candidats quand les compétences requises sont atteintes... Les candidats en formation sont évalués dès qu'ils atteignent l'ensemble des compétences correspondant à la situation faisant l'objet du CCF."

Les observations et évaluations formatives informent les formateurs sur le degré de performance des candidats. Les formateurs peuvent donc repérer les candidats qui semblent maîtriser les compétences correspondant à une situation d'évaluation et mettre en place une situation d'évaluation pour ceux-ci. Ceux qui ne sont pas prêts seront évalués plus tard après un complément de formation, si possible en auto-formation partielle afin de ne pas ralentir la progression des autres et en tout état de cause en fin de la période fixée par le règlement de l'examen.

D'un point de vue pratique, il faut estimer une période favorable à l'organisation des évaluations afin de rester dans le cadre légal de la durée de la formation. Cette modalité introduit une relative souplesse dans la mise en œuvre du CCF et permet, une fois que les compétences sont acquises, de moduler le calendrier des situations d'évaluation.

Quelles informations faut-il donner aux candidats ?

Les candidats en formation sont obligatoirement informés sur les principes du CCF, sur la définition et le coefficient des épreuves, sur le statut et les objectifs de chaque situation d'évaluation, sur les performances attendues et les conditions de déroulement, sur les modalités de notation, sur l'incidence d'une absence à une situation d'évaluation. Lorsque les formateurs jugent que le moment est venu, le candidat en formation est clairement informé de la date de l'évaluation certificative et de ce qui est attendu de lui pour cette situation.

Faut-il convoquer les candidats aux situations d'évaluation ?

Pour chacune des situations d'évaluation, l'information orale, concernant la semaine dans laquelle se déroulera l'évaluation, est confirmée par une inscription dans le carnet de correspondance pour les élèves ou dans le livret d'apprentissage pour les apprentis. Cette confirmation écrite vaut convocation.

Que faire en cas d'absence d'un candidat à une situation d'évaluation ?

L'absence d'un candidat à une ou plusieurs situations d'évaluation constitutives d'une épreuve ou unité donne lieu à l'attribution de la note zéro à chaque situation d'évaluation manquée. Le calcul de la note à l'épreuve ou unité s'effectue alors en fonction, le cas échéant, des notes obtenues.

Deux cas peuvent se présenter : l'absence est justifiée ou n'est pas justifiée. La mise en œuvre du CCF relevant de la compétence du chef d'établissement, il lui appartient d'apprécier le motif de l'absence.

a) Absence non justifiée

- L'unité (ou épreuve) comprend plusieurs situations d'évaluation :

En cas d'absence non justifiée d'un candidat à une situation d'évaluation, les évaluateurs indiquent " absent " sur le document d'évaluation de la situation d'évaluation et lui attribuent la note zéro. Le candidat peut éventuellement améliorer son score par les notes obtenues aux autres situations d'évaluation.
En cas d'absence non justifiée d'un candidat à l'ensemble des situations d'évaluation de cette même unité, les évaluateurs indiquent "absent " pour l'unité (ou épreuve) évaluée par contrôle en cours de formation. Le diplôme ne peut lui être délivré.

- L'unité ou épreuve comprend une seule situation d'évaluation :

En cas d'absence non justifiée d'un candidat à cette unique situation d'évaluation, les évaluateurs indiquent "absent " pour l'unité évaluée par contrôle en cours de formation. Le diplôme ne peut être délivré.

b) Absence justifiée

- L'unité (ou épreuve) comprend une ou plusieurs situations d'évaluation :

Lorsqu'un candidat est absent pour un motif dûment justifié à une ou plusieurs situations d'évaluation, une autre date doit lui être proposée pour la ou les situation(s) manquée(s).

En cas d'impossibilité (ex. arrêt de longue durée du candidat), la note zéro lui est attribuée
- pour la ou les situation(s) manquée(s)
- pour la ou les épreuve(s) manquée(s) quand l'absence couvre l'ensemble des situations d'évaluation d'une même épreuve :

Le diplôme peut lui être attribué s'il obtient par compensation la note moyenne requise pour l'obtention du diplôme ;

Dans le cas où le diplôme ne peut lui être délivré, le candidat peut, sur autorisation du recteur, se présenter à des épreuves de remplacement lorsque cette modalité est prévue par le règlement général du diplôme et selon les conditions fixées par ce règlement.
L'autorisation peut être accordée pour une ou plusieurs épreuves mais en aucun cas pour des parties d'épreuve.

