L'approche méthodologique de l'écrit 1





télécharger 338.61 Kb.
titreL'approche méthodologique de l'écrit 1
page2/7
date de publication06.06.2019
taille338.61 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > comptabilité > Documentos
1   2   3   4   5   6   7

II) la quête de respectabilité :



le thème de l'appréciation de la valeur physique est largement exploité (notamment dans la revue EPS) depuis plusieurs années. Dès 1957 environ ( ?), Letessier a mis au point une table de cotation de performance. Échelle de référence « rationnelle et précise » dont l'utilisation est aisée.
La discipline peut ainsi revendiquer un statut scientifique et justifier sa place au baccalauréat (au moins de façon formelle). Elle peut donc participer au classement des élèves, à l'époque très prisée dans le système scolaire.
During (l'éducation physique entend s'assimiler aux autres disciplines, participant au calcul des moyennes, qui consolident le pouvoir des institutions scolaires sur les élèves ».
Thibault est très critique « les professeurs d'éducation physique ont repris (...) sous une autre forme la politique d'Amoros, c'est-à-dire qu'ils ont cherché à faire sérieux en acceptant le formalisme des disciplines traditionnelles dans ses formes les plus contestables ».
III) le souci de la norme scolaire :
Arnaud ; cette recherche paraît indispensable pour la reconnaissance institutionnelle de la discipline. Autrement dit, les représentations caractéristiques du fonctionnement du système scolaire ne peuvent être délibérément ignorées, lorsque la préoccupation de légitimité est aussi forte.
Néaumet 1960 ; inflation des notes ? non, les statistiques montrent qu'il peut y avoir comparaison avec les notes des autres disciplines. Petit à petit, la table Letessier va se durcir car plus de pratique.
IV) les tentatives de déstabilisation (crise d'identité de l'éducation physique) :
Entre 1962 et 1964, les initiatives d’Herzog concernant la modification des épreuves suscitent une vive polémique (initiative de l'épreuve de gymnastique et obligation de la natation alors qu'il manque des piscines).
À partir de septembre 1964, de lourdes menaces pèsent sur ces épreuves d'autant plus que Fouchet veut débarrasser du baccalauréat les matières dites non essentielles. « Monter à la corde ne doit pas compenser les fautes de français ».
V) les remises en cause d'une certaine crédibilité de l'éducation physique :
Décalage entre les visées pédagogiques progressistes et sanction d'un enseignement par les épreuves sportives = paradoxe mal assumé par le milieu des enseignants.
Crise d'identité de la discipline. Courant contestataire minoritaire :
-Vigarello « la place abandonnée à l'éducation physique se relève dérisoire ».
-Dumazdier
la rupture de 1984 semble liée au malaise de la profession.
Document vidéo :
1959 : contrôle ponctuel, trois épreuves, performance de travail (qualité d'exécution en gymnastique).
1983 : l'éducation physique sportive à l'éducation nationale. Contrôlant cours de formation = liées évaluation au contenu. La note divisée en quatre parties ; natation athlétisme gymnastique, conduit motrice, connaissances et ip. Changements : élèves plus motivés (avant plus de chance d'avoir une note correcte). Dérives : rapport entre le temps d'apprentissage et d'évaluation. L'évaluation des connaissances est en rupture avec apprentissage.
1993 : disparition de l'option sport de base. Domaine d'action. Trois quarts de la note la prestation physique et un quart les connaissances d'accompagnement.
1995 : compétences plus connaissances, trois activités physiques sportives, CIP.


Programme de l'écrit un : l'éducation physique dans le second degré et le système éducatif de 1945 à nos jours.
Sous chapitre : institution, enjeu éducatif, conceptions et pratiques pédagogiques.
C'est un programme vaste, il faut des connaissances précises.
Pourquoi 1945 : pas d'événement particulier pour l'éducation physique. Ce n'est pas une date clé dans l'éducation physique.
L'éducation physique naît vers 1870. C'est une discipline scolaire très jeune. L'éducation physique va devoir justifier en permanence son réel enjeu éducatif : reconnaissance institutionnelle
1981 : éducation physique devient discipline comme les autres.
1945 à nos jours : éducation physique comme discipline scolaire.
L'éducation physique dans le second degré et le système éducatif :
système éducatif : éducation, institution, système associatif, club, familles, armés...
Sous chapitre :

