Micro-économie : exposé : Les marchés boursiers sont-ils parfaits ?





télécharger 11.24 Kb.
titreMicro-économie : exposé : Les marchés boursiers sont-ils parfaits ?
date de publication05.07.2017
taille11.24 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > documents > Documentos
Micro-économie : exposé : Les marchés boursiers sont-ils parfaits ?
Le marché boursier est le lieu de rencontre entre offre d’achat de titres et demande d’achat de titres. Il s’y échange en effet des actions(parts d’entreprises) mais aussi des obligations et titres plus complexes. Le marché boursier est en fait composé de deux marchés distincts : le marché primaire est le marché d’émission des actions où celles-ci sont proposées à des prix fixés par les entreprises emettrices et achetées par des courtiers pour être mise en vente sur le marché secondaire, lieu le plus important et identifié à la bourse, en effet c’est dans ce martché que s’échangent les titres entres particuliers, courtiers entreprises investisseurs institutionnels et que s’établissent les côtes. Après cette rapide description du marché boursier passons à notre sujet de fond, ces marchés boursiers sont-ils parfaits ? Non, ils ne sont pas parfait, cela sera l’objet de notre premier développement. Toutefois, force est de constater que si ces marchés ne sont pas parfaits au sens classique du terme à savoir qu’ils ne respectent pas les conditions de CPP, ils sont efficaces et fonctionnent , jouant un role central dans notre économie capitaliste, de plus rappelons que la théorie de CPP est normative et qu’elle est innategnable on peut tendre vers celle-ci mais pas la toucher totalement.


  1. Les marchés boursiers ne sont pas parfaits


Comme tout marché, résultent d’hypothèses sur mode fonctionnement, modèles théoriques ne pouvant être vérifiés à 100 %

A ) Ils répondent imparfaitement aux hypothèses de cpp et d’absence d’externalité

Marchés boursiers seraient parfaits s’il respectaient notion cpp. Pour tout marché, 5 pts à respecter pour avoir cpp : atomicité (grand nb d’offreurs et de demandeurs peu influents sur marché), homogénéité du produit (produits doivent avoir les mêmes caractéristiques), liberté d’entrée sur le marché (de même tout concurrent sortie libre à tout moment), transparence (acheteurs et vendeurs informés offre/demande et conditions de prix) fluidité offre et demande (offre doit pouvoir s’adapter à demande, demande émise sans aucune contrainte)

Ainsi conditions très rarement réunies sur marché boursier (quasi monopoles : ex. intel, délits d’initiés fréquents…), même si certains marchés tendent à se rapprocher de la cpp

Absence d’externalités : décisions acheteurs et vendeurs n’influent aucunement sur personnes ne prenant pas part au marché. En réalité, activité marchés entraîne souvent répercussions appelées externalités qui telle pollution affectent personnes ne participant pas activité marchés. Comme acheteurs vendeurs ne tiennent pas compte de cela, équilibre du marché inefficient.

Abordons pb d’un pt de vue plus spécifique aux marchés boursiers :

 B ) Ils connaissent des aléas aux conséquences désastreuses : les bulles spéculatives

Bulle spéculative lorsque cours actions s'écarte de son chemin de croissance d'équilibre et adopte chemin de progression explosif, frénésie d’achats et de ventes d’actions, comme années 20 aux EU. Bulle augmente en volume tant que intervenants financiers croient en sa croissance (politique haussière). Mécanisme s'auto alimentant : quand cours augmentent, perspectives profits poussent opérateurs à garder leurs actions et à spéculer les cours à la hausse. Economie réelle continue évoluer à un taux de croissance plus bas, rodinaire voire déprimé. Bulle explose lorsque opérateurs boursiers se rendent compte du caractère artificiel de croissance. Impulsions diverses : palier de croissance, brusque diminution du cours d'une action particulière (1929), déficit commercial ou brusque augmentation du taux d'intérêt d'une grande puissance (EU 1987)... Quand cela arrive, tous opérateurs cherchent à vendre (politique baissière), d’où effondrement des cours, et krach boursier entraînant des failllites en chaîne d’entreprises, comme en 1929, en 1987, en 90 au Japon, en 97 Asie Sud-Est, en 2000 pour le Nasdaq. Ces krachs sont-ils inévitables ? résignation ? ne pas oublier krachs célèbres Londres 1826, Vienne 1873, caractère cyclique de ces aléas, presque inévitable…