Dans certaines circonstances, laissées à l'appréciation du recteur, le candidat absent à une ou plusieurs situations d'évaluation - (ex. : candidat hospitalisé qui a suivi les cours par correspondance) - mais qui réintègre l'établissement avant la date des épreuves ponctuelles, peut se présenter aux épreuves en la forme ponctuelle.

Les propositions de notes de l'équipe pédagogique sont-elles définitives ?

Les résultats aux situations d'évaluation donnent lieu à une proposition de note par unité (ou épreuve) qui est faite par l'équipe pédagogique au jury qui reste seul compétent pour arrêter la note finale. La proposition de note présentée au jury est argumentée, notamment au moyen des documents ayant servi à élaborer cette proposition (ex : grille d'évaluation en établissement et en entreprise, documents ayant servi à élaborer le contrat d'évaluation entre l'établissement et l'entreprise).

Les notes définitives sont arrêtées par le jury qui aura communication des documents précités.

Faut-il communiquer les notes aux candidats ?

La note attribuée au candidat pour une situation d'évaluation n'est pas définitive, la note définitive de l'unité (ou épreuve) étant arrêtée par le jury :
- Si la note est communiquée au candidat, il convient d'insister sur son caractère provisoire.
- Si la note n'est pas communiquée, le candidat doit être informé du degré d'acquisition des compétences évaluées.
Ainsi dans tous les cas, le candidat pourra se positionner.

En entreprise, la note étant attribuée conjointement avec le(s) professionnel(s), la présence du candidat est conseillée au moment de la synthèse, mais proscrite au moment de l'attribution de la proposition de note finale.

La présence des professionnels aux situations d'évaluation est elle obligatoire ?

Les textes précisent que les professionnels sont associés aux différentes situations d'évaluation par CCF des épreuves du domaine professionnel organisées en établissement de formation (Lycée, CFA, GRETA) ou en entreprise.

Le principe "d'association" signifie t-il une présence impérative des professionnels aux situations d'évaluation en établissement ?

Leur participation ne consiste pas nécessairement en la surveillance des épreuves ; l'étalement des situations d'évaluation conduirait à une mobilisation et à une organisation contraignante et excessive à leur égard. La notion d'association implique qu'il y ait collaboration, mais pas obligatoirement une présence physique lors des évaluations en établissement de formation. Cette collaboration consiste principalement à recueillir leur avis en amont sur ce qui caractérise les situations d'évaluation envisagées (caractéristiques de la situation, type d'activité, données, caractère professionnel du travail demandé, poids relatif à accorder à certaines compétences…) puis en final à l'évaluation des candidats…Elle peut prendre diverses formes (rencontre ponctuelle, courrier, mél., fax, téléphone…).

La mobilisation des professionnels s'appuie notamment sur le réseau des conseillers de l'enseignement technologique, les professionnels désignés par les branches et les entreprises partenaires, les professionnels membres des jurys, des tuteurs (professionnels qui, en entreprise, accueillent et forment des candidats scolaires ou de la formation continue), ou des maîtres d'apprentissage (professionnels qui, en entreprise, accueillent et forment des apprentis). Les inspecteurs territoriaux et notamment les IEN-ET chargés de mission auprès des IA-DSDEN peuvent contribuer à l'information et à la mise en réseau des conseillers de l'enseignement technologique et des établissements.

En ce qui concerne l'évaluation en entreprise, ce sont les tuteurs et maîtres d'apprentissage qui ont accueilli les apprenants en entreprise qui participent à la notation conjointe des candidats.

Quels documents probants faut-il transmettre au jury ?

Les documents probants, relatifs au CCF, se limitent au strict nécessaire :
- les fiches descriptives du travail demandé aux candidats, pour chaque situation d'évaluation,
- les grilles d'évaluation des situations d'évaluation en établissement et en entreprise de chaque candidat,
- la fiche de synthèse des notes par épreuve pour chaque candidat.

Les inspecteurs peuvent-ils participer au jury ?

Les inspecteurs veillent à l'organisation et au bon déroulement des examens, qu'il s'agisse des épreuves ponctuelles ou des épreuves évaluées par contrôle en cours de formation.