-institution : ce sont des structures organisées reconnues. Ce sont des créations mobilisant des personnes dont l'utilité est reconnue. Exemple : institution politique (déterminer lois, les textes)
-les instructions officielles : ce sont des textes prévus pour aider les enseignants à organiser leur enseignement.
-l'institution scolaire : c'est la maison d'accueil de l'éducation physique. Redevable aux textes.
-ministère de la jeunesse et des sports : l'éducation physique a été très longtemps sous la dépendance de ce ministère.
-institution sportive
-armés
Enjeu éducatif : débat sur les orientations de l'éducation physique. Quel individu l'éducation physique doit former quand il quitte le lycée. « La guerre des méthodes ».
-deux orientations forte : une formation générale pour le développement de la motricité des élèves. Former un élève, c'est l'amener à pratiquer une activité physique sportive en club sans leur faire réapprendre toutes les bases.
Conceptions et pratique pédagogique : la conception, c'est la façon dont on conçoit, on pense, on imagine. La pratique pédagogique, c'est se poser la question, comment enseigne ont un élève chaque jour ?

Problématique historique de l'approche des questions en éducation physique sportive

L'histoire de l'éducation physique est l'histoire de généraliste car c'est l'histoire d'une discipline scolaire (vaste, complexe). Elle fait appel à beaucoup de connaissances.

C'est mettre en relation l'histoire des institutions. Mise en relation de l'histoire des mentalités, de l'école. Il faut également des connaissances sociologiques (public...). La sociologie de la connaissance / épistémologie des savoir (validité des savoir).
Conséquences :-il faut que l'on soit capable de comprendre et d'expliquer. Il faut faire une histoire compréhensive de l'éducation physique (sens des événements, explication).
-il faut expliquer des faits et non les réciter. Expliquer et comprendre, c'est prendre des positions sur. Il y a de l'interprétation.
Attentes du jury : pour faire tout ça, il faut développer des connaissances, se cultiver (lire, apprendre). Il faut aussi tenter de faire des mises en relation. Il faut également, prendre des risques et s'engager.
Il faut être capable d'expliquer ce qui se passe aujourd'hui avec l'histoire, avec ce qui s'est déroulé. À partir de cela, il faut être capable de dresser des perspectives pour le futur.
Une bonne copie, c'est quand il y a des explications et des prises de position.
Comment aider à faire ce travail de mise en relation et d'explications ?
Créer des catégories d'analyse, c'est déterminer des champs scientifiques :
-analyse interne : c'est l'éducation physique vue par elle-même, en elle-même. Comment l'éducation physique vit, se transforme, bouge...
-analyse externe : ce sont tous les facteurs externes ayant de l'influence sur l'éducation physique.
Pour avancer, il faut avancer les critères indicateurs de ces deux catégories :
-analyse interne : -- textes de loi (instructions officielles), données institutionnelles, politiques (la classe politique, ce sont les députés, les inspecteurs généraux, les inspecteurs pédagogiques).
-- conception, valeurs de l'éducation physique. Les enjeux et les débats = domaine théorique de l'éducation physique. En éducation physique les débats sont permanents car on touche au caractère éducatif avec des oppositions de conception (c'est le domaine de la morale, faire un homme comme ça).
-- les pratiques de l'éducation physique. Que se passe-t-il au quotidien en éducation physique ? pas toujours en synergie avec les débats (il faut environ 10 ans pour transformer les pratiques par un texte de loi).
-- la formation = comment les enseignants sont-ils formés ? évolution de l'éducation physique. La formation est influencée par la conception. De nos jours, il y a une bonne formation théorique.
-- la lisibilité sociale de l'éducation physique. Est-ce que la population des parents d'élèves prend en compte cette discipline ? cette population y porte t-elle un intérêt ?
-analyse externe : -- politique = elle pèse sur l'école et les disciplines. Par exemple, il y a un problème d'intégration des étrangers posant un problème sur l'école comme la laïcité par exemple.
-- économique = elle pèse sur les systèmes en général. Par exemple, les scientifiques affirment qu'il faut six semaines de cours suivis de deux semaines de vacances, ceci pour un bon rythme scolaire. Mais ceci n'a jamais été voté, car cela poserait un problème économique durant les vacances d'hiver car celle-ci ne serait plus étalée sur un mois mais bien sur deux semaines.
-- sociale = comment vivent les gens ? le travail et les loisirs. L'école doit être efficace pour former les futurs travailleurs. Quand il y a beaucoup de chômage, on veut former plus longtemps. Il y a une baisse du temps de travail. De nos jours, on passe plus de temps de loisirs que de travail. « Le loisir devient très important » Dumazdier.
Ces trois domaines jouent sur les déterminants de l'école.
Interfaces entre analyse interne et externe :
-relation éducation physique et système scolaire : elles sont liées, mais elles ont des ruptures parfois (parfois, l'éducation physique ne marche pas comme école).
-relations éducation physique et activités sociales : les activités physiques sportives sont devenues des activités incontournables de la société avec la hausse des loisirs. L'éducation physique est la discipline la plus proche des activités sociales reconnues.

