Encours d’assurance vie





télécharger 112.36 Kb.
titreEncours d’assurance vie
page1/3
date de publication03.10.2017
taille112.36 Kb.
typeCours
e.20-bal.com > comptabilité > Cours
  1   2   3





Paris, le 6 mai 2015


RÉSULTATS1 DU PREMIER TRIMESTRE 2015 DU GROUPE BPCE

Performances robustes du Groupe BPCE au T1-2015, avec un résultat net part du groupe (hors éléments exceptionnels et impact de la norme IFRIC 21) de 1,0 Md€, en forte hausse (+ 16,1 %) par rapport au T1-2014

UNE ACTIVITÉ COMMERCIALE SOUTENUE DANS TOUS NOS MÉTIERS COEURS2

    • Réseaux Banque Populaire et Caisse d’Epargne

      • Croissance des encours d’épargne dans les deux réseaux : + 28 Md€ sur un an

      • Augmentation de 3,0 % des encours de crédit sur un an, avec une reprise du crédit aux entreprises

    • Assurance

      • Portefeuille d’assurance dommages, prévoyance et santé : + 9,3 %

      • Encours d’assurance vie : + 4,4 % et collecte dynamique

    • Métiers cœurs de Natixis

      • BGC : développement des principales franchises ; production nouvelle de 5,7 Md€ dans les financements structurés et très bonne performance des activités de marché

      • Épargne : trimestre record en gestion d’actifs ; collecte nette de 19 Md€ au T1-2015 et actifs sous gestion de 820 Md€

      • SFS : déploiement des offres dans les réseaux ; encours de crédit à la consommation (+ 9 %), encours gérés en ingénierie sociale (+ 13 %) et transactions monétiques (+ 6 %)

UNE BASE DE RÉSULTATS ROBUSTE AU T1 2015

      • Revenus3 des métiers cœurs du groupe en hausse de 8,0 % à 5,9 Md€ (+ 5,5 % à change constant)

      • Coût du risque toujours modéré, à 32 points de base, hors impact du provisionnement sur le dossier de la banque publique autrichienne Heta

      • Résultat avant impôt (hors éléments exceptionnels et IFRIC 21) à 1,8 Md€ (+ 21,7 %)

      • Résultat net part du groupe publié de 626 M€

POURSUITE DU RENFORCEMENT DU BILAN

      • Ratio de Common Equity Tier 14 de 12,2 % au 31/03/2015 (+ 20 pb par rapport à fin 2014) et ratio de solvabilité global4 de 15,7 % (+ 10 pb par rapport à fin 2014)

      • Ratio de levier5 de 4,6 % au 31/03/2015 (+ 10 pb par rapport à fin 2014)

      • Le coefficient d’emplois sur ressources clientèle ressort à 119 %6 au 31/03/2015, en diminution de 2 points par rapport à fin 2014

      • Les réserves de liquidité couvrent 128 % du refinancement CT et des tombées MLT et subordonnées ≤ 1 an, en hausse de 8 points par rapport à fin 2014


Le 6 mai 2015, le conseil de surveillance du Groupe BPCE, présidé par Stève Gentili, a examiné les comptes du groupe pour le premier trimestre 2015.
Pour François Pérol, président du directoire du Groupe BPCE : « Le premier trimestre 2015 confirme la solidité des fondamentaux du groupe : progression des revenus des métiers cœurs de 8 %, portée par une activité commerciale soutenue des Banques Populaires et des Caisses d’Epargne, la montée en charge de nos activités d’assurance, une forte progression de la Banque de Grande Clientèle et un trimestre record de la gestion d’actifs ; performance opérationnelle en progression de 16,1 % avec un résultat net hors exceptionnels de 1 milliard d’euros ; nouveau renforcement du bilan, tant en solvabilité grâce à la mise en réserve de nos résultats qu’en liquidité ».