Le règlement général de chaque diplôme professionnel précise la composition du jury. Lorsque le règlement ne prévoit pas que l'inspecteur responsable de l'examen puisse présider ou assister à ce jury, cet inspecteur peut néanmoins, préalablement à sa tenue, apporter toutes informations utiles ou nécessaires à la délibération du jury.

Comment réguler le CCF par la prise en compte des observations du jury ?

La régulation du CCF est académique ou inter-académique. Le jury et l'inspecteur territorial garant du bon déroulement de l'examen veillent à la coordination du dispositif dans le secteur professionnel considéré.

Le jury rédige, si nécessaire, un relevé de conclusion à destination de l'inspecteur chargé du bon déroulement de l'examen. Le jury et notamment son président et/ou l'inspecteur territorial de la spécialité doivent, en début d'année, porter à la connaissance de l'ensemble des acteurs concernés les règles du CCF et/ou les ajustements nécessaires pour prendre en compte les observations du jury.

Parallèlement, des instructions ou observations devront, si nécessaire, être transmises aux concepteurs des sujets des épreuves prévues pour les candidats ne pouvant être évalués par CCF, afin que les épreuves ponctuelles s'insèrent bien dans le même cadrage.

Annexe 2 : Fiche produit option A : Produits alimentaires





  • obligatoirement informatisée

  • sous forme de petit dossier avec page de titre comportant le nom de l’élève, le titre du CAP, l’option, le nom de l’établissement, l’année, le nom du produit choisi et sa photo

  • page de titre en format « portrait »

  • fiche produit en format « paysage » ou « portrait »

  • photo obligatoire

  • minimum requis de la fiche « produit »

    • 4 critères d’identification

    • 5 caractéristiques techniques

    • 3 caractéristiques commerciales

    • 3 caractéristiques psychologiques

  • minimum requis pour les arguments

    • 6 arguments minimum

    • rédigés dans un français correct

    • faisant apparaître dans la phrase la caractéristique impliquée, l’avantage et une preuve

    • trois preuves différentes au moins sont exigées

  • mobile auquel répond chaque argument coché


Fiche produit option A

Arguments


Mobiles

S

O

N

C

A

S

Identification

Dénomination

Espèce

Variété

Famille de produits, éventuellement une sous-famille

Catégorie

Origine : pays, région, département, ville

Calendrier

Produit brut ou transformé

Produit artisanal ou industriel

Marque ou fabricant

Référence ou Code barre






















Caractéristiques techniques

Description (couleur, forme…)

Dimension : calibre, poids, taille

Composition

Pour les produits laitiers : teneur en matières grasses, en extrait sec

Valeur énergétique pour 100 g

Valeur nutritionnelle pour 100 g

Date limite de consommation

Procédé de fabrication (pasteurisation, stérilisation, ionisation, fermentation, séchage, torréfaction, salaison, fumage, sucrage, saumurage, salage, lyophilisation…)

Règles de conservation ou de stockage par le magasin : lieu, température, durée de conservation

Numéro de lot ou date de fabrication






















Caractéristiques commerciales

Conditionnement (vrac, filmage, matériaux sous vide, gaz inerte)

Unité de vente (à l’unité, au poids, par 6…)

Prix de vente

Signes de qualité (label, AOC, AB)

Produits concurrents

Produits complémentaires

Mode d’utilisation par le consommateur (en l’état, précuit, à cuire, à reconstituer, éventuellement une recette…)






















Caractéristiques psychologiques

Image du produit ou de la marque

Type de clientèle

Freins à l’achat





















ANNEXE 3 : Fiche produit option B : Produits d’équipement courant




  • obligatoirement informatisée

  • sous forme de petit dossier avec page de titre comportant le nom de l’élève, le titre du CAP, l’option, le nom de l’établissement, l’année, le nom du produit choisi et sa photo

  • page de titre en format « portrait »

  • fiche produit en format « « portrait «  ou « paysage »

  • photo obligatoire

  • minimum requis de la fiche « produit »

    • 4 critères d’identification

    • 5 caractéristiques techniques

    • 3 caractéristiques commerciales

    • 3 caractéristiques psychologiques

  • minimum requis pour les arguments

    • 6 arguments minimum

    • rédigés dans un français correct

    • faisant apparaître dans la phrase la caractéristique impliquée, l’avantage et une preuve

    • trois preuves différentes au moins sont exigées

  • mobile auquel répond chaque argument coché



Fiche produit (option B)