Si elle est trop proche des pratiques sociales, il y a des problèmes de lisibilité de l'éducation physique sportive.
-relation éducation physique et santé publique : l'école a une mission de santé.
-relations éducation physiques et armée : avant, le but de l'éducation physique était de former les soldats.
Méthodes de travail pour articuler les questionnements :
-il faut s'appuyer sur la chronologie.
-il faut s'installer, fonctionner sur la continuité / rupture. Il n'y a pas de suite mécanique de l'histoire. Des idées se développent (continuité) et à un moment donné, il y a rupture. Il faut expliquer pourquoi il y a rupture.
-1945 -- 1960 : c'est une période de mise en place des lois sociales pour le confort de travailleurs.
-1968 : mouvement étudiant.
-chronologie, succession des éléments historiques (empilement d'éléments historiques).
-histoire des hommes/société. On est plus sur la société que l'histoire de l'homme. L'homme a peu d'importance sur l'évolution de la société.
-Jahn : Gym all, autrichienne. Idée qu’il y a une nation qui présente une culture particulière avec des mœurs et des idéologies particulières = idée de nation (puis de race). Projet de reconstruction de l’idée nationale et de la gym sont le moyen pour y parvenir. Türnen = ep de la virilité et de la préparation militaire.
-Amoros : Les 1ers gymnastes civils dvp une gym d’origine militaire qui tente de décliner autour d’une perspective de formation = transposition… gym militaire adoucie (gym frce).
-Ling : (Suède) = gym anatomique dt l’objectif est de lutter contre les fléaux de la santé de l’individu. Gym construite et rationnelle (PAS FORCEMENT BONNE).
-Arnold : Idée qui naît d’un véritable prb social en Angleterre. Il y a bcp de bagarres entre les élèves (aristo contre bourgeois) due à la naissance du capitalisme au 19ème. Arnold tente d’importer dans les pratiques violentes les activités de conflits populaires. Progressivement, réglementation des formes violentes, jusqu’à pacification car passage d’une violence réelle à une violence symbolique. Naissance des pratiques sportives modernes.
Ces mvts de conception d’éducation corporelle st des mvts européens qui apparaissent quasiment dans les mêmes années. Cette idée de l’éducation corporelle est une idée très forte dans ces sociétés.
-1960 : deux méthodes différentes pour les instructions officielles en éducation physique sportive. Celles de Merrand et de Le boulch, qui sont en conflit.

Ce sont pas les hommes qui font évoluer en tant que personne
Continuité et rupture pour l'éducation physique sportive avec des analyses interne et externe expliquant l'évolution.
-rupture politique importante en 1945 :
les pays riches vont partager les territoires européens et africains. Accords de Yalta vont partager l'Europe en zone d'influence politique. La guerre froide a des influences sur le monde sportif. Il y a concurrence avec des pays de l'Est (celui qui aura le meilleur sportif).
Économique : c'est une période de reconstruction, c'est une économie libérale avec tout de même un contrôle étatique important donnant une économie florissante. Il y a donc création des lois sociales pour une meilleure vie des salariés (baisse du temps de travail, congés payés en 1936 qui sont mis en pratiques en 1945...). Il y a instauration de la sécurité sociale garantissant une société sociale pour tous.
1945 : il y a obligation des congés payés entraînant les gens à se déplacer, développant la nécessité d'augmenter la maîtrise corporelle (car les parisiens qui partent en vacances à la plage ne savent pas nager...). On travaille pour avoir de meilleurs loisirs.
Ce n'est pas une rupture de l'éducation physique en 1945.
-continuité en 1945 :
En 1920, c'est la première fois que le terme d'éducation physique apparaît dans les textes, avant on parlait de gymnastique. Il y a apparition des premières questions sur l'éducation avec donc des débats, des enjeux et des conceptions différentes. Exemple de conceptions différentes :
-militaire (Jahn), santé (Ling = remodeler le corps des enfants), sportif (de Coubertin = il y a pas une meilleure éducation par le sport, les riches et les pauvres sont au même point), mixte).
Le choix des politiques sur les conceptions sera un non choix. Les politiques vont prendre un peu de tout comme du militaire, de la santé, du sport... Ils vont prendre le meilleur de chaque domaine, c'est ce que on appelle l'éclectique.
-Hébert : (gym) Ep idéologique. Pr lui, le progrès pervertit l’homme en reniant sur ces capacités naturelles de défense. Conception naturaliste, recréer un homme viril (capable de resister à la nature = proche de Jahn). Données sur l’écologie (1875-1957).
-Démeny (1850-1917) : Ep rationnelle voir gym scientifique. Pensée moderne sur le rapport entre la science et la pratique. Idée que l’homme est une mécanique humaine et un humain. Système mécanique gérer par du psychologique. Construction d’une ep rationnelle pour dvp le plus harmonieusement le potentiel humain. Milité par la naissance de la 3ème république et l’école laïque.
-Tissié : Gym de Ling modernisée, anatomique, c’est de la néo suédoise. Perspective de redressement du corps (1852-1935).
-De Coubertain : Idées d’Arnold amplifiées, théorisées et mondialisées. Idée que le sport est une pratique éducative en elle-même. Dvp aussi que le sport est une hiérarchie par rapport à la hiérarchie sociale (1863-1937).
La gym militaire est remplacée par la gym naturelle. Hausse de la gym sportive, physiologique. Enfin, la gym éducative est possible : voici les 3 grdes tendances qui s’affirment. Depuis, l’eps n’a rien inventé. Les théories de l’eps st nées très tôt.
Les politiques, en prenant toutes les meilleures choses. différentes méthodes débouchent sur l'éducation physique santé, nature et sportif.

