Introduction à la vmc double flux





télécharger 192.91 Kb.
titreIntroduction à la vmc double flux
page7/10
date de publication07.01.2017
taille192.91 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > comptabilité > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

Impact du rendement du caisson sur les besoins de chauffage


Partons sur une construction passive, et étudions trois choix différents :

- La logique "low-cost", avec échangeur non certifié, avec échangeur courant croisé 50%.
- La logique caisson moyen de gamme, échangeur contre courant 75%.
- La logique haut de gamme, échangeur à plus de 90%.

(Calculs réalisés à partir de la feuille de calcul PHPP - Passiv Haus Institut, dans cet exemple, la chute de rendement lié au réseau n'est pas pris en compte)

 

Débit moyen

Rdt %
PHI
caisson

Déperdition de chaleur aéraulique

Bilan besoin
chauffage

Logique "low cost"

155 m3/h

50%

1992 kwh/an

23.5 kwh/m²

Logique "moyen de gamme"

155 m3/h

75%

1132 kwh/an

17.5 kwh/m²

Logique "haut de gamme"

155 m3/h

93%

475 kwh/an

13.4 kwh/m²

 

Ici, le choix du caisson est ce qui détermine la frontière entre le non passif et le passif, limite fixée à 15 kwh/m². Il serait toutefois possible d'être passif avec le choix moyen de gamme, mais cela nécessiterait des surinvestissements sur les autres postes de déperditions.
Par ailleurs, au delà de la logique performance thermique, il faut tenir compte de la température de soufflage, qui en dessous de 15°C se traduit par un inconfort thermique. C'est d'ailleurs l'un des critères de certification d'un produit passif : que même à -10°C la température de soufflage ne soit pas inférieure à 16.5°C.

Dans une logique "basse consommation", avec un appareil de chauffage plus important (poêle, réseau de radiateurs...), cette surconsommation de 4 kwh/m² entre les caissons haut de gamme et moyen de gamme n'est pas décisive. L'intérêt économique dépendra du prix d'achat de l'énergie en chauffage qui déterminera le retour sur investissement d'une solution par rapport à l'autre. Se focaliser uniquement sur le paramètre rendement thermique de l'échangeur est une appréciation biaisée.

Dans tous les cas, les caissons à courants croisés, qui sont souvent associés à des moteurs standards, assez consommateurs d'électricité, ne sont pas assez efficaces, et seront une solution moins pertinente que la vmc simple flux hygroréglable.

3 - Le rendement thermique effectif de l’installation


Le rendement de l’installation dépend de la conception et la réalisation du système de ventilation. Ce paramètre peut sembler secondaire mais il sera essentiel de limiter les déperditions du réseau pour obtenir un rendement d’installation proche du rendement échangeur :

- en isolant les conduits air neuf et rejet extérieur, car ces conduits font circuler un air froid. S’ils étaient insuffisamment isolés, ils refroidiraient le local technique. L’air neuf se réchauffe en amont de l’échangeur : le rendement baisse (uniquement valable si le caisson est en volume chauffé, sinon c'est l'inverse).

- en utilisant des conduits de distribution (air extrait et air neuf) étanches à l’air. Toutes les connexions si elles ne sont pas parfaitement étanches, ou si le conduit est fragile (peut se percer) créent des fuites d’air et conduisent à dissiper une partie des calories et une baisse de débits au niveau des bouches.

Un exemple pour comprendre :

Cas 1 : Caisson VMC double flux disposée dans les combles (hors volume chauffé), avec 10 ml de conduits d'air insufflé en dn125 passés en combles et 10 ml de conduits d'air extrait en dn125 passés en combles également (hors volume chauffé). Le choix se porte sur des conduits souples en aluminium spiralé avec 25 mm de laine minérale.

Cas 2 : Caisson VMC double flux disposé en local technique (dans volume chauffé), avec 1.5ml de conduit pour rejet et 1ml pour la prise d'air neuf, en conduit rigide isolé par 50mm d'isolant.

(Calculs réalisés à partir de la feuille de calcul PHPP - Passiv Haus Institut)

Exemple de produit

Débit moyen

Rdt %
PHI
caisson

Rdt % effectif
installation

Déperdition de chaleur dans le réseau

Surconso
chauffage

Aldes DEE FLY

155 m3/h

73%

50.1%

789 kwh/an

+ 5.52 kwh/m²

Aldes DEE FLY

155 m3/h

73%

71.6%

49 kwh/an

+ 0.33 kwh/m²


1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

similaire:

Introduction à la vmc double flux iconC tous flux systèmes de fermeture Introduction

Introduction à la vmc double flux iconP. 2 :}} Solidarité internationale
«manif pour tous» et soutenu par les catholiques intégristes. On n’aura donc pas une double ration de frites mais une double ration...

Introduction à la vmc double flux iconAdresse à compléter
«Simple révisabilité» (SR), «Double révisabilité» (DR), «Double révisabilité limitée» (DL))

Introduction à la vmc double flux iconI les différents domaines de la logistique
La logistique se rapporte à l'ensemble des activités qui touchent à la fois les flux physiques (matières premières, produits, etc.)...

Introduction à la vmc double flux iconBibliographie 62 Cône Sud et Brésil Introduction du Chapitre 4 :...
«nouveau régionalisme», caractérisé par la multiplicité des flux et des réseaux qui polarisent les activités tissant les filets de...

Introduction à la vmc double flux iconSemaine 3 L'analyse des flux de substances
«L'analyse des flux de substances» de la semaine 3 du mooc «Économie circulaire et innovation». Ce n’est donc pas un cours écrit...

Introduction à la vmc double flux iconSemaine 3 L'analyse des flux de substances
«L'analyse des flux de substances» de la semaine 3 du mooc «Économie circulaire et innovation». Ce n’est donc pas un cours écrit...

Introduction à la vmc double flux iconChapitre 1 : Les relations monétaires internationales
«double cours» pour sa monnaie. Le double cours correspond à un taux de change pour le commerce et un taux de change pour les transferts...

Introduction à la vmc double flux iconChapitre 1 : Les relations monétaires internationales
«double cours» pour sa monnaie. Le double cours correspond à un taux de change pour le commerce et un taux de change pour les transferts...

Introduction à la vmc double flux iconChapitre2, question 1 : Quelles sont les grandes évolutions de l’emploi...
L’évolution du taux de chômage ou d’emploi résulte toujours de la différence entre des flux d’entrées et des flux de sorties. C’est...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com