Course en durée (Niveau 3)





télécharger 3.71 Mb.
titreCourse en durée (Niveau 3)
page7/42
date de publication15.12.2016
taille3.71 Mb.
typeCours
e.20-bal.com > documents > Cours
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   42


Entretiens individuels (difficulté scolaire, comportement, orientation…) (professeurs, professeurs principaux, COP, CPE, proviseurs)

Trois actions particulières

- ½ journée « Métiers-Formations »

- ½ journée INFOSUP

- ½ journée « Portes ouvertes »

Des actions en direction des élèves de 3ème

- Rencontres avec les parents d’élèves de 3ème (5 réunions)

- Présentation des formations professionnelles dans les collèges du secteur (4 réunions)

- Participation à divers forums

- Liaisons collèges/lycée
Des actions pédagogiques

Réunions institutionnelles

Bilans de mi-trimestre

Conseil pédagogique (3 ou 4 fois 2h sur une année scolaire)

Projet d’établissement/contrat d’objectifs (deux ½ journées sur l’année scolaire)
Actions nécessitant une concertation régulière Devoirs communs et examens blancs Certification en langue vivante

Contrôles en cours de formation (enseignements techniques, EPS notamment)

Epreuves pratiques de sciences

Evaluation des Travaux Personnels Encadrés Accompagnement personnalisé Enseignements d’exploration en 2nde

Développement des partenariats avec des établissements étrangers
Des actions éducatives

Réunions institutionnelles

Conseil de Vie Lycéenne (2 ou 3 réunions sur l’année scolaire) Conférence des délégués (2 ou 3 réunions annuelles)
Actions conjoncturelles

Prévention des conduites à risques

Prévention des risques liés à l’activité professionnelle

Prévention de toute forme d’exclusion

Education à la vie sexuelle et affective
Des actions diverses au service de la formation

Commissions « fonds sociaux » Commissions « appels d’offres » Commission « repas »

Equipe relais

………………………

Trois associations dynamiques
Association sportive

Créée en octobre 2004 l’association sportive du lycée XXX participe à la mise en œuvre du volet éducatif du projet d’établissement.

A ce titre elle se donne pour objectifs premiers de :

Favoriser les conditions d’une pratique sportive à vocation éducative

Permettre à chacun d’exprimer son potentiel dans la discipline sportive de son choix

20% des élèves scolarisés au lycée pratiquent régulièrement (3 heures hebdomadaires) une activité sportive dans le cadre du sport scolaire.

Constituant un large éventail -badminton, natation, danse, athlétisme, volley-ball, musculation, rugby, - les activités proposées s’inscrivent dans le respect des principes indiqués ci-dessus.
Maison des lycéens

Administrée et gérée par les élèves elle est le lieu d’agrégation de différentes initiatives : ateliers musique, théâtre, jonglage, musculation.

Elle dispose d’un bureau, d’une cafétéria, et de matériels adaptés.
Association des anciens élèves

Créée début 2010 par un groupe d’anciens élèves (première promotion de bacheliers) elle a déjà soutenu deux opérations : la fête de fin d’année des lycéens, la ½ journée « Métiers- Formations » organisée en janvier 2011.
33-UNE ANNEE SCOLAIRE RYTHMEE PAR UNE VARIETE D’ACTIVITES ET DE PROJETS





Activité/projet

Eves

Lire en fête au lycée, Printemps des poètes

Lycée

Arts et société

12

Atelier théâtre

20

Concours National de la Résistance et de la

Déportation

Classe 1ère

Partenariat CDI/Odyssud/Affaires culturelles Mairie

de XXX

150

Lycéens au cinéma

250 élèves

Activités artistiques

12 élèves

UNSS

180 licenciés

Journal

Classe de 2nde

Défi solaire

12 élèves

Préparation du brevet d’initiation aéronautique

25 élèves

Prévention des conduites à risques

(classes de 2nde)

500 élèves

Prévention des risques liés à l’activité

professionnelle

90 élèves

Habilitation électrique

60 élèves

Don de soi, don du sang

> 100 donneurs

Environnement et développement durable




½ journée « Formations-Métiers »

