Synthese debat petale n°4





télécharger 6.83 Kb.
titreSynthese debat petale n°4
date de publication13.12.2016
taille6.83 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > comptabilité > Documentos
SYNTHESE DEBAT - PETALE n°4

"LA FONCTION MERITOIRE DES ASSOCIATIONS ET LES ENJEUX EN TERMES DE GOUVERNANCE"

Rapporteur : Dominique Seghetchian (administratrice, APSER 37)

A noter d'abord une participation très relative à cet atelier : une vingtaine de participants, un seul éducateur (l'animateur), un petit quart d'administrateurs, une majorité de directeurs ou chefs de service.

1. La problématique a d'abord été abordée à travers la question de la non-lucrativité.

- La non-lucrativité est un principe inscrit dans le fait associatif. Des exemples ont montré quelques coups de canifs dans ce principe : faire de la formation une activité qui alimente les ressources de l'association, création en parallèle d'un fonds destiné à alimenter les finances associatives...

- Cette interrogation soulève le paradoxe auquel la prévention spécialisée fait face : entre la volonté d'autonomie des équipes et le besoin de vivre avec des ressources dont on ne dispose pas. Cela pose question, quant à la prise en charge de la difficulté par la société.

- Faut-il se résoudre à vivre sans ces ressources?

- La prévention spécialisée est-elle partenaire ou prestataire de service ?

- C'est un aspect de l'implication de bénévoles sur un territoire social. Les modalités de cette implication apparaissent diverses et complexes : les habitants à l'origine de la prévention ont perdu leur place parmi les bénévoles. Ceux-ci peuvent intervenir dans diverses postures : soutien au directeur, en binôme avec le directeur...

2. La deuxième question portait sur la mise en œuvre d'une gouvernance alternative entre gouvernance politique et économique.

- Resituer l'action associative entre le politique et le technique.

- Le positionnement et la marge d'action par rapport à la commande publique fait débat.

- Quel apport des associations de prévention spécialisée à la commande publique? Comment les faire valoir?

- Possibilité de financements tiers (voir la question de la non-lucrativité).

- Au lieu de parler et construire ensemble, les acteurs de la prévention spécialisée se retrouvent en concurrence.

- Nous minimisons nos capacités de rapport de force, pourtant des réseaux (départementaux, régionaux) existent.

3. Troisième question : celles du professionnalisme.

- Distinguer le professionnalisme qui caractérise les professionnels et d'autre part la compétence, la légitimité qui appartiennent au CA, représentant de la dimension politique de l'association.

- Il peut y avoir des situations, surtout dans les grandes structures, de toute-puissance des administrateurs sur les acteurs de terrain.

- Concevoir la compétence de façon large.

- Du fait de la complexité administrative croissante les associations recherchent de plus en plus de bénévoles ayant des compétences techniques pointues.

4. Dernière question : la mutualisation voire les rapprochements inter-associatifs

- Les fusions-absorptions produisent plus de concurrence que d'échanges et de synergies.

- Les grosses associations ont les reins plus solides et permettent de créer des postes correspondant à des professionnalités pointues.

* Première limite : que dans le cadre d'associations muti-sectorielles la prévention devienne une variable d'ajustement ;

* Deuxième limite : la mutualisation peut aboutir à la négation des singularités qui sont à la base de l'action de prévention spécialisée.

Une remarque finale du rapporteur : le questionnement par le prisme de la gouvernance ne semble pas permettre (du fait de l'absence des éducateurs ?) de traiter ce qui était posé comme le fil rouge du débat : comment construire avec le public des coopérations autonomes (donc émancipées d'une dépendance à la puissance publique ou à l'économie de marché) qui soient porteuses de transformations sociétales (dont les impacts sociaux soient mesurables).

similaire:

Synthese debat petale n°4 icon14 H. 15 | II. Rapport moral présenté par le président du Cégom quant...
«Synthèse des propositions de l’outre-mer dans l’Hexagone», réf. 20090831-85, sur proposition du bureau national & sur la base de...

Synthese debat petale n°4 iconRencontres Dauphine Santé
«Bismarck, Beveridge, débat d’hier? Débat d’aujourd’hui? Débat de demain? Quel modèle de financement de la protection sociale?»

Synthese debat petale n°4 iconRencontres Dauphine Santé
«Bismarck, Beveridge, débat d’hier ? Débat d’aujourd’hui ? Débat de demain ? Quel modèle de financement de la protection sociale...

Synthese debat petale n°4 iconÀ l’occasion du cycle «Les Annales en débat», la rédaction des
«Les Annales en débat», la rédaction des Annales hss vous invite le vendredi 4 avril au débat organisé autour du no 1-2014, sur le...

Synthese debat petale n°4 iconRésumé L’adhésion de la Guinée-Bissau à l’uemoa, en mai 1997, a été...

Synthese debat petale n°4 iconRésumé : Le débat qui a eu lieu en Angleterre dans la première moitié du XIX
«Régulation économique et sociale et libéralisme mondial dans l'Angleterre de la première moitié du xixe siècle : les corn laws en...

Synthese debat petale n°4 iconLe rapport «Financements innovants de l’efficacité énergétique» du...
«Financements innovants de l’efficacité énergétique» du Plan Bâtiment durable a été présenté le 18 février. Le débat bip-enerpresse...

Synthese debat petale n°4 iconLa synthèse est notée sur 40 points
...

Synthese debat petale n°4 iconDébat : La croissance en question

Synthese debat petale n°4 iconDebat d’orientation budgetaire 2012






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com