Arguments


Mobiles

S

O

N

C

A

S

Identification

Nom

Modèle

Référence

Marque

Fabricant

Origine géographique de fabrication






















Caractéristiques techniques

Taille

Matière

Couleur

Description

Dimension

Poids

Puissance

Consommation

Entretien
Nettoyage
Accessoires






















Caractéristiques commerciales

Prix de vente

Moyens de paiement
SAV (garantie, installation, livraison)

Norme

Produits complémentaires






















Caractéristiques psychologiques

Image du produit

Image de la marque

Type de clientèle

Freins à l’achat























Note de cadrage CAP EVS Options A-B-C - Véronique MONMARON – Bruno CHARMOILLE

Académie de LYON - 10.10.2012
Page sur

similaire:

Note de cadrage pour les évaluations des épreuves du cap employé de vente spécialisé options a, b et c remarques générales La délivrance du diplôme : article 15 du règlement général du cap : «Le diplôme est délivré aux candidats qui ont obtenu la note moyenne, iconCap employé de Vente Spécialisé (toutes options)
«Environnement économique et juridique» est, à partir de la session 2006, intégrée dans l’épreuve e les évaluations se font au centre...

Note de cadrage pour les évaluations des épreuves du cap employé de vente spécialisé options a, b et c remarques générales La délivrance du diplôme : article 15 du règlement général du cap : «Le diplôme est délivré aux candidats qui ont obtenu la note moyenne, iconCap employe de vente specialise (en 2 ans)

Note de cadrage pour les évaluations des épreuves du cap employé de vente spécialisé options a, b et c remarques générales La délivrance du diplôme : article 15 du règlement général du cap : «Le diplôme est délivré aux candidats qui ont obtenu la note moyenne, iconCap employé Vente Spécialisé Option b progression sur 2 ans

Note de cadrage pour les évaluations des épreuves du cap employé de vente spécialisé options a, b et c remarques générales La délivrance du diplôme : article 15 du règlement général du cap : «Le diplôme est délivré aux candidats qui ont obtenu la note moyenne, iconCap employé de vente spécialisé Option b produits d’équipement courant

Note de cadrage pour les évaluations des épreuves du cap employé de vente spécialisé options a, b et c remarques générales La délivrance du diplôme : article 15 du règlement général du cap : «Le diplôme est délivré aux candidats qui ont obtenu la note moyenne, iconCap employé de Vente Spécialisé
Suivi des périodes en entreprise et dossier professionnel (aspects administratifs et pédagogiques) – mars 2001

Note de cadrage pour les évaluations des épreuves du cap employé de vente spécialisé options a, b et c remarques générales La délivrance du diplôme : article 15 du règlement général du cap : «Le diplôme est délivré aux candidats qui ont obtenu la note moyenne, iconMaster 1 organisations des firmes et des marches, connaissance et innovation
«Economie et Management de l’Organisation Industrielle» (diplôme) est prononcée à l’issue de la soutenance du mémoire de stage. La...

Note de cadrage pour les évaluations des épreuves du cap employé de vente spécialisé options a, b et c remarques générales La délivrance du diplôme : article 15 du règlement général du cap : «Le diplôme est délivré aux candidats qui ont obtenu la note moyenne, iconNote à l'attention des candidats cap "petite enfance"

Note de cadrage pour les évaluations des épreuves du cap employé de vente spécialisé options a, b et c remarques générales La délivrance du diplôme : article 15 du règlement général du cap : «Le diplôme est délivré aux candidats qui ont obtenu la note moyenne, iconReglement du diplome de master
«Economie appliquée» est organisé en 2 ans, soit 4 semestres, chaque semestre donnant lieu à l’obtention de 30 crédits ects. Le diplôme...

Note de cadrage pour les évaluations des épreuves du cap employé de vente spécialisé options a, b et c remarques générales La délivrance du diplôme : article 15 du règlement général du cap : «Le diplôme est délivré aux candidats qui ont obtenu la note moyenne, iconReglement du diplome de master
«Economie appliquée» est organisé en 2 ans, soit 4 semestres, chaque semestre donnant lieu à l’obtention de 30 crédits ects. Le diplôme...

Note de cadrage pour les évaluations des épreuves du cap employé de vente spécialisé options a, b et c remarques générales La délivrance du diplôme : article 15 du règlement général du cap : «Le diplôme est délivré aux candidats qui ont obtenu la note moyenne, iconCap employé de vente, option a ou B






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com