L'éclectisme :
-gymnastique fondamentale (Demeny, Hébert).

-gymnastique d'application (une partie d’Hébert + quelques apprentissages de gestes sportifs, jeux...).
En 1960, il y a une phase de rupture interne à l'éducation physique. Pourquoi ? car 40 ans d'éclectisme c'est long et pendant ce temps se développent des réflexions, des conceptions, des progressions dans l'éducation physique et car la société évolue (c'est le plein développement des activités sportives avec l'arrivée des femmes dans les associations et il y a aussi une importance dans le domaine de la performance).
Instructions officielles de 1967 : c'est la fin de la phase de rupture. Après 1967, il y a la phase de continuité. Il y apparaît des réflexions de l'éducation physique au service du sport. Il y a une collision entre le système scolaire et le système sportif. L'éducation physique sert à l'initiation sportive de la nation.
1975 : passage de buts à moyen. Comment le sport aide au développement de l'éducation physique = élargissement des perspectives. Il n'y a pas que le sport dans l'éducation physique, il y a aussi les activités d'expression et de plein nature. Comment utiliser le sport pour enseigner ?
1981 : il y a une rupture institutionnelle. On rattache l'éducation physique au ministère de l'éducation nationale. L'éducation physique quitte le ministère de la jeunesse et des sports modifiant cette discipline et donc la façon dont on l'enseigne.

Les professeurs d'éducation physique deviennent des professeurs à part entière, ils ne sont plus à côté mais dans l'école. On voit l'éducation physique se scolariser.

  1. GENESE DE L’EP :



Idée d’ep : Pratique physique est née avec l’homme mais elle est tjrs de type utilitaire. Même avec une perspective utilitaire, il y a transmission des savoirs.
Idée d’école : Neé qd ls familles (grpe social) ont comparé ce qu’elles pouvaient apporter à chacun de leur enfant = inventer une structure qui normalise la sructure du savoir. L’objectif était l’égalité pour tous. Mais l’école entraîne la sélection des disciplines scolaires = choix d’ordre politique = priorité d’utilité sociale (lire et compter) auxquelles va s’ajouter progressivement l’idée de formation des enfants (perdre de la distance par rapport à l’utilité immédiate).

Mais Rousseau, Montaigne et Voltaire parlent de l’éducation corporelle et sa nécessité. Cependant, l’ep n’apparaît tjrs pas dans les disciplines scolaires. Elle apparaît tardivement, naissant uniquement sur des perspectives d’utilité sociale dans une période politique particulière = nécessité d’apporter des données pratiques dans une école considérée trop théorique.
Cette idée naît de la 2ème ou 3ème génération de l’économie libérale en frce (1850 = 1er texte de gym à l’école, mais qui ne marche pas car les textes ne donnent pas les moyens et des démarches données pour que ça marche)…
Il faut attendre 1869 pour voir un texte portant l’obligation scolaire de la gym, mais il est sans effet car il n’y a pas d’enseignants formés et de moyens.
En 1880, un texte de loi prévoit que celui de 1869 est légal et doit dc être appliqué. IL A FALLU ATTENDRE 30 ANS POUR QUE L’EP SE METTE EN PLACE !
Autre pt : statut scolaire de la gym. Elle ne correspond pas à l’image des écoles qui st bruyantes, dans la cours, sous les fenêtres des salles de cours… C’est une pratique utilitaire afin de préparer le futur soldat. La formation des enseignants est nulle. Ceux sont des militaires illettrés = statut minable. L’ep n’est pas perçue comme une discipline scolaire. La pratique se fait aux heures des repas (midi ou soir), ce qui exclue les externes.