Lycée

Séjour culturel Rome/Florence

Série L et latinistes

Séjour à Peyragudes

Terminale S si

Sorties pédagogiques (théâtre, musée, géologie,

visites d’entreprises, tribunal…)

Lycée

Rencontres diverses (écrivains, artistes,

scientifiques…)

Lycée




Ateliers

Eves




Salle de musique

Salle de musculation

Atelier Vidéo pour les internes

35

60

20


34- LE CDI ET LE PROJET DU LYCEE
LE SYSTEME DOCUMENTAIRE

Amplitude horaire hebdomadaire du CDI : 40h

Le fonctionnement quotidien du CDI est actuellement assuré par deux professeurs documentalistes (dont une à ½ temps) et par un Assistant d’Education à temps plein.

A la rentrée 2011 le lycée disposera de 2 postes complets.

Les crédits du CDI s’élèvent à 10350 euros ce qui correspond à 7 euros par élève.

Si l’on rajoute à ce montant l’ensemble des dépenses disciplinaires qui transitent par le CDI à savoir 6060,00 euros on obtient : 11 euros par élève





2007-2008

2009-2010

Crédits CDI

10 350 €

10 350 €

Nombre de documents

7 907

11 028

Documents enregistrés mensuellement

180

226

Nombre de prêts

2 345

2 122


Les crédits sont stables, confortables et permettent de répondre aux demandes des élèves et des enseignants dans l’ensemble des domaines disciplinaires.

On peut remarquer que les prêts restent stables au cours des dernières années. Les élèves empruntent majoritairement sur prescription des professeurs et pour prolonger les enseignements dispensés en classe.
Les abonnements

En 2007, on disposait de 48 périodiques, tous sur support papier.

En 2010, on disposait de 53 périodiques dont 1 abonnement en ligne + les archives du journal Le Monde consultables uniquement au CDI.

En 2011, la communauté éducative dispose en accès réseau de 24 abonnements sur support électronique + les archives du journal Le Monde et de 46 périodiques sur support papier au CDI.
Cette évolution vers la documentation numérique permet de multiplier l’accès aux documents en dehors du CDI : Salles informatiques et Domicile.
L’EXPLOITATION PEDAGOGIQUE DU CDI
Les enseignants fréquentent régulièrement le CDI pour la consultation du fonds professionnel et aussi pour y mener des séances de recherche avec leurs classes. Le CDI est occupé par les classes 22h sur 40h d’ouverture.

Les élèves fréquentent le CDI essentiellement pour du travail scolaire; la place accordée à la lecture plaisir et à la recherche documentaire est restreinte.
Les documentalistes assurent l’initiation à la recherche documentaire de tous les entrants. Pour les TPE et l’ECJS, en collaboration avec les enseignants, elles aident les élèves à cerner le sujet, à localiser l’information, la trier, à citer les sources de façon normée et à améliorer la présentation de la production finale.
On peut dire, que d’une manière générale, l’exploitation du CDI respecte une progression de recherche communément établie.

Néanmoins l’augmentation des effectifs et l’accroissement des dispositifs pédagogiques nécessitant un passage au CDI (TPE, ECJS, Accompagnement Personnalisé….) génèrent une utilisation accrue.
LE CDI COMME LIEU D’OUVERTURE CULTURELLE

Mairie de XXX : ces trois dernières années, le partenariat avec le service culturel a été consolidé et s’est traduit par la participation à chaque saison culturelle (Rencontre avec G. Kelman, Stéphane Guillon,…)

Médiathèque d’Odyssud, un atelier d’écriture avec l’écrivain Stéphanie Benson a été réalisé en 2007 et a donné lieu à une publication aux Editions Loubatières.

En 2007/2008 le lycée a participé au Prix Européen des Jeunes Lecteurs pour lequel des rencontres avec les auteurs, les traducteurs, les éditeurs ont eu lieu au Parlement de Strasbourg. Nous y avons également rencontré les élèves et l’équipe pédagogique du Lycée Eminescu (Iasi, Roumanie), notre partenaire de l’opération.

Exposition des travaux d’élèves sur le thème de l’Humour Noir à la Maison de la Famille et de la Parentalité de XXX et à la médiathèque d’Odyssud en 2010.

