Rapport gros-bourdieu rapport lesourne





titreRapport gros-bourdieu rapport lesourne
page14/30
date de publication19.10.2017
taille1.2 Mb.
typeRapport
e.20-bal.com > comptabilité > Rapport
1   ...   10   11   12   13   14   15   16   17   ...   30

MIXITE

                                                             

À L'ÉCOLE, AU COLLÈGE ET AU LYCÉE :DE LA MIXITÉ À L'ÉGALITÉ

Note du 24-10-2000
NOR : MENB0002702X
RLR : 501-0 ; 502-0 ; 552-4
MEN - DESCO

(BO HS N°10 du 2 novembre)

 

Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie ; aux inspectrices et inspecteurs d'académie, directrices et directeurs des services départementaux de l'éducation nationale ; aux chefs d'établissement ; aux directrices et directeurs de centres d'information et d'orientation

 

 L'extraordinaire, dans le combat pour l'égalité entre les sexes, c'est qu'il est toujours à recommencer et que l'actualité en donne sans cesse un éclairage neuf. Or ce combat a derrière lui l'histoire de l'humanité - ou peu s'en faut. Non que nos sociétés n'aient, depuis quelque cinquante ans, considérablement évolué. Mais tout démontre aujourd'hui encore que, dans les faits, la femme n'est jamais tout à fait l'égale de l'homme. C'est vrai dans le monde du travail, c'est vrai dans la fonction publique, c'est vrai en politique, et c'est malheureusement vrai au sein de l'institution scolaire. Il nous faut donc livrer ce noble et difficile combat : libérer nos sociétés d'un de ses carcans les plus archaïques et parvenir à une parfaite égalité de condition entre les hommes et les femmes. Parce qu'elle a en charge la formation des futurs citoyens, l'école est aux avant-postes.
L'institution scolaire a changé : elle a aujourd'hui unifié cursus et filières. Mais si la scolarisation a joué un rôle essentiel pour l'accès des femmes aux savoirs, si elle a fortement contribué à développer une culture commune à tous, elle ne suffit pas. Aux questions de droit résistent les faits. De trop nombreux freins, des discriminations puissantes existent encore. À l'école se joue autre chose que l'acquisition des seules connaissances. Le respect de l'autre, essentiel à une égalité authentique et concrète entre les sexes, reste à conquérir.
L'orientation scolaire est souvent dictée par de fausses représentations des rôles sociaux : elle aboutit à des partages devenus traditionnels, à une division sexuée des savoirs, prélude à celle des métiers. Une certaine image du masculin et du féminin continue à être véhiculée dans et par l'école, malgré les efforts notables entrepris pour modifier les comportements.
Je souhaite engager fortement l'action de mon ministère dans ce qui représente une éducation à la démocratie.
Du côté des programmes, l'éducation civique doit prendre en compte la question de l'égalité des sexes et du sexisme. Mais ce n'est pas suffisant : l'ensemble des disciplines qui font l'objet d'un enseignement doivent s'interroger sur la place qui est faite aux femmes dans les savoirs qui sont transmis.
Dans tous les cas, l'attention doit être portée à la vie scolaire : c'est en effet au quotidien, patiemment et sans relâche, que nous donnerons corps à l'égalité. Il s'agira en particulier de prévenir les formes de violence verbale ou physique, sexiste ou sexuelle qui peuvent apparaître dans un établissement et qui représentent autant de menaces pour l'équilibre des élèves.
Ce document "À l'école, au collège et au lycée : de la mixité à l'égalité" a été conçu comme un outil au service de l'action pédagogique : il veut éclairer la réflexion et tracer des pistes qui puissent donner un véritable sens à un travail sur l'égalité des sexes dans les conditions classiques de la mixité scolaire, à partir de situations quotidiennes quelquefois très prosaïques.
Enseignants, chefs d'établissement, personnels d'orientation de documentation et d'éducation, personnels de santé et de service social, tous les adultes sont concernés. La mixité n'était qu'une étape vers la justice. Sachons faire de l'école un formidable agent de transformation.

Le ministre de l'éducation nationale

À l'école, au collège et au lycée : de la mixité à l'égalité

Ce document propose des pistes de travail autour de situations de la vie scolaire puisées dans la réalité quotidienne des écoles, des collèges et des lycées, dans lesquelles peuvent se manifester des comportements stéréotypés et discriminatoires à l'encontre des filles et des garçons, de la part des élèves eux-mêmes ou des adultes de la communauté éducative.

Il peut être utilisé comme support de débat et de travail avec des élèves pendant l'heure de vie de classe, dans le cadre de l'éducation civique, de l'éducation à l'orientation ou de l'éducation à la santé. Il conduit les enseignants à s'interroger sur leurs pratiques, sur les interactions qui jouent en classe, sur le travail en groupe et sur l'évaluation.