  1. METHODES ET ORIENTATIONS THEORIQUES :



L’ep c’est rapidement construite = L’ep a construit 4 grdes orientations assez tôt qui sont fondamentales (Jahn, Ling, Amoros et Arnold) militaire, éducative anatomique et sportive dès les années 70.
Jahn : Gym all, autrichienne. Idée qu’il y a une nation qui présente une culture particulière avec des mœurs et des idéologies particulières = idée de nation (puis de race). Projet de reconstruction de l’idée nationale et de la gym sont le moyen pour y parvenir. Türnen = ep de la virilité et de la préparation militaire.
Amoros : Les 1ers gymnastes civils dvp une gym d’origine militaire qui tente de décliner autour d’une perspective de formation = transposition… gym militaire adoucie (gym frce).
Ling : (Suède) = gym anatomique dt l’objectif est de lutter contre les fléaux de la santé de l’individu. Gym construite et rationnelle (PAS FORCEMENT BONNE).
Arnold : Idée qui naît d’un véritable prb social en Angleterre. Il y a bcp de bagarres entre les élèves (aristo contre bourgeois) due à la naissance du capitalisme au 19ème. Arnold tente d’importer dans les pratiques violentes les activités de conflits populaires. Progressivement, réglementation des formes violentes, jusqu’à pacification car passage d’une violence réelle à une violence symbolique. Naissance des pratiques sportives modernes.
Ces mvts de conception d’éducation corporelle st des mvts européens qui apparaissent quasiment dans les mêmes années. Cette idée de l’éducation corporelle est une idée très forte dans ces sociétés.
Hébert : (gym) Ep idéologique. Pr lui, le progrès pervertit l’homme en reniant sur ces capacités naturelles de défense. Conception naturaliste, recréer un homme viril (capable de resister à la nature = proche de Jahn). Données sur l’écologie (1875-1957).
Démeny (1850-1917) : Ep rationnelle voir gym scientifique. Pensée moderne sur le rapport entre la science et la pratique. Idée que l’homme est une mécanique humaine et un humain. Système mécanique gérer par du psychologique. Construction d’une ep rationnelle pour dvp le plus harmonieusement le potentiel humain. Milité par la naissance de la 3ème république et l’école laïque.
Tissié : Gym de Ling modernisée, anatomique, c’est de la néo suédoise. Perspective de redressement du corps (1852-1935).
De Coubertain : Idées d’Arnold amplifiées, théorisées et mondialisées. Idée que le sport est une pratique éducative en elle-même. Dvp aussi que le sport est une hiérarchie par rapport à la hiérarchie sociale (1863-1937).
La gym militaire est remplacée par la gym naturelle. Hausse de la gym sportive, physiologique. Enfin, la gym éducative est possible : voici les 3 grdes tendances qui s’affirment. Depuis, l’eps n’a rien inventé. Les théories de l’eps st nées très tôt.



  1. LES PREMICES DES LOIS D’EP DE 1945 :



1) L’éclectisme :

Caractéristiques de ce mouvement : Sa durée s’étale sur une 60aine d’années. C’est une méthode d’ep qui s’appuie sur toutes les méthodes existantes.
2 idées = ep sur la santé, les sciences et une ep sur la morale (sportive, naturelle…). Les traits communs st la séparation entre entre la gym fondamentale (indispensable, de base) et la gym d’application (mise en pratique des fondamentaux). Eclectisme est la formation fondamentale d’élèves devant ensuite pouvoir prendre effet dans la vie sociale.
Hébert = leçon de plateau, mais impossible de faire la gym d’Hébert à l’école d’où réduction pour le cadre de l’école.
Gym d’application = hébert dehors + pratiq sportives qui dvp l’invention, création… Les pratiques sportives dvp aussi des applications morales (dopage, tricherie…). Pourquoi en est-on arrivé là ?
Progression rapide de l’ep en milieu scolaire à partir des années 20 d’où prb de définition de cette discipline. Elle est nér sur des perspectives utilitaires et militaires, mais maintenant à quoi sert-elle ?
-Il faut faire une ep d’école = adéquation avec le système scolaire en tant que tel donnant naissance de la gym de formation.