35- UNE INTENDANCE QUI SOUTIENT ET ACCOMPAGNE
Au-delà de la gestion quotidienne des différents aspects du fonctionnement de l’établissement le service d’intendance est régulièrement mobilisé pour :

- Garantir le cadre règlementaire et maîtriser le cadre budgétaire dans lesquels peuvent s’inscrire les nombreuses initiatives prises par les personnels d’enseignement, d’éducation, de direction

- Assurer le traitement administratif des divers projets pédagogiques, éducatifs, culturels, sportifs
L’intendance en quelques chiffres :

Le lycée XXX est installé sur un terrain de 5.5 hectares dont la moitié (25000 M2) est couverte.

Le lycée aujourd’hui c’est :

11 bâtiments, 60 salles de classe banalisées, 10 salles spécialisées de sciences, 5 salles informatique, 14 ateliers ou laboratoires pour l’enseignement technique et professionnel, 500 micro-ordinateurs
Le service restauration sert quotidiennement une moyenne de 1200 repas soit 160 000 repas par année scolaire.
Au-delà du travail quotidien d’entretien, de restauration, les différents services sont mobilisés pour :

L’accueil régulier de personnes extérieures :

- Séminaires (Mention Aéronautique, BTS Aéronautique, Bac professionnel MEI, Bac Professionnel TU…)

- Délégations étrangères : Malaisie, Maroc, Mexique, Brésil, Catalogne, Banque Mondiale, Italie, Allemagne, Espagne

- Commissions d’élaboration de sujets de baccalauréat

- Personnels de direction en formation

- Stages divers
La participation aux actions menées en direction des élèves

- Repas thématiques, buffets…

- Aménagement et équipements d’espaces pédagogiques
L’organisation des examens (baccalauréat notamment)
36-DES PERSPECTIVES A COURT TERME (2011 et 2012)
Sur le plan de la formation initiale sous statut scolaire la carte des formations semble à présent bien adaptée au contexte démographique et socio-économique.
En septembre 2011 le lycée XXX accueillera une division supplémentaire au niveau 1ère: 1ère Sciences et Techniques de l’Industrie et du développement Durable (STI2D) ; 24 élèves seront accueillis répartis sur deux spécialités :
- Innovation Technologique et Eco Conception (ITEC)

- Systèmes d’Information et Numérique
En 2nde générale et technologique le lycée proposera un nouvel enseignement d’exploration: Création et Innovation Technologique
Le lycée a déposé un dossier pour soutenir l’ouverture d’une Mention Complémentaire qui permettrait à certains élèves titulaires du baccalauréat professionnel Maintenance des Equipements Industriels d’acquérir une spécialisation dans le domaine de la maintenance des matériels et équipements structurant les installations aéroportuaires.
Un dossier similaire a été déposé pour une Mention Complémentaire post baccalauréat professionnel « Mécanicien Systèmes Avionique ».
A moyen terme nous travaillons sur l’hypothèse d’une licence professionnelle dont la concrétisation pourrait être envisagée en partenariat avec l’IUT de XXX (Université XXX le Mirail).
Au niveau de la Section d’Apprentissage il nous appartient de consolider l’existant pour assurer la pérennisation de la convention signée avec le lycée privé Airbus.
Dans le domaine de la formation continue des adultes le lycée XXX devrait pouvoir continuer à répondre à la demande à hauteur de 1200 à 1500 heures par an. Il convient de noter que l’agrément PARTIE 147 obtenu par le lycée Saint- Exupéry génère de plus en plus de demandes de la part d’ouvriers et techniciens employés dans les entreprises du secteur pour valider et certifier leurs acquis professionnels
Installations
Aménagement d’une nouvelle salle de Travaux Pratiques en Sciences Physiques (bâtiment A).

Aménagement d’un espace dédié à la série STI2D (bâtiment G4) Complément d’équipements pour le baccalauréat professionnel MSA Compléments d’équipements pour « l’espace langue »

Compléments d’équipements pour la série STI2D Développement de l’Environnement Numérique de Travail
Personnels

Le lycée est en attente de la création d’un 3ème poste de CPE.

Compte tenu de la structure et de l’évolution des effectifs, 2 postes d’ARL (Agent Régional des Lycées) supplémentaires seraient nécessaires.
Dans le cadre du regroupement des agences comptables le gestionnaire du lycée XXX assurera désormais la responsabilité de la comptabilité de 6 EPLE (Lycée XXX + 5 collèges).

