Compte-rendu de la cinquième réunion de la





télécharger 19.44 Kb.
titreCompte-rendu de la cinquième réunion de la
date de publication15.12.2016
taille19.44 Kb.
typeRéunion
e.20-bal.com > documents > Réunion
Compte-rendu de la cinquième réunion de la

CONFERENCE NATIONALE DES ECOLES DOCTORALES ECONOMIE-GESTION

RENNES, le 9 Juin 2015

La cinquième réunion de la Conférence a eu lieu le mardi 9 juin, de 10H à 16H30, dans les locaux de la Faculté de Droit de Rennes. La Conférence était accueillie par l’Ecole Doctorale Sciences de l’Homme, des Organisations et de la Société (SHOS) (ED 465) dont le directeur est Franck Moraux.

Ecoles Doctorales représentées (12):

ED 455 Paris 2 : Sébastien Lotz / ED 530 Paris 12 /Paris Est : Sylvie Thoron / ED SHS Saclay Pôle Eco-Gestion : Hubert Kempf / ED 405 Cercy-Pontoise : Cristina Tera / ED 79 Nancy-Metz : Myriam Doriat-Duban / ED 505 Rennes-Brest : Franck Moreau / ED 501 Nantes-Angers-Le Mans : Eva Moreno Galbis  / ED 478 Toulouse Gestion : Laura Campbell (représentant Fany Declerck) / ED 486 Lyon-Saint Etienne : Jean-Yves Lesueur / ED 300 Grenoble Economie : Michel Trommetter / ED 372 Aix-Marseille : Tanguy Van Ypersele / ED 231 Montpellier : Daniel Serra (représentant Patrick Sentis)

ED ne pouvant être représentées mais ayant communiqué des informations  (9):

ED 465 Paris 1 : Mouez Fodha / ED 234 Sciences Po : Emeric Henry / ED 221 Strasbourg : Régis Blazy / ED 74 Lille 2 Gestion : Serge Dauchy / ED 42 Bordeaux : Jean-Christophe Péreau / ED 478 Toulouse Economie : Patrick Feve / ED 245 Clermont-Ferrand : Mohamed Arouri / ED 275 Grenoble Gestion : Charles Piot / ED 513 Nice : Dominique Torre

Programme indicatif

Matinée : Aspects institutionnels et stratégiques généraux

  • Recension des ED : potentiel, invitées, intéressées, présentes aux réunions…

  • Statut de la Conférence : ambitions, gouvernance…


Après-midi : Thématique particulière suggérée par de nombreux collègues

  • La réforme du doctorat en cours.


Thèmes déjà abordées lors des réunions antérieures  (voir compte-rendu sur le site de l’EDEG : www.edeg.univ-montp1.fr):

  • Attractivité du doctorat en liaison avec la disparition progressive des parcours « recherche »

  • Financement des thèses, dont Contrats doctoraux

  • Co-encadrement des thèses par des directeurs extérieurs à l’ED et direction de thèses dans plusieurs ED

  • La place des ED dans les restructurations actuelles (collège doctoral, fusion entre établissements, COMUE)

  • Doctorat « professionnel » (diversité des situations, exigences adaptées ?)

  • Dates des concours Contrats doctoraux (avant ou après les vacances d’été ?)

  • Formations complémentaires (obligatoires ou facultatives ? volume horaire ? nature : académique ou professionnelles ?...) La procédure HDR : confrontation des pratiques

  • La rédaction de la thèse en anglais

  • Le doctorat d’ « exercice »

  • Les formations complémentaires

  • L’attribution des contrats doctoraux à des étudiants non francophones (cours en anglais dans des masters en France, diplômes équivalents à l’étranger

Compte-rendu de la réunion

Matinée

La réunion débute à 10h15. Franck Moraux, Directeur de l’ED SHOS, qui accueille la Conférence, dit quelques mots de bienvenu et présente rapidement son ED et la COMUE Bretagne – Pays de la Loire qui verra le jour au 1° janvier 2016. Il signale que dans ce cadre les ED deviendront disciplinaires. Il y aura une ED Economie-Gestion qui rassemblera les économistes-gestionnaires de l’ED 505 (Rennes) et de l’ED 501 (Nantes, Angers, Le Mans). Thierry Pénard (Rennes) devrait en être le nouveau directeur et Eva Moreno-Galbis (Angers) la directrice adjointe.

Daniel Serra invite les participants à se présenter et salue particulièrement ceux qui assistent pour la première fois à la réunion. Certains collègues l’ayant prévenu qu’ils seraient obligés de quitter la réunion avant 16 h, il propose d’inverser l’ordre du jour entre la matinée et l’après-midi. La séance de la matinée est donc consacrée intégralement à une discussion sur le projet de réforme du Doctorat.

Daniel Serra résume les grandes lignes du nouvel arrêté dont l’entrée en vigueur était prévue en principe au 1er septembre 2015. Il confirme que, face aux réactions critiques que ce projet a suscitées, la date de parution de l’arrêté vient d’être reportée. Les participants à la réunion décident toutefois de maintenir la discussion du texte.

A l’issue d’une large échange de vues, il est décidé de rédiger une déclaration de principe qui, tout en constatant que nombre des innovations prévues dans l’arrêté s’inscrivent dans les bonnes pratiques déjà mises en place dans les ED du secteur économie-gestion, exprime néanmoins de vives inquiétudes sur le formalisme excessif du texte qui risque de rigidifier le fonctionnement des ED, au risque de les priver de toute initiative originale. Une première mouture de cette motion prend forme pendant la discussion. Le texte définitif sera préparé par le Bureau et soumis à l’approbation des participants à la réunion (le texte de la motion, qui a été validé par 23 ED, peut être consulté sur le site de la Conférence).