-Il faut faire une partie scolaire et sociale pour contenter yout le monde.

Mais aucun support théorique est valide pour cette ep.
LES EFFETS DE L’ELECTISME : Ep de consensus qui contente tout le monde +ou-. Elle laisse les enseignants d’ep totalement libre de faire leur ep de leur choix. Assurance de la longévité de l’électisme. L’ep stagne = perd du tps. Dégradation de l’image de l’ep (on aurait pu rayer l’ep ds ls années 40, ça n’aurait rien changé). Toutes les ep faibles concentrent leur effort sur l’organisation de la pratique. C’est l’ep de 1920 à 1950, mais il y a des encoches dans cette période avec des orientations pour l’ep de demain.
1936-1939 : Le front populaire : Après 14-18, reconstruction du pays avec le plein emploi, dvpt de la frce mais surproduction donnant une grosse crise économique. Montée de l’industrialisation… Mais chute comme aux USA en 1921 = scandale financier…
1930 = en frce, personne ne veut prendre de responsabilité politique. En 1936, « l’union nationale » gvt de gauche (PS-PC). Le 1er ministre est Blum, celui de l’éducation est Jean Zay et celui de l’ep et des sports est Lagrange. L’objectif est de faire baisser la monnaie pour remonter + la politique de rigueur, ce qui est dure mais économiquement positif. Politique sociale est de créer des emplois, dc créer des conditions pour des dépenses d’argent = lois sociale favorisant la consommation = baisse du tps de w (40h), création des congés payés, invention des billets de vacances.
Valorisation de la pratique de masse, souci de démocratiser les aps et en même tps l’école = logique politique, loisirs important pour la population et il faut connaître les pratiques culturelles, physiques… du sport pour profiter de ces loisirs. Pas de sport d’élite. Volonté de dvper les installations sportives militaires mais pas honéreuse. Mais le front populaire ennuyé par les JO de Berlin en 1938, les français sont les seuls à ne pas faire le salut hitlerien.
Création du brevet sportif populaire comme contrôle minimum des compétences corporelles et sportives. Projet du front pop = pas d’emploi si pas de diplôme. Gvt ambitieux qui en trois ans n’a pas pu mettre en place sa politique en action.
39-45 gvt de Vichy (période la plus faste de l’ep) : 39 = déclaration de G et succès rapide des All. Armistice donnant naissance au gvt de Vichy dirigé par Pétain. Parallélement se dvp un gvt de résistants (De Gaulle) en Angleterre.
Vichy = éducation= Si la France a perdu c’est car la France c’est laissée aller au niveau de la politique et sociale (perte de valeurs, société molle où plaisir et liberté sur toutes considération nationales). = il faut dc rééduquer pour Vichy = mesure sur l’école et l’ep devant renormaliser la nation. Arrêt d’école normale d’institution (trop d’idées libérales), mise en cause de la gratuité de l’école.
Mesures : Création de centres professionnels et agricoles. Valorisation des enseignants moraux, religieux des écoles et lycées. Enseignement catholique obligatoire = éducation scolaire de type pratique et professionnel avec peur des lieux dvpant les idées critiques.
Création par Vichy du prof d’éducation générale pour veiller sur la formation morale des élèves et assurer des liaisons avec les parents. L’ep est un bon lieu de diffusion des idées politiques = 3h par semaine + activités annexes sous Vichy (9h de pratique corporelles par semaines).


Formation des maîtres : dvp des profs et maîtres adjoints (qui assurent l’ep prévue mais à moindre frais) formés dans les creps = invention des maîttres en ep à fin de la G.
Dvpt des installations sportives : Volonté politique de soutenir l’éducation physique. Contrôle politique des fédés. Carte sportive obligatoire (1ère licence) avec certificat médical. Seul lieu où on, peut-être ensemble = Borotra.

1945
Prolongement d'une continuité depuis 1920 de l’électisme.
1945 ; continuité en une éducation physique sportive, mais rupture d'ordre politique. Quand s'arrête l’électisme, où est l'unité de l'éducation physique sportive ?
La première rupture est fixée dans les années 1958-1960. Ce n'est pas qu'un texte de loi mais la pratique des enseignants qui marque la rupture. Période de rupture, donc fort bouillonnement intellectuel en éducation physique sportive. 1958 ; constitution de la Ve république. Changements politiques notoires. Nous vivons toujours sous cette Ve république. Début d'une rupture politique importante également.