Cette situation nouvelle devrait générer le transfert de 1.5 poste administratif.
IV- QUELQUES DONNEES CHIFFREES
41- ORIENTATION POST 2nde GENERALE





1ère L

1ère ES

1ère S

svt

1ère S

si

1ère

STG

1ère

STI

Red

Réor.

% 2009

11

18,9

27,8

11,6

6,5

5.5

11

7

% 2010

10

23

25.5

12

9.5

5.5

8.5

6


Evolution 2007-2010





2010

2009

2008

2007

1ère générale

70.5

69

69

68

1ère technologique

15

12

12

12

redoublement

8.5

11

11

12

réorientation

6

7

8

8
















Total red.+ réorientation

14.5

18

19

20


Quelques observations

Le travail préparatoire concerté (professeurs, professeurs principaux, COP, proviseurs) traduit une politique d’orientation ouverte : à l’issue de la classe de 2nde les élèves du lycée XXX accèdent à 12 séries de 1ère différentes.

Le nombre limité d’appels (3 à 5 selon les années) montre l’adéquation entre la demande des familles et la décision du conseil de classe.
Le taux de redoublement ou de réorientation en 2nde professionnelle est proche du taux des autres établissements

Bassin : - Département : 14 Académie : 14
Le niveau des élèves entrant en 2nde est régulièrement proche de la moyenne académique mais habituellement inférieur à celle du bassin ou du département (moyenne des 3 épreuves écrites du brevet des collèges)

2010 : Lycée XXX: 12.5

Bassin : 12.6 Département : 12.6 Académie : 12.4
Pour information : XXX = 14.71, PP XXX = 13.2, XXX = 12.82, XXX = 11.8

42- RESULTATS AU BACCALAUREAT GENERAL SESSION 2010





candidats

admis

% lycée

% académie




L

24

20

83.3 %

87.8 %

ES

95

90

95 %

88.4 %

Ssvt

Ssi

96

45

89

42

93 %

91 %

91.3 %




260

240

92.3 %

89.8 %




Très bien : 14 (5.8 % des admis) Bien : 52 (21.7 % des admis) Assez Bien : 69 (28.6 % des admis)
Total : 135 (56 % des admis)


Quelques observations

Des élèves entrant en 2nde avec des résultats proches de la moyenne académique aux 3 épreuves écrites du brevet des collèges.

Un taux d’accès au niveau 1ère comparable à celui de l’académie

Des résultats au baccalauréat régulièrement supérieurs aux moyennes nationale, académique, départementale
43- RESULTATS AUX EXAMENS PROFESSIONNELS SESSION 2010





candidats

admis

%

académie

CAP MCA

21

20

95.2 %

CAP =

78 %

CAP MSA

13

11

85 %




BEP MPMI

18

16

89 %

BEP =

79 %

BEP MEI

17

13

76.5 %




Bac Pro TU

22

18

82 %

Bac Pro =

88 %

Bac Pro MSC

15

15

100 %




BTS Aéronautique

42

32

76 %

BTS Aéro

national

69 %


Quelques observations

Des résultats généralement supérieurs aux moyennes académiques mais un suivi particulier à renforcer dans certains domaines, notamment auprès des élèves affectés sur un 2ème ou un 3ème vœu.
44- POURSUITE D’ETUDES POST BACCALAUREAT GENERAL

Les données ci-dessous concernent les élèves ayant obtenu leur baccalauréat en juin 2010.

Le nombre de réponses est significatif et fiable





Série L

Série ES

Série S

Total

Nombre et % de réponses

18 (86 %)

84 (91 %)

128 (95 %)

230 (92.5 %)

Université

17 (94 %)

45 (53.5 %)

55 (47 %)

117 (51 %)

BTS-DUT-Ecole

commerce

1

28 (33 %)

29 (22 %)

58 (25 %)

CPGE-Ecoles

d’Ingénieurs




7 (8.5 %)

Dont 4 filles

38 (30 %)

Dont 8 filles)

45 (20 %)