Les domaines choisis sont issus de recherches et d'enquêtes menées depuis plusieurs années en France, qui ont mis en lumière le rôle des rapports sociaux de sexe à l'école dans le fonctionnement de la mixité. On se reportera à la revue Filles et garçons à l'école, une égalité à construire (Autrement dit, CNDP, 2000) qui a été diffusée dans tous les établissements.

Pour chaque domaine, des petits scénarios sont assortis des stéréotypes ou des constats dont ils sont révélateurs. Chaque fois, sont énoncées les questions qui se posent, les conséquences induites, ainsi que les recommandations suggérées par la situation décrite.

Le panorama n'est pas exhaustif. La palette des exemples est large : observations et préconisations sont transférables d'un contexte éducatif à l'autre.

Ce document est un outil de sensibilisation qui doit déclencher une réflexion de fond sur l'égalité des sexes. Il s'inscrit dans le droit fil de la convention interministérielle pour la promotion de l'égalité des chances entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif qui a été signée en février 2000.

Texte de référence
Convention interministérielle pour la promotion de l'égalité des chances entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif (B.O. n° 10 du 9-3-2000).

SOMMAIRE

1 - Les interactions en classe
1.1 En cours de maths, des garçons coupent la parole aux filles pour répondre à leur place...
1.2 En terminale SMS, un garçon demande de l'aide au professeur lors d'un contrôle sur table...
1.3 En cours de maths, les tâches sont réparties entre filles et garçons...
2 - Le travail en groupe
2.1 En cours de technologie, il est demandé aux garçons d'aider les filles...
2.2 En français, les garçons veulent se mettre avec les filles pour un travail en groupe....
2.3 En physique, des garçons refusent la présence de filles dans leur groupe...
2.4 En arts plastiques, les groupes d'élèves ne sont pas mixtes spontanément ...
3 - Les activités physiques
3.1 En EPS, un tournoi de handball est organisé par équipes mixtes...
3.2 En EPS, l'activité "danse"est présentée à une classe mixte de 4ème...
3.3 Dans la cour de récréation de l'école primaire, les garçons occupent le terrain...
4 ­ L'évaluation
4.1 Un garçon et une fille de la même classe ont obtenu la même moyenne en maths...
4.2 Un garçon et une fille de la même classe de seconde demandent à entrer en 1ère scientifique...
4.3 Bon élève de seconde dans toutes les matières, il demande à entrer en 1ère littéraire...
5 ­ L'éducation à l'orientation
5.1.1 Séance de préparation d'un stage de découverte en entreprise...
5.1.2 Séance d'exploitation du stage de découverte...
5.2.1 Organisation de la visite d'un lycée professionnel industriel...
5.2.2 Organisation pour les classes de seconde d'une rencontre avec d'anciens élèves...
5.2.3 Organisation d'un forum des métiers...
6 - L'éducation à la santé, à la sexualité et la prévention des violences sexistes et sexuelles
6.1 Une élève de 4ème se présente à l'infirmerie...
6.2 Des bouteilles d'alcool sont découvertes dans l'internat des garçons d'un lycée...
6.3 Le centre de planning familial demande à n'avoir que des filles pour son intervention annuelle...
6.4 Un garçon se fait traiter de "pédé"...
6.5 Des filles subissent des remarques sur leur tenue et sont l'objet d'insultes sexistes...
6.6 Aux interclasses, des garçons font des incursions dans les toilettes des filles...
6.7 Des photos pornographiques circulent dans la classe...

1 - LES INTERACTIONS EN CLASSE

SCÉNARIOS

STÉRÉOTYPES

CONSÉQUENCES

RECOMMANDATIONS

Scénario 1.1

Lors d'un cours de mathématiques, Sophie est interrogée. Elle réfléchit et commence à répondre. Olivier lui coupe la parole pour répondre à sa place. Le (la) professeur se tourne vers Olivier pour écouter sa réponse.




 

En mathématiques, les garçons ont souvent l'esprit plus vif. Ils sont plus créatifs et plus actifs en classe.

Question :


Faut-il laisser s'exprimer librement la spontanéité des garçons qui dynamisent le cours ?




 

La dynamique de la classe est vite dominée par les garçons qui accaparent l'attention des enseignants. Les filles s'effacent et n'osent pas s'imposer face aux garçons. Si elles sont moins mises en valeur, elles finissent par douter de leurs compétences et perdent confiance.




 

S'efforcer de "contrôler" la spontanéité des "bons" élèves garçons en veillant à distribuer la parole plus équitablement entre les filles et les garçons.
Quand on pose une question, laisser un temps avant de désigner ou solliciter l'élève qui va répondre .
Dans tous les cas, lui laisser terminer sa réponse sans que personne ne lui coupe la parole.




Scénario 1.2

Dans une classe de terminale SMS, lors d'un contrôle sur table, Philippe, à plusieurs reprises, sollicite l'aide de l'enseignant(e) pour se faire définir le sens de certains mots. Il devient l'objet de plaisanteries des filles qui le traitent de "bébé" et lui lancent : "Un garçon, ça ne demande pas de l'aide !".