Politique internationale /politique française :
Victoire de l'Angleterre et de la France, apparition des USA comme support indispensable à la victoire. Présence très forte des USA dans la politique internationale. En 1945, apparition des USA dans la politique européenne.
Accords de Yalta : rassemblement des grandes puissances victorieuses ; Angleterre, USA, Russie sans la France. Partage de tous les territoires conquis et redistribuer les dépendances africaines.
-séparation de l'Allemagne en deux états : l'Allemagne de l'Est sous l'influence soviétique et l'Allemagne de l'Ouest sous l'influence américaine. Les deux blocs sont séparés par le mur de Berlin.
-création de la Yougoslavie : sous la responsabilité d'un maréchal, puis réapparition des conflits de région d’ethnies.
Cette séparation d'influence des communistes avec plein emploi des travailleurs et redistributions des richesses. L'économie libérale importée par les USA. Concurrence et fructification de marché.
Guerre froide : pas de guerre avec des armes mais une guerre de puissances entre l'Est et l'Ouest.
La France est un peu en retrait des états qui lui sont comparables. Il y aura des conséquences quelques années plus tard.
En 1945, c'est la fin du régime de Vichy. Il y a un nouveau gouvernement républicain sur la quatrième république, beaucoup d'importance au président du conseil. Ce régime ne prend pas trop en considération le rôle du président de république. La constitution se donne comme objet d'être plus près de la population grâce aux députés proches du peuple.
Le premier président du conseil est Charles-de-Gaulle. Le conseil d'union nationale. Rassemblement de toute la force politique (mais très peu de temps) et naissance de nouveaux conflits dès 1946.

L'instabilité politique : il y a quatre partis politiques qui ont une influence égale en France. Besoin de créer des alliances, donc la majorité est très relative car les partis politiques sont égaux. L'absence de 10 députés peut faire basculer la majorité.

Cette instabilité politique nuit à l'avancée d'une société. C'est une période difficile. Dans d'autres domaines, la France vit plutôt bien sur le plan scolaire. Il y a une très grande remontée du nombre d'enfants qui naissent chaque année. Plus idée classique que finalement les gens sont pas différents quelques soit leur niveaux social. Il y a nécessité de démocratiser l'école.
La classe populaire revendique l'accès pour leur enfant d'atteindre le plus haut niveau d'études. L'école et les lieus de l'ascension sociale. Il y a un profond respect de l'école et de ses valeurs dès 1945.

Aujourd'hui c'est différent car le caractère d'ascenseur social est totalement différent y compris sur le respect des savoirs transmis par l'école.
Plan scolaire : Langevin-wallon. Ils sont tous les deux des scientifiques politiques. Défense de la connaissance comme moyen d'émancipation intellectuelle. Ce plan est remarquable, formation identique pour tous les élèves de la maternelle à l'université. Pour enseigner en maternelle il faut le même niveau que pour enseigner en université. Il ne sera jamais appliqué car il est trop ambitieux et nécessite un réel engagement de l'État. Certains aspects du plan sont repris de nos jours. Collège, lycées = avancée considérable.
Démocratisation : double problème que sont les moyens et la définition des contenus.
Évolution des loisirs :
Reconstruction économique, période de plein emploi, tout le monde travail donc gagne sa vie, période des 30 glorieuses.
Loi sociale de 1936 : sécurité sociale, loi sociale sur le travail des 42 heures passant à 40 heures plus congés payés obligatoires.
Il y a une montée des pratiques sportives, une augmentation des licenciés sportifs, aspects économiques et sociaux. La limite des contraintes et la libéralisation des mœurs participent à la hausse des pratiques, hausse des femmes sportives. Émancipation des femmes. Elle se préoccupe de la pratique corporelle.
Période contradictoire car la politique institutionnelle est faible. Mais ces aspects sont marqués par l'évolution de la société (plein emploi, loisirs...). Quand la société est trop décalée par rapport au système politique, un des deux doit être changé ?
Question de l'éducation physique liée aux évolutions sociales :
Positions fortes de l'éducation physique sous Vichy. Moyens (installations)/heure (jusqu'à 10 heures)/personnel. Professeurs et maîtres sont des statuts ambigus. Globalement, c'est la plus belle période de l'éducation physique depuis qu'elle est née.
Continuité à partir de 1946.
1945 ; comité des sports est une structure chargée de réfléchir, on n'y trouve des individus qui pèsent sur l'évolution. CREPS (centres régionaux d'éducation physique sportive) deviennent les lieus officiels de la formation des enseignants. Pourquoi former des enseignant dans des lieux non universitaires ? création de structures uniquement pour les enseignants d'éducation physique sportive, CREPS sont rarement proches des universités.= effets considérable sur l'évolution de l'éducation physique et ralentisseur de l'intégration scolaire de la discipline.
Volonté de la jeunesse et des sports, distinction de l'éducation nationale. Formation de manière autonome en calant les diplômes sur d'autres diplômes existants. Les profs d'éducation physique ne sont pas des professeurs scolaires. Isolationnisme de l'éducation physique par rapport au monde scolaire.
1945 ; nouveau CAPEPS, trois ans pour le passer puis à partir de 1947 il faut quatre ans.
1946 ; création de l’ENSEP (École normale supérieure de l'éducation physique) et sa disparition est en 1972-1975.
Contenus des instructions officielles en éducation physique. Dans cette continuité, il paraît un texte, les instructions officielles de 1945.