Autres




4

6

10


Evolution 2007, 2008, 2010





L

2007

L

2008

L

2010

ES

2007

ES

2008

ES

2010

S

2007

S

2008

S

2010































Université

50 %

82 %

94 %

43 %

50 %

53.5 %

40 %

38 %

51 %

DUT/BTS

15 %

4,5 %

6 %

33,3 %

19, 5 %

33 %

24,2 %

26,5%

25 %

CPGE

15 %

-

-

14,3 %

11 %

8.5 %

30,5 %

30,5 %

20 %

Divers

10 %

13,5

%

-

9,5%

19,5%

4.7 %

5,3 %

5 %

4.3 %


Quelques constats

Les élèves titulaires du baccalauréat ES ou S intègrent à 50 % l’université.

Un nombre important de titulaires du bac S se dirigent vers la faculté de médecine, très peu sont inscrits en mathématiques ou sciences physiques.

La plupart des bacheliers ES intégrant l’université suivent des études de droit ou d’AES. Les bacheliers littéraires se dirigent très majoritairement vers les langues et la psychologie.
Série S : les filles représentent 37.5 % des réponses mais seulement 21 % des CPGE

45- DEVENIR POST BACCALAUREAT PROFESSIONNEL ET POST BTS


Domaine aéronautique




2008

2009

Baccalauréat

professionnel

Poursuite

Insertion

80 %

20 %

74 %

26 %

BTS

Poursuite

Insertion

60 %

40 %

66 %

34 %


La plupart des étudiants de BTS poursuivent leurs études pour préparer une licence professionnelle. Certains intègrent une école d’ingénieur.

La majorité des élèves titulaires du baccalauréat professionnel préparent une Mention Complémentaire. Certains poursuivent leurs études en STS.
45- REPARTITION FILLES/GARCONS
Voie générale




Filles

Garçons

2nde générale 2009-2010

51 %

49 %

1ère générale 2010-2011

53 %

47 %




1ère générale par série

Filles

Garçons

1ère L

77 %

23 %

1ère ES

63 %

37 %

1ère S (ensemble)

40.5 %

59.5 %

dont 1ère Ssvt

50 %

50 %

dont 1ère Ssi

27 %

73 %


Globalement les filles réussissent mieux en classe de 2nde

La répartition dans les différentes séries de 1ère est encore très marquée: filles largement majoritaires en 1ère L et ES, et très minoritaires en 1ère Ssi.

Un constat similaire peut être fait en observant les groupes d’élèves qui accèdent à une classe de 1ère technologique : les filles sont très majoritaires en STG et quasiment absentes en 1ère STI.
Voie professionnelle





Filles




Garçons




Total

2nde professionnelle

6

5.5 %

104

94.5 %

110

1ère professionnelle

2

2 %

94

98 %

96

Terminale pro + MC

6

4.5 %

126

95.5 %

132

STS

4

7.7 %

48

92.3 %

52

Ensemble

18

4.6 %

372

95.4 %

390


Le constat est limpide. La présence des filles dans la voie professionnelle industrielle est pour le moins discrète.
46- ABSENCES DES ELEVES

Le tableau ci-dessous prend appui sur le relevé des absences entre septembre et fin février de l’année scolaire, c'est-à-dire sur les deux premiers trimestres (20 semaines de classe).





Nombre

d’absences / jour/

classe

2007-2008

Nombre

d’absences

/jour/classe

2010-2011

Taux

d’absentéisme

2nde générale

0.7

De 1 à 3

De 3 % à 9%

1ère L

1

De 1 à 2

De 5 % à 9 %

1ère ES

2

De 1.5 à 2.4

De 6 à 8 %

1ère S

0.5

De 0.9 à 1.6

De 3 % à 5 %

Terminale L

0.6

2

8.5 %

Terminale ES

1.9

1.9

5.5 %

Terminale S

2.76

De 0.5 à 1.8

De 1.5% à 6 %




Moyenne

nationale

(2006):

de 2.2% à 5.4%

selon les mois

2nde pro.