La réunion est interrompue à 12h00 pour la pause déjeuner.

Après-midi

La réunion reprend à 14h00. Daniel Serra anime la séance qui est consacrée aux aspects institutionnels et stratégiques généraux. Il rappelle que la Conférence est une instance de coordination, d’échange d’informations, de confrontation d’expériences et de « bonnes pratiques » entre les ED Economie-Gestion. Elle se veut également force de propositions auprès du ministère (DGESIP) en relation avec les sections 5 et 6 du CNU. Il rappelle que les 4 premières réunions de la Conférence ont été accueillies par les ED de Lyon (avril 2013, Jean-Yves Lesueur), Montpellier (novembre 2013, Patrick Sentis et Daniel Serra), Paris 2 (juin 2014, Sébastien Lotz) et Paris 1 Economie (décembre 2014, Hippolyte d’Albis). Il rappelle également que lors de la dernière réunion à Paris, un Bureau a été élu (outre lui-même, font partie du Bureau Jean-Yves Lesueur et Sébastien Lotz).

La représentativité de la Conférence s’élargit progressivement. On recense dans le paysage français de la formation doctorale 36 ED dans lesquelles l’économie ou/et la gestion sont présentes de manière non marginale :

  • 12 dans la Région Parisienne : Paris 1-EHESS Eco / Paris 1 Gestion (IAE), / Paris 2 / Paris 8 / Paris 9 / Paris 10 / Paris 12 / Paris 13 / Cergy-Pontoise / Sciences Po Paris / SHS Saclay (Pôle Eco-Gestion) / CNAM

  • 7 dans le Nord/Est : Lille / Lille 2 Gestion / Strasbourg / Nancy-Metz / Dijon / Dijon-Besançon / Reims-Amiens

  • 4 dans le Nord/Ouest : Caen-Rouen-Le Havre / Rennes-Brest / Orléans / Nantes-Angers-Le Mans

  • 7 dans le Sud /Ouest : Bordeaux / Tours / Toulouse Eco / Toulouse Gestion / Limoges-Poitiers-La Rochelle / Pau / Montpellier

  • 6 dans le Sud/Est : Lyon-Saint-Etienne / Clermont-Ferrand / Grenoble Eco / Grenoble Gestion / Aix-Marseille / Nice

Parmi elles, 25 ont déjà reconnu l’intérêt de la démarche qui a conduit à l’instauration de la Conférence et 17 ont déjà participé à une réunion au moins.

Les statistiques relatives au poids relatif des diverses ED ont été complétées. On dispose actuellement d’informations sur 25 ED.

  • S’agissant de la taille des ED, la majorité (17 ED) se situe dans le créneau 100/200 doctorants en éco-gestion (par exemple : 200 pour Montpellier ou Aix-Marseille ; 100 pour Toulouse Eco ou Grenoble Gestion), sachant que pour certaines d’entre elles le nombre de doctorants toutes disciplines confondues est bien plus important (par exemple, Paris 12 : 100 doctorants en éco-gestion pour un effectif total de 300). Deux ED accueillent des effectifs de doctorants en éco-gestion plus élevé (Paris 1 Eco : 400, Paris 9-Dauphine : 280) et cinq ED des effectifs moins élevés (Cergy : 80, Grenoble Eco : 65, Toulouse Gestion : 60, Nancy-Metz : 55, Sciences Po Paris : 45).

  • S’agissant de la production de thèses annuelle, Paris 1 Eco vient loin devant (70 thèses) (mais son poids relatif diminue), vient ensuite Paris 9-Dauphine (entre 40 et 50), puis Rennes, Lyon, Montpellier (entre 30 et 40) et Lille, Bordeaux, Toulouse Eco et Nice (entre 20 et 30). Toutes les autres ED font soutenir entre 10 et 20 thèses par an.

  • Globalement, les doctorants en éco-gestion représentent 6% du nombre de doctorants toutes disciplines confondues dans les 280 ED accréditées (soit environ 3600 doctorants en éco-gestion sur un effectif total de 60000 doctorants – source DEGESIP). En ce qui concerne le nombre de thèses soutenues, l’éco-gestion représente 7% du total (soit environ 650 thèses sur un total de 9000 thèses soutenues ; 300 en économie et 350 en gestion).

La prochaine réunion aura lieu à Toulouse en novembre. La Conférence sera accueillie par l’ED 478 TSM, dirigée par Fany Declerck. D’ores et déjà, l’ED 79 Nancy-Metz, dirigée par Myriam Doriat-Duban, est candidate pour nous accueillir en 2016.

La séance est levée à 16h30.

Daniel Serra, Jean-Yves Lesueur et Sébastien Lotz

Bureau de la Conférence nationale des ED Economie-Gestion

similaire:

Compte-rendu de la cinquième réunion de la iconCompte Rendu de la réunion du 02/09/2009

Compte-rendu de la cinquième réunion de la iconCompte rendu reunion du bureau

Compte-rendu de la cinquième réunion de la iconCompte rendu de la réunion de préparation du

Compte-rendu de la cinquième réunion de la iconCompte-rendu de la sixième réunion de la

Compte-rendu de la cinquième réunion de la iconCompte rendu de la reunion du conseil municipal

Compte-rendu de la cinquième réunion de la iconCompte rendu de la réunion du Comité de Pilotage

Compte-rendu de la cinquième réunion de la iconCompte rendu reunion du conseil municipal

Compte-rendu de la cinquième réunion de la iconCompte-rendu reunion de bureau du 06/02/2012

Compte-rendu de la cinquième réunion de la iconCompte rendu de la réunion du Comité de Pilotage

Compte-rendu de la cinquième réunion de la iconCompte rendu de reunion de conseil municipal






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com