Ces instructions n'entraînent pas automatiquement une rupture dans l'éducation physique d’ou la question de l'utilité des textes ?

il y a un préambule très important aux instructions de 1945. Il y a trois objectifs :
-mettre un terme à l'obligation faite aux professeurs de pratiquer une seule méthode . Il y a plus de contraintes à utiliser une seule méthode.
-proclamer la valeur des principes unanimement reconnus.
-tout enseignant peut laisser libre cours à sa personnalité, à son initiative en vue d'obtenir les meilleurs résultats.
Ils représentent des anti-textes, faites comme vous voulez, seulement respecter quelques principes.
Modèle de conception de l'éducation physique :
-séances dans l'établissement
-séances de plein air
L'éducation physique à deux plans ; la formation et l'application qui font partie de l'éclectisme.
. Formation fondamentale d'individus qui assurent le développement de l'enfant, une attitude correcte et une amélioration de l'amplitude respiratoire.
Gym anatomique : Ling, néo-suédoise + médecin.

Gym physiologique : grandes fonctions de l'individu, Demeny.

Il y a une recherche d'une articulation entre l'anatomique et le physiologique.
Texte de 1945 : quatre façons de concevoir l'éducation physique ;


  • naturel

  • geste sociale

  • anatomique

  • physiologique (modernité)


Naissance Léger ; gym de maintien de la salle de classe.
L'éducation physique à une nécessité de viriliser la population = partisans d'Hébert. Moderne = l'éducation physique a une vocation sociale pour que l’éducation physique suive la société. Les séances dans l'établissement sont fondamentales, la pleine nature est secondaire. Prise en considération des niveaux, 6-7 ans,10 ans,12-16 ans,16-18 ans. Première idée sur l'existence possible d'un programme. On peut pratiquer le sport comme matière divertissante seulement à partir de 16 ans.
En 1945, il y a un décalage entre ce que fait la société et l'école. La population va mal comprendre les finalités et le sens de l'éducation physique.

1   2   3   4   5   6   7

similaire:

L\Guide méthodologique pour l'élaboration
«appauvrissement méthodologique de la réalité» et qui, ne pouvant supporter l'existence de ce qu'elle a décidé de ne pas prendre...

L\La validation des pfe – S/e- e31 : guide methodologique

L\Synthèse méthodologique pour la réalisation du diagnostic territorial 12

L\Cette approche analytique, structurelle et matérielle, n’a donc pas de valeur formative perenne
«qualité». L’approche systémique est désormais utilisée comme outil de prévision dans les domaines les plus variés: psychologie sociale,...

L\Guide methodologique pour la constitution d'un dossier de demande...

L\Maucourant J., «Au cœur de l'économie politique, la dette l'approche de J. R. Commons»
«Au cœur de l'économie politique, la dette l'approche de J. R. Commons», Revue du Mauss, Deuxième semestre 1993, pp. 209-218

L\Ce cours est à orientation méthodologique
«construction humaine, institution progressivement élaborée, historiquement conditionnée et inséparable des autres institutions et...

L\Résumé Cet article propose une analyse méthodologique et thématique...

L\Adresse : 202 bis rue Louis Braille bp 3 59790 Ronchin Mail : Téléphone...
«augmenter le nombre de parcours intégrés dans une approche globale de la personne»

L\Résumé Quoiqu’un consensus commence à se dégager en faveur d’un pluralisme...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com