1. RÉSULTATS1 CONSOLIDÉS DU GROUPE BPCE DU PREMIER TRIMESTRE 2015

Le Groupe BPCE maintient sa performance au premier trimestre 2015. Les revenus3 ont augmenté de 9,8 % et s’élèvent à 6 199 millions d’euros. Les revenus3 des métiers cœurs ont progressé de 8,0 % (5,5 % à change constant), s’établissant à 5 904 millions d’euros.
Le Groupe BPCE améliore fortement sa solvabilité, avec un ratio de Common Equity Tier 1 (CET1) de 12,2 %4, en augmentation de 20 points de base par rapport au 31 décembre 2014, et un ratio de solvabilité global de 15,7 %4, en hausse de 10 points de base par rapport au 31 décembre 2014. Au 31 mars 2015, le ratio de levier5 du groupe s’établit à 4,6 %, en hausse de 10 points de base par rapport au 31 décembre 2014.
La liquidité est significativement renforcée, avec un coefficient d’emplois sur ressources clientèle à 119 %6 au 31 mars 2015. Les réserves de liquidité couvrent largement le refinancement à court terme ainsi que les tombées moyen-long terme et subordonnées inférieures ou égales à un an (128 % soit une augmentation de 8 points par rapport à fin 2014).

Résultats consolidés1 du premier trimestre 2015 : forte progression du résultat net part du groupe hors éléments exceptionnels et hors impact de la norme IFRIC 21
Le produit net bancaire7 du Groupe BPCE atteint 6 199 millions d’euros, en hausse de 9,8 % par rapport au premier trimestre 2014. Les métiers cœurs participent au produit net bancaire à hauteur de 5 904 millions d’euros, en hausse de 8,0 % par rapport au premier trimestre 2014.
Les frais de gestion du groupe s’élèvent à 4 158 millions d’euros, en hausse de 3,3 % sur un an. Ceux des métiers cœurs, à 3 896 millions d’euros, augmentent également de 3,3 %.
Le résultat brut d’exploitation7 s’élève à 2 041 millions d’euros, en hausse de 25,9 % par rapport au premier trimestre 2014. La contribution des métiers cœurs atteint 2 008 millions d’euros, en hausse de 18,5 % sur un an.
Le résultat avant impôt7 progresse de 28,5 % sur un an et s’établit à 1 609 millions d’euros au premier trimestre 2015. Pour les métiers cœurs, le résultat avant impôt ressort à 1 602 millions d’euros, en hausse de 19,0 % par rapport au premier trimestre 2014.
Retraité de l’impact de la norme IFRIC 21 et des éléments exceptionnels, le résultat net part du groupe croît de 16,1 % et s’établit à 1 006 millions d’euros. Le coefficient d’exploitation s’améliore de 3,3 points, à 64,1 % pour le groupe. Il est de 62,9 % pour les métiers cœurs, en baisse de 2,2 points par rapport au premier trimestre 2014. Le ROE du groupe ressort à 7,4 %, en hausse de 0,7 point. Il est de 11 % pour les métiers cœurs, en augmentation d’un point par rapport au premier trimestre 2014.
Après prise en compte d’éléments exceptionnels significatifs et de l’impact de l’IFRIC 21, le résultat net part du groupe publié affiche une baisse de 14,9 % par rapport au premier trimestre 2014, à 626 millions d’euros. Celui des métiers cœurs progresse de 13,8 % et atteint 895 millions d’euros pour le premier trimestre 2015.

RÉSULTATS CONSOLIDÉS DU PREMIER TRIMESTRE 2015 DU GROUPE BPCE

Résultats

en millions d’euros

T1-15

T1-15 /

T1-14 *

variation %




Métiers cœurs**

T1-15

T1-15 /

T1-14*

variation %

Produit net bancaire ***

6 199

+ 9,8 %




5 904

+ 8,0 %

Frais de gestion

- 4 158

+ 3,3 %




- 3 896

+ 3,3 %

Résultat brut d’exploitation***

2 041

+ 25,9 %




2 008

+ 18,5 %

Coût du risque

- 493

+ 14,0 %




- 473

+ 15,8 %

Résultat avant impôt***

1 609

+ 28,5 %




1 602

+ 19,0 %

Résultat net part du groupe***

871

+ 17,8 %




895

+ 13,8 %



















Retraitement de l’impact IFRIC 21***

135







125




Résultat net part du groupe****

1 006

+ 16,1 %




1 020

+ 12,2 %

Coefficient d’exploitation****

64,1 %

-3,3 pts




62,9 %

-2,2 pts

ROE****

7,4 %

+ 0,7 pt




11 %

+ 1 pt



















Impact en résultat net de la réévaluation de la dette propre (pour Natixis et Crédit Foncier)