 

Les garçons sont très minoritaires dans cette section. Ils ne sont pas vraiment à leur place dans cette filière qui mène à des emplois féminins. Ils ont rarement librement choisi cette section et s'ils sont là, c'est qu'ils avaient un niveau insuffisant pour d'autres filières.

Questions :

Pourquoi les garçons ne pourraient-ils pas être motivés et compétents pour le secteur médico-social ?
Doit-on laisser les élèves perpétuer les stéréotypes sur les rôles féminins/ masculins ?




 

Les garçons en minorité dans une classe peuvent être conduits soit à jouer les "caïds" soit à s'inhiber totalement quand ils ne correspondent pas à l'image traditionnelle du garçon attendue par l'ensemble de la classe. Dans ce dernier cas, ils risquent de ne plus oser exprimer leurs difficultés et d'aggraver leur situation scolaire.




 

Saisir la réaction des filles pour déclencher un débat sur la place des filles et des garçons dans ce type de formation et de manière plus générale sur la division sexuée des formations et du travail.

Souligner la connotation sexiste des propos afin de favoriser de meilleures relations entre les filles et les garçons dans la classe par le dialogue.




Scénario 1.3

En cours de mathématiques pour un exercice sur les fonctions, le (la) professeur demande à Vanessa de faire le cadre du graphe au tableau.
Pendant ce temps, l'enseignant(e) ne regarde pas ce que fait Vanessa mais continue à échanger avec la classe.
Quand celle-ci a fini, elle est remerciée pour le soin et la précision de son travail et renvoyée à sa place. Arnaud est appelé pour faire la démonstration mathématique et le schéma de la courbe.




 

Les filles sont plus soigneuses. Elles ont le souci de bien exécuter ce qu'on leur demande. On est sûr que le travail sera bien fait.

Question :

Faut-il répartir les tâches demandées aux filles et aux garçons en fonction de l'idée que l'on se fait de leurs compétences ?




 

Cela renforce la division sexuée des compétences : les garçons produisent des idées, des solutions, les filles exécutent bien les tâches qui demandent du soin et de l'attention.




 

Veiller à diversifier les tâches demandées , afin que filles et garçons mettent en œuvre l'ensemble des compétences requises.

Montrer aux garçons que le soin et l'attention contribuent à la réussite. Permettre aux filles d'exprimer leurs compétences en raisonnement pour qu'elles améliorent leur confiance en elles.






Bibliographie

- Filles et garçons à l'école : une égalité à construire, sous la direction de F. VOUILLOT, Autrement dit, CNDP, 2000 :
. A. JARLEGAN, Les interactions verbales maître-élèves en cours de mathématiques
. N. MOSCONI, La société, l'école et la division socio-sexuée des savoirs
- M. DURU-BELLAT, Filles et garçons à l'école, approches sociologiques et psychosociales,
Revue française de pédagogie, n° 109 et n° 110, 1994 et 1995
- C. ZAIDMAN, La mixité à l'école primaire, L'Harmattan, 1996.

Outil de formation

- Au fait ... les filles ! vidéo-cassette, rectorat de Dijon.
1   ...   10   11   12   13   14   15   16   17   ...   30

similaire:

Rapport gros-bourdieu rapport lesourne iconL’interaction entre rapport de concurrence et rapport de production salarié

Rapport gros-bourdieu rapport lesourne iconLe rapport du commissaire aux comptes sur ce rapport

Rapport gros-bourdieu rapport lesourne iconRapport du Congrès de Rome
...

Rapport gros-bourdieu rapport lesourne iconRapport de soutenance pour la thèse de
«le rapport au savoir» au-delà des bibliothèques et des thèses qui s'y rapportent

Rapport gros-bourdieu rapport lesourne iconRapport salarial
«Le syndicat chinois : une institution au cœur du rapport salarial», à paraître, Mondes en Développement, N° 170, p. 141-156

Rapport gros-bourdieu rapport lesourne iconRapport moral 2015 Le rapport moral est présenté par Mr Julien, Président

Rapport gros-bourdieu rapport lesourne iconRapport Rapport financier
«personnes âgées» depuis le 1er janvier 2003. En lien avec les associations du mad, nous avons mis en place le portage de repas à...

Rapport gros-bourdieu rapport lesourne iconDiscutions sur le rapport de conjoncture : Mise en forme du rapport...

Rapport gros-bourdieu rapport lesourne iconLe rapport présenté à la 10
«Pratiques d’excellence» en matière de mobilité durable dans les Alpes. Certaines de ces pratiques, concernant également les déplacements...

Rapport gros-bourdieu rapport lesourne iconRapport : Rapport des commissaires à la fusion sur la valeur des apports
«le commissariat aux apport ou a la fusion – nouveaux savoir et savoir-faire»






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com