2.4

De 2 à 3

De 8.5 % à 14 %

1ère

professionnelle

2.45

De 1.5 à 3.5

De 7 % à 14 %

Terminale prof

1.75

De 1.2 à 2

De 5.5 % à 8.5 %




Moyenne

nationale

(2006)

de 5.7% à

12.4%selon les mois

Total

1.99








Remarques 2007-2008

11 élèves cumulent au moins 20 ½ journées d’absences (3 entre 30 et 35)

- 6 élèves de la voie générale

- 5 élèves de la voie professionnelle

18 élèvent cumulent entre 15 et 19 ½ journées d’absences

- 9 élèves de la voie générale

- 9 élèves de la voie professionnelle

Remarques 2010-2011

Le relevé des absences 2010-2011 est vraisemblablement plus fiable que celui effectué en 2007-2008.

- Une évolution très différenciée, certaines classes voyant une diminution du taux d’absences d’autres une augmentation

- Un nombre d’élèves « absentéiste » en hausse sensible

76 élèves cumulent au moins 20 ½ journées d’absences

Dont 33 élèves de la voie générale (8 > 40 ½ journées)

Dont 43 élèves de la voie professionnelle (11 > 40 ½ journées)
V- QUELLES PERSPECTIVES ?
51-DES ELEMENTS DE CONTEXTE NATIONAL ET/OU ACADEMIQUE

Assouplissement de la carte scolaire

Cadre budgétaire contraint : Révision Générale des Politiques Publiques Augmentation des Heures Supplémentaires Année au détriment des Heures Poste Modification du niveau de recrutement et de la formation professionnelle des enseignants.

Evolution du mode de fonctionnement de certains établissements (Programme ECLAIR : Ecoles Collèges Lycées pour l’Ambition l’Innovation et la Réussite).

Un contexte de réformes : réforme du lycée, rénovation de la voie professionnelle, collège du socle commun, autonomie des universités.

Des objectifs rappelés : 80 % d’une classe d’âge titulaire du baccalauréat et 50 % diplômés de l’enseignement supérieur.

Discours injonctif pour réduire (à défaut de supprimer) le redoublement

Ainsi les collèges sont-ils invités à ne pas dépasser un taux de redoublement de 2% pour chaque niveau, (ce qui équivaut à 0.6 élèves pour une classe de 30) et les LGT à favoriser l’accès en 1ère de 95 % des élèves de 2nde G&T. (ce qui équivaut à 1.75 redoublant pour une classe de 2nde de 35 élèves).
Une autonomie des EPLE de plus en plus invoquée

Transfert progressif de responsabilités vers les EPLE (quelques objectifs affichés et des contrôles renforcés)

Remplacement des personnels absents (affaiblissement des moyens académiques) Libre utilisation d’une partie des moyens alloués dans la DGH

Incitation forte à développer de plus en plus de dispositifs hors temps scolaire : stages de langue vivante, stages de remise à niveau, stages passerelle, tutorat sur la base du volontariat
Un accroissement des dispositifs nécessitant une approche interdisciplinaire : TPE, Enseignements d’exploration, Accompagnement Personnalisé
52-DES ELEMENTS DE CONTEXTE LOCAL
UNE DEMANDE SOCIALE COMPLEXE

Un rapport à l’école diversifié : consumérisme pour certains, très élastique pour d’autres, «surinvesti » pour quelques-uns (qui semblent considérer que tout se joue à 16 ans)

Un recours accru aux officines privées de cours particuliers

Des activités extra scolaires en nombre : le jeune de 2011 semble ne plus avoir le droit ou le temps de s’ennuyer
UN ENVIRONNEMENT EN EVOLUTION CONSTANTE

Le lycée est situé sur une zone périurbaine en pleine évolution où, à moyen terme sont prévus 3500 logements.

L’environnement du lycée - démographique, social, économique, géographique- est naturellement appelé à évoluer.
UNE POPULATION SCOLAIRE CHANGEANTE

Hétérogénéité croissante des classes de 2nde générale et professionnelle (Baisse des taux de redoublement au collège).

Augmentation du nombre d’élèves confrontés à des difficultés de nature diverse L’année scolaire 2010-2011 connaît une forte augmentation du nombre de PAI (Protocole d’Accueil Individualisé) et de PPS (Projet Personnalisé de Scolarité) :

38 dossiers soit 13 en 2nde , 15 en 1ère et 10 en terminale

Augmentation du nombre d’élèves absentéistes (> 40 ½ journées sur 2 trimestres) Quelques abandons en cours de formation

Une prégnance forte du numérique dans l’environnement personnel des élèves (Téléphone portable, internet, réseaux sociaux…)

Modification assez sensible du rapport individuel au travail scolaire
53- QUELLES ORIENTATIONS POUR LES 3 PROCHAINES ANNEES ?
Un enjeu : une formation commune pour tous dans la perspective du baccalauréat (général, technologique ou professionnel) et la préparation à des études supérieures exigeantes pour une partie des élèves
Dans quelle(s) direction(s) pouvons-nous (devons-nous ?) avancer collectivement ?

Les éléments ci-après ne sont que des hypothèses ; Il conviendra d’en valider certaines ou d’en examiner d’autres pour, au final, ne retenir que celles qui paraissent les plus pertinentes et les plus adaptées à la situation et à l’évolution du lycée.
Susciter l’implication des élèves, favoriser l’initiative personnelle et collective

Mise en œuvre de projets (ou réalisations) de groupe, de classe : Conception et rédaction d’un journal par exemple,

Réalisation d’un document promotionnel pour telle ou telle formation (filles en 1ère SI ou STI, en baccalauréat professionnel industriel…),

Mise à jour du site internet du lycée

Actions éducatives : parrainage, don du sang … Entretien du lycée (jardin ?)

Tutorat d’élèves de 2nde par des élèves de 1ère ou terminale

Participation à l’organisation de certaines manifestations (Métiers- Formations, Portes Ouvertes) ou de certaines rencontres/conférences.
Poursuivre une politique dynamique d’éducation et de prévention

Outre les différentes opérations de prévention (conduites à risques, absentéisme…) et la consolidation de l’éducation à la vie sexuelle et affective il nous paraît important d’aider les élèves à prendre un peu de distance par rapport à l’environnement numérique.

Pour cela nous pouvons envisager :

L’organisation d’une opération de sensibilisation (une ou 2 journées sans portable et sans écran..)

La sollicitation des associations de parents d’élèves,

La mise en place d’ateliers valorisant un usage raisonné du numérique

(Club échec numérique par exemple.)

L’implication des élèves dans différents projets (cf paragraphe précédent) constitue également un levier intéressant pour atteindre cet objectif.
Valoriser les approches pédagogiques interdisciplinaires

Réflexion autour des modalités et des enjeux de certaines évaluations : TPE, Enseignement d’exploration, devoirs communs, examens blancs… Développement des espaces de concertation (Accompagnement Personnalisé, Enseignements d’exploration, TPE….)

Pratique d’une Langue Vivante (Dispositifs DNL/LV en 2nde, en 1ère, en terminale, Pérennisation des partenariats)

Accompagnement des changements de parcours éventuels (2nde G&T - 1ère professionnelle, changement de série de 1ère à Terminale…) Adaptation de l’organisation des rencontres parents-professeurs
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   42

similaire:

Course en durée (Niveau 3) iconCourse en Durée (Niveau 4)

Course en durée (Niveau 3) iconConcours national
«Niveau 1 ou 2»; en leur absence, le candidat n’est éligible qu’au classement en niveau 3

Course en durée (Niveau 3) iconConnaissances linguistiques: (1 niveau excellent; 5 niveau rudimentaire)

Course en durée (Niveau 3) iconLa planification suggérée pour l’étude des dossiers thématiques doit...

Course en durée (Niveau 3) iconComment réorienter l’épargne française en faveur de la croissance ?
«Au niveau agrégé, c’est moins le niveau que l’allocation de l’épargne qui freine la croissance»

Course en durée (Niveau 3) iconHier avait lieu le premier débat de la Primaire de la droite et,...
«En France, la durée d'indemnisation est la plus longue d'Europe mais la durée de formation des chômeurs est la plus courte. C'est...

Course en durée (Niveau 3) iconMacroeconomie 2eme semestre
Grande variable d’un ensemble de petites variables), comme le revenu national, le niveau de consommation global, niveau d’investissement,...

Course en durée (Niveau 3) iconRésumé : Dans le prolongement des études relatives à la fracture...

Course en durée (Niveau 3) iconDurée

Course en durée (Niveau 3) iconCourse en duree n°3






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com