-6













Impact en résultat net du provisionnement
sur Heta Asset Resolution AG*****

-93













Impact en résultat net de la contribution au FRU

-146













Réintégration de l’impact IFRIC 21 en résultat net***

- 135







- 125




Résultat net part du groupe publié

626

-14,9 %




895

+ 13,8 %


* T1-14 pro forma, se reporter à la note méthodologique à la fin de ce communiqué de presse

** Les métiers cœurs sont la Banque commerciale et Assurance (avec notamment les réseaux Banque Populaire et Caisse d’Epargne ainsi que le Crédit Foncier, la Banque Palatine et BPCE International et Outre-mer), la Banque de Grande Clientèle, l’Épargne et les Services Financiers Spécialisés (Natixis)

*** Hors éléments exceptionnels

**** Hors éléments exceptionnels et hors impact IFRIC 21

***** Exposition de 260 M€ en principal provisionnée à 50% (provision totale de 142 M€ en tenant compte d’intérêts et accessoires). Cette exposition correspond à des titres émis à l’origine par la banque autrichienne Hypo Alpe Adria avec la garantie du land autrichien de Carinthie


2. POURSUITE DU RENFORCEMENT DU BILAN AU PREMIER TRIMESTRE 2015

2.1 Un ratio de CET1 en hausse de 20 points de base et un ratio de solvabilité global en progression de 10 points de base au premier trimestre 2015

Le Groupe BPCE présente un niveau élevé du ratio de solvabilité global8, estimé à 15,7 % au 31 mars 2015, en augmentation de 10 points de base par rapport au 31 décembre 2014.
Conformément aux priorités du groupe en matière de capital réglementaire, les fonds propres globaux ont augmenté de 1,4 milliard d’euros durant le premier trimestre 2015, passant de 61,2 milliards d’euros au 31 décembre 2014 à 62,6 milliards d’euros au 31 mars 2015.
La progression des fonds propres globaux est liée en totalité à la hausse du CET1 (1,4 milliard d’euros), puisque les émissions de Tier 2 (1,6 milliard d’euros) ont compensé la baisse, pour le même montant, des fonds propres additionnels de catégorie 1 (AT1), liée à l’exercice de calls sur d’anciennes émissions de Tier 1 hybrides.
La solvabilité du Groupe BPCE continue de progresser au premier trimestre 2015 avec un ratio de CET1 (Bâle 3) estimé à 12,2 %8 au 31 mars 2015, en amélioration de 20 points de base par rapport au 31 décembre 2014 (12,0 %8).
L’augmentation du ratio de CET1 est principalement due à la mise en réserve9 du résultat (+ 13 pb). En effet, le Groupe BPCE a la capacité de mettre en réserve de façon récurrente un pourcentage élevé de son résultat, afin de constituer un coussin important de CET1. Au premier trimestre 2015, les réserves10 ont ainsi progressé de près d’un milliard d’euros depuis le 31 décembre 2014, passant de 27,1 milliards d’euros à 28,0 milliards d’euros au 31 mars 2015.
Les risques pondérés (Bâle 3) sont passés de 393 milliards d’euros au 31 décembre 2014 à 399 milliards d’euros au 31 mars 2015.
Au 31 mars 2015, le ratio de levier11 (Bâle 3) s’établit à 4,6 %, en légère hausse par rapport au 31 décembre 2014 (4,5 %).
  1   2   3

similaire:

Encours d’assurance vie iconRapport du Gouvernement relatif aux contrats d’assurance vie non réclamées

Encours d’assurance vie iconSociétés d’affacturage, compagnies d’assurance Recouvrement de créances...

Encours d’assurance vie iconEncours de crédit en hausse de

Encours d’assurance vie iconChristine Lagarde publie le deuxième rapport sur les contrats d’assurance vie non réclamés
«agira2» (qui repose sur la consultation systématique par les assureurs du fichier des décès de l’insee) est déjà très prometteur...

Encours d’assurance vie iconNote technique dsmf n°2014-01 relative à la collecte
...

Encours d’assurance vie iconCarte d'assurance maladie

Encours d’assurance vie iconL’organisation de l’assurance maladie en France

Encours d’assurance vie iconParcours banque assurance en partenariat

Encours d’assurance vie iconEntrepôt de données pour l'Assurance Maladie

Encours d’assurance vie iconDiscours du président Edouard Fritch
«le secteur bancaire retrouve les chemins de la rentabilité, grâce à l’amélioration de la qualité de ses actifs». A cet égard, IL...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com