 

Ainsi avec de tels aléas difficilement contrôlables et nuisibles au bien-être de l’économie, marchés boursiers ne sauraient être parfaits. Malgré tout, peut-être sont-ils le moins mauvais des systèmes…



  1. Mais ils sont centraux et efficaces




    1. Le role du marché boursier, un rôle central


Le marché boursier répondait originellement à l’objectif de fionancement des entreprises par le biais de la vente de part de celle-ci, toutefois, le dévellopement du marché secondaire et de l’échange de titres a donné à la bourse ses autres dimensions, à savoir la répartition efficace des valeurs mobilières et la spéculation qui loin d’être néfaste agit comme uèn régulateur, ammortisseur (on achète qd les nouvelles sont mauvaise et on vend qd elles sont bonnes).

Enfin, la bourse traduit l’opinion des milieux d’affaires sur le comportement des entreprises et sur la politique économique du gouvernement.


    1. Le marché boursier, une mécanique efficace


Ce rôle central va de pair avec l’efficacité des marchés boursiers de par le monde, nous allons proposer quelques chiffres pour montrer l’importance de ces marchés.
En 2001 la capitalisation boursière a atteint 2070 milliards d’euros sur le marché euronext.

Sur le même marché, le volume des capitaux échangés sur les valeurs domestiques et étrangères représentait 1668 milliards d’euros en 2001

235 millions de contrats de vente d’actions ont été négociés.

1653 société côtées en 2000

Euronext est le résultat de la fusion entre les bourses de Paris Bruxelles et Amsterdam.

similaire:

Micro-économie : exposé : Les marchés boursiers sont-ils parfaits ? iconGrille indicative de présentation d’une ressource tice en ses
«subprime»). La croissance est ainsi soutenue par l'endettement: c'est le "boom économique "général qui voit aussi se former des...

Micro-économie : exposé : Les marchés boursiers sont-ils parfaits ? iconTranscription baumard moreno séquence b
«on va perdre», ils ont perdu leur fleuron de la micro mécanique dans ce bassin, dans cette vallée de la forêt noire, et en même...

Micro-économie : exposé : Les marchés boursiers sont-ils parfaits ? icon1 Après avoir présenté les fonctions de base des banques commerciales,...
«les établissements de crédit sont investis de fonctions macroéconomiques essentielles, contribuer au financement de l’économie,...

Micro-économie : exposé : Les marchés boursiers sont-ils parfaits ? iconRÉsumé Le concept d’hybridation traduit les différents mouvements...
«forme d’insertion prédominante sur le marché du travail» (Carleial, 2006), nombre d’individus ne se retrouvent pas dans cette catégorisation,...

Micro-économie : exposé : Les marchés boursiers sont-ils parfaits ? iconVoici 3 travaux effectués par les élèves de 1° L dans le cadre du...
«Mais cette supposition était encore aussi absurde que l’autre». Voltaire critique l’argument religieux qui expliquerait le meurtre...

Micro-économie : exposé : Les marchés boursiers sont-ils parfaits ? iconA. Histoire B. Les principes institutionnels C. Les missions de l’entreprise...
«Les changements nécessaires ne sont acceptés que s’ils sont élaborés collectivement et si leur signification est lisible. Mais plus...

Micro-économie : exposé : Les marchés boursiers sont-ils parfaits ? icon1. Un acte authentique relevant du droit d’instrumenter exclusivement notarial
«Rapport sur les professions du Droit», IL dénonçait les clivages et défiances persistantes entre ces deux acteurs du Droit. Ceux-ci...

Micro-économie : exposé : Les marchés boursiers sont-ils parfaits ? iconLicence Anglais Economie-Gestion (L1) Introduction à l’économie
«biens» sont-ils substituables ou complémentaires ? Justifiez de façon rigoureuse

Micro-économie : exposé : Les marchés boursiers sont-ils parfaits ? iconLes marchés reviennent-ils toujours à l’équilibre ?

Micro-économie : exposé : Les marchés boursiers sont-ils parfaits ? iconChapitre I -l’organisation générale des échanges internationaux....
«Quatorze points» de Wilson*. En 1945, ils y parviendront, parce qu’ils sont plus hégémoniques, et parce que les autres